Hajduk Split 1975 (et aussi 1976)

En fait je vais plus parler de cette génération de l’Hajduk Split qui brilla au milieu des années 70 et qui domina le footall yougoslave avec 5 coupes de Yougoslavie consécutives entre 1972 et 1977 (72, 73, 74, 76 et 77, l’édition 75 n’eut pas lieu pour des raisons que j’ignore) et 4 championnats entre 1971 et 1979 (71, 74, 75 et 79) Cette génération emmené par le jeune entraineur, bien connu en France, Tomislav IVIC va gagner un nom dans la Yougoslavie de Tito : « la génération dorée ».
IVIC a construit son équipe sur un axe majeur de 3 joueurs comme l’un de ses principaux rivaux de l’époque le Velez Mostar. Le Velez qu’on surnommait BMV à l’époque pour son trio et véritable colonne vertébrale de l’équipe composé deBajević, Marić, Vladić (voir le sujet sur le Velez Mostar 1975 et 1976). Chez l’Hajduk c’est idem à l’aube de la saison 1973-74, le club qui vient de remporter deux coupes de Yougoslavie s’appuie sur ses 3 vedettes : en défense Ivan BULJAN, au milieu, le slovène, Branko OBLAK et en attaque, Jurica "Jure" JERKOVIC qui marquera plus de 200 buts pour l’Hajduk tout au long de sa carrière. 

Bien entendu ces trois là sont des piliers de la sélection yougoslave et seront du voyage à la coupe du monde 1974 en RFA. En outre Ivic donne sa chance a de jeunes joueurs qui vont permettre à l’Hajduk de franchir un palier, ainsi le défenseur Luka PERUZIVIC (21 ans) le milieu Dražen MUZINIC (20 ans) et surtout l’ailier inarrêtable Ivica SURJAK (21 ans), que les parisiens auront la chance de voir une saison au PSG faire ses déboulés au Parc, vont connaitre le bonheur d’être appelé en sélection et de participer à la coupe du monde 74 également. 6 joueurs de l’Hajduk sur les 22 mondialistes yougoslaves et 4 dans le 11 titulaire de Milan MILJANIC (Buljan, Oblak, ainsi que les jeunes Muzinic et Surjak). L’équipe d’IVIC pratique un football offensif, oui je sais c’est dur à croire quand on se souvient que cet homme fera jouer le PSG avec 8 défenseurs à la fin des années 80 !! Il faut dire qu’il possède une escouade offensive impressionnante, avec au milieu MUZINIC e OBRAK qui tiennent la baraque, JERKOVIC à la création, SURJAK aux débordements et aux déboulés infernaux, le tout pour servir un jeune avant-centre, de 19 ans, Slavisa ŽUNGUL qui va affoler les compteurs. Tiens une anecdote amusante, sauf pour lui, sur ce jeune homme. Meilleur buteur du club chaque saison entre 1974 et 1978 (176 buts en tout en seulement 6 saisons avec l’Hajduk soit environ 30 buts par exercice !) ce jeune avant-centre fût bien entendu appelé en équipe nationale (il disputera l’Euro 1976) mais ne prendra part à aucune coupe du monde, ni celle de 1974, ni celle de 1982, la fédération refusa de le convoquer au motif qu’il n’a jamais répondu à ses obligations militaires ! Ça ne badinait pas à l’époque avec la discipline !

