PSG 1976, l’équipe de Just FONTAINE

On continue la tournée des clubs français lors de cette année 1976 avec un tout jeune club, crée en 1970 suite à la fusion entre le Paris FC et Saint-Germain : le PSG.

Le Stade Saint-Germain voit le jour le 21 juin 1904. Le club sangermanois du président Henri Patrelle accède en Division 2 en 1970. Une fusion s'opère alors avec le Paris Football Club, club virtuel, pour donner naissance au Paris Saint-Germain Football Club dès juin 1970. Le protocole de fusion est signé le 10 juin 1970 et le conseil d'administration extraordinaire du 26 juin 1970 porte Pierre-Étienne Guyot (ex-PFC) à la présidence. Guy Crescent (ex-PFC) lui succède le 4 juin 1971, puis Henri Patrelle retrouve sa place de président le 17 décembre 1971. Sportivement, la première saison du club en D2 se termine par un titre de champion de France et une promotion en D1. Suite à des pressions de la mairie de Paris qui refuse de subventionner un « club banlieusard », le club est scindé en deux en mai 1972 : la section professionnelle passe sous les couleurs du Paris FC et reste en D1, tandis que les amateurs du PSG sont relégués en Division 3, là où évoluait l'équipe réserve. Le mariage avec le PFC aura tenu moins de deux ans. Le club amateur décide cependant de conserver son nom de PSGFC. Tandis que le Paris FC va connaitre la relégation en D2. Le PSGlui, qui passe alors sous la direction de Daniel Hechter qui remplace Henri Patrelle, va réaliser deux promotions consécutives, synonymes de retour en Division 1 en juin 1974. Just Fontaine devenu t l'entraîneur du PSGFC, raconte les débuts du club et la montée en 1ère division.

« C'était la première construction du PSG moderne, il y avait Hechter et quelques amis à lui, dont Bernard Brochand qui était à Havas et Charles Talar. Nous étions deux avec Robert Vicot a entraîner l'équipe première qui venait de finir deuxième de sa poule amateur. Mais comme Quevilly n'a pas voulu de l'étiquette professionnelle, c'est le Paris Saint Germain qui est monté. Je peux dire que 15 jours après avoir pris le club, j'étais déjà monté. La première année je n'avais pas de contrat. La deuxième année, RTL venait d'arriver, et dès le premier repas avec le responsable, j'ai compris que ça ne serait pas de la tarte, qu'ils allaient mettre autant d'argent qu'Hechter mais pas assez pour monter une très grande équipe. Pour le prix d'un ongle d'un joueur d'aujourd'hui, je devais me faire une équipe. J'ai fais venir des anciens joueurs que j‘avais connu auparavant et en qui j'avais confiance comme Cardiet, Bade que j'ai connu au Téfécé en amateur, Deloffre, Leonetti et Dogliani qui a coûté un million d'anciens francs à Monaco. J'ai aussi fais venir l'israélien Spiegler du Paris FC, et j'ai dis à Hechter que nous aurions des chances de monter s'il me laissait prendre M'Pelé. Il a accepté, on l'a fait venir de Corse et on est monté. C'était une équipe composée a moitié de professionnels et a moitié d'amateurs. L'amalgame a très vite pris et nous sommes montés aux barrages contre Valenciennes, sans avoir un grand budget. Ce match là était fabuleux. On avait perdu 2-1 là-bas, il fallait donc qu'on gagne avec un but de plus au match retour. On a finalement gagné 4-2 en toute fin de match »
L’émotion est telle que Just Fontaine est victime d’un malaise 


Depuis 1974, le PSG s'est toujours maintenu en division 1 et est ainsi le doyen des 20 représentants actuels de l'élite française. Voici la présentation d l’équipe 1975-76 avec les commentaires l’album Panini :

Just FONTAINE
Natif de Marrakech, marié 1 enfant. Ancien avant-centre de Nice et de Reims, réputé pur ses qualités de buteur. 21 sélections A de 1956 à 1960 (pour 30 buts ndlr). Entraineur de l’équipe de France en 1967. Depuis le début du club, responsable technique du PSG
Ilija PANTELIC
Gardien de but d’envergure mondiale. Joua en France à Bastia et à Marseille. International yougoslave.
Denis BAUDA
Défenseur ou demi. Clubs : Grenoble, Metz, Bastia, Nancy. Joueur complet. International espoir.
Dominique LOKOLI
Défenseur rapide et rigoureux. Révélation de la saison
Jacky NOVI
Défenseur central solide et dynamique. A joué à Nîmes et à Marseille. 19 sélections de 1969 à 1972
André TRAVETTO
Arrière latéral solide et généreux. Transféré de Bastia au début de la saison 1975-76
Humberto COELHO
Défenseur central, animateur du Benfica de Lisbonne et de l’équipe du Portugal avant de venir à Paris.
Louis CARDIET
Arrière latéral rapide et intelligent. 6 Sélections en 1955 et 56 lorsqu’il jouait à Rennes.
Francis PIASECKI
Milieu de terrain rapide, adroit, bon tireur. Transféré de Sochaux au début de la saison 1975-76. International espoir.
Dominique BERTHAUD
Milieu de terrain. Vient d’Evreux. Utile par son abattage, son tempérament, sa puissance.
Jacques LAPOSTE
Milieu de terrain calme, subtil, avisé. Au PSG depuis le début. International espoir.
François M’PELE
Avant-centre rapide, puissant, remarquable tireur. International congolais, naturalisé français.
Mustapha DAHLEB
Ailier gauche aux actions soudaines et incisives ; International algérien, assimilé français.
Louis FLOCH
Ailier droit rapide et percutant. 16 sélections A de 1970 à 1973.
Christian ANDRE
Attaquant véloce et habile, capable de percer seule une défense.
Jean-Pierre TOKOTO
Ailier ou demi-offensif, remarquable technicien. International camerounais, assimilé français.









1 commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...