La Yougoslavie championne du monde des moins de 20 ans en 1987

L’incroyable dernière génération dorée du football yougoslave

C’est par hasard que je suis tombé sur un article mentionnant ce championnat du monde des moins de 20 ans au Chili en 1987 et que certains clubs yougoslaves avaient refusés de libérer certains joueurs pour ce championnat du monde. Quand j’ai vu le nom des 3 joueurs qui n’avaient pas le droit de faire le voyage j’ai été impressionné par leur standing : Alen BOKSIC réquisitionné par l’Hajduk Split, Vladimir JUGOVIC, retenu avec l’Etoile Rouge de Belgrade encore présent en coupe d’Europe et Sinisa MIHAJLOVIC pion essentiel du Vojvodine Novi Sad (voir la paninomorpholgie sur Sinisa MIHAJLOVIC). Mais alors quand j’ai cherché à voir quelle équipe avait envoyé la fédération yougoslave à ce championnat du monde je n’ai pas été déçu, voici les plus prestigieux joueurs de cette sélection : Zvonimir BOBAN, robert PROSINECKI, Pedrag MIJATOVIC, Davor SUKER, Robert JARNI, Igor STIMAC ou encore Branco BRNOVIC. Que des joueurs qui finiront dans les plus grands clubs d’Europe !!
Donc voici comment cette équipe fut championne du monde des moins de 20 ans en 1987.
Le 1er tour est un carton plein !!
4-2 face au pays hôte le Chili pour le match d’ouverture. Des buts signés Boban, Stimac et un doublé de Suker.

Ensuite 4-0 face à l’Australie avec des réalisations de Brnovic, Boban et encore un doublé de Suker.
Le dernier match de ce premier tour avec encore 4 buts à la clef, 4-1 face au Togo. Un doublé de Mijatovic, un but de Zirojevic et un péno de Suker pour conclure la marque.
12 buts en 3 matchs de poule, c’est toujours le record en championnat du monde des U20. Mais c’était face à des adversaires relativement faible, c’est à partir du second tour que les yougoslaves vont vraiment monter qu’ils étaient les meilleurs sur ce tournoi an battant tous les favoris.
Ca commence par le ¼ de finale face au champion du monde en titre : le Brésil. Pourtant les affaires étaient mal embarquées pour les yougos qui prennent un but contre le cour du jeu juste avant la mi-temps. Mais Mijatovic égalise juste au retour des vestiaires, sur un centre de Boban, l’attaquant du Partizan s’élève au dessus de tout le monde pour claquer une tête puissante qui laisse pantois le portier auriverde.

Mijatovic, peu adroit de la tête d’habitude, commentera son but quelques années plus tard. « J’étais mauvais de la tête, quand j’ai revu les images à la TV, je n’ai pas cru que c’était moi » Prosinecki sur un maitre coup franc à la 89ème minute permet aux yougoslaves de réaliser l’exploit de sortir le grand favori de la compétition. MIJATOVIC, revient sur cette qualification « Pour nous ça été un tournant, mené au score, nous nous somme pas affolés et avons continué à jouer notre football. C’est à la fin du match qu’on a mesuré notre potentiel et qu’on s’est dit qu’on pouvait aller au bout ».
En ½ finale, les joueurs de Mirko JOSIC affrontent la RDA du jeune Matthias SAMMER ! lEs yougoslaves l’emportent encore 2-1 grâce à des réalisations de Stimac et Suker, qui inscrit son 6ème but du tournoi. Sammer marquera pour les allemands de l’est mais ce sera insuffisant et c’est bien la Yougoslavie qui affrontera la RFA en finale.
La finale contre la RFA.
C’est Zvonimir BOBAN qui ouvre la marque d’une superbe volée, voici ce but en vidéo :

video

Mais les allemands égalise sur un penalty litigieux et le match se ferme, les allemands bloquant les offensives de yougoslaves plus timides mais plus prudent aussi que les précédents matchs. La rencontre, le tournoi se décide aux tirs aux buts et là les jeunes yougoslaves vont montrer qu’ils ont les nerfs solides. Alors que les allemands manquent leur premier tir, tous les artificiers yougoslaves font mouche : Dubravko PAVLICIC, Davor SUKER, Branko BRNOVIC,Ranko ZIROJEVIC aucun n’a failli avant que Zvonimir BOBAN s’approche, voici la suite en vidéo :

video

C'est une formidable génération yougoslave qui a remporté ce titre de Champion du Monde Juniors de la FIFA Chili 1987. Les hommes de Mirko Josic, surdoués techniquement, ont démontré leur classe et leur supériorité tout au long du tournoi. D'abord au premier tour, où ils ont inscrit la bagatelle de 12 buts en trois matches. Ensuite en quarts de finale où il a fallu se défaire du tenant brésilien (2-1).

Et en finale, ce sont les nerfs des Yougoslaves qui ont été mis à rude épreuve, puisqu'ils ont dû passer par la séance des tirs au but pour venir à bout de l'Allemagne de l'Ouest. Un parcours remarquable, réussi grâce à une maîtrise technique et tactique impressionnante. A la baguette, un quatuor offensif de rêve, Robert Prosinecki - Zvonimir Boban - Davor Suker - Predrag Mijatovic. Mais l'arrière-garde a également joué parfaitement son rôle, avec des joueurs tels qu'Igor Stimac, Robert Jarni ou encore Branko Brnovic, eux aussi grands techniciens.


Voici les principaux joueurs champions du monde juniors 1987 et à la fin une petite surprise qu’est ce qu’aurait été l’équipe des moins de 20 ans yougoslave au grand complet !!

Dragoje LEKOVIC
Branko BRNOVIC
Robert JARNI
Dubravko PAVLICIC
Igor STIMAC
Zoran MIJUCIC
Zvonimir BOBAN
Robert PROSINECKI
Pedrag MIJATOVIC
Davor SUKER
Gordan PETRIC
Milan PAVLOVIC


Et voici l'équipe des moins de 20 ans 197 au grand complet, sacré équipe !! (clique sur l'image pour l'avoir en taille originale et de bien meilleure définition)


7 commentaires:

  1. la génération qui aurait pu conquérir le titre européen en 1992...l'histoire en a voulu autrement !!

    RépondreSupprimer
  2. D'autant que Stojkovic n'était guère plus vieux ainsi que Savicevic ou Pancev, mais il est évident qu'ils auraient gagner ce championnat d'Europe !!

    RépondreSupprimer
  3. Leurs remplaçants danois leur ont fait honneur...

    RépondreSupprimer
  4. c'est quoi ce maillot trop grand qu'il porte Suker.

    RépondreSupprimer
  5. c'est très rare d'avoir plus de 50% d'une équipe des 20 ans atteignant l’équipe A...remarquable (les 11 sont connus de l'Europe entière! vraiment remarquable!)

    RépondreSupprimer
  6. Oh le casse-tête de sélectionneur !
    Jugovic, Pixie, Savicevic, Prosinecki, Boban...tu parles d'une facilité à choisir son milieu titulaire !
    Et les trois en attaque, non mais sérieux...l'Euro 92 aurait senti bon pour eux, c'est vrai...et que dire du Mondial suivant ? Les doigts dans le nez, oui, pour refaire dans la métaphore olfactive.
    Ironie de l'Histoire, comme souvent, avec l'Etoile Rouge qui gagne la C1 au moment où le pays est dans un état de tension sans précédent. Cela renvoie à ton sujet sur Boban qui la joue du pied sur un flic.

    RépondreSupprimer
  7. Génération de malade la nostalgie me guette! Fuck la politique qui a ruiné notre si beau et fort pays!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...