En tout cas lorsqu’il jouait il faisait parler la poudre et avec lui l’Hajduk était à la lutte pour le titre de champion toute la saison. Le titre 1973-74 se jouait entre Split et le Velez Mostar et lors de la dernière journée les deux clubs étaient à égalité mais une différence de buts favorable, permettait à l’Hajduk d’être sacré et de réaliser par la même occasion un incroyable doublé. Ivic avait posé les bases d’une équipe qui allait semer la terreur sur tous les terrains qu’elle allait fouler. Si elle avait lutté jusqu’au bout pour arracher un titre in extremis en 74, la saison 1974-75 ne sera qu’un cavalier seul et IVIC a des ambitions européennes pour son équipe. Lors de la saison 1974-75 après une démonstration au 1er tour face aux islandais de Reijkavick (9-1 sur les 2 matchs), L’Hajduk Split affronte la grande équipe des verts de St-Etienne. Dans leur vieux stade du Stari Plac, les yougoslaves infligent une leçon aux hommes de Robert HERBIN, comme ils ont rarement reçu en coupe d’Europe, une victoire 4-1 (bon au match retour les verts vont renverser la tendance dans un des maths les plus fous de l’histoire je n’en parle pas car ce sera l’objet d’un sujet entier sur ce match dans les prochains jours). La saison suivante l’Hajduk a pour objectif de remporter cette coupe d’Europe des clubs champions et Ivic se base sur le même groupe excepté le départ de son kapo au milieu de terrain, Branko OBLAK, le slovène ayant plus de 28 ans, est parti monnayer ses services en Allemagne. A noter que deux jeunes frangins de 18 ans intègrent cette saison là le groupe pro, il s’agit des frères Vujovic (voir le sujet sur les frères Vujovic).

L'Hajduk Split 1974-75
Au 1er tour l’Hajduk est sans pitié pour les pauvres maltais du Floriana et leur inflige un bon 8-0 sur les deux matchs, ensuite c’est au tour du champion de Belgique, le RWD Molenbeek (voir le sujet sur le RWD Molenbeek 1975), là aussi les hommes d’Ivic ne font pas dans la demi-mesure avec un cinglant 4-0 chez eux et une victoire 3-2 en Belgique. Pour les ¼ de finale, on a le droit à un véritable sommet entre deux prétendants à la victoire finale. Split affronte le PSV Eindhoven et l’emporte facilement 2-0 à la maison mais comme l’année précédente, les yougoslaves vont s’écrouler au retour et se faire éliminer une seconde fois d’affilée en prolongations. De cette équipe talentueuse il restera une équipe qui n’a pas su gérer des situations plus qu’avantageuses et qui aura craqué dans deux stades bouillonnants, le chaudron et le Phillips Stadion étaient impressionnants pour leurs adversaires les soirs de coupes d’Europe et Split fût impressionné. Le club échouera aussi dans sa tentative de conserver sa couronne nationale une troisième année d’affilée, se faisant coiffer au poteau par le Partizan de Belgrade. En revanche l’Hajduk remportera une 4ème coupe de Yougoslavie lors de cet exercice histoire de sauver la face et de ne pas connaitre une saison blanche, l’année où elle avait une des plus belles équipes de son histoire.

L'hajduk Spilt 1975-76
Surjak embrassant la coupe, véritable propriété de l'Hajduk dans les 70's
Le club remportera une 5ème coupe d’affilée en 1977 et sera de nouveau champion en 1979, d’ailleurs c’est cette année là que Split accueillait les jeux méditerranéens et à l’occasion, la ville se dote d’un nouveau stade flambant neuf pour son club, le meilleur du pays à la sortie des seventies. Donc en septembre 1979 le « maréchal » TITO inaugure cette arène flambant neuve des champions en titre et avouez que ce stade de 55 000 place à beaucoup plus de gueule que le vieux Stari Plac :


Sauf que malheureusement, la décennie qui s’ouvre, et la dernière de l’ex-Yougoslavie, verra la domination des clubs de Belgrade avec un duel sans merci entre le Partizan et l’Etoile Rouge mais ceci est un autre sujet. L’Hajduk Split dans les années 80, se contentera de deux nouvelles coupes (la grande spécialité du club) et de terroriser les clubs français en coupe d’Europe. Depuis la guerre et l’indépendance de la Croatie l’Hajduk se partage chaque année les lauriers avec le Dynamo de Zagreb mais ne tient plus la concurrence avec le club de la capitale qui vient de remporter les 5 derniers championnats, d’ailleurs depuis 92 et la reprise du championnat croate, le dynamo a remporté deux fois plus de titre que l’Hajduk (12 contre 6). En attendant des jours meilleurs voici l’équipe au complet et championne de Yougoslavie 1975 et à la fin une surprise avec une magnifique planche de l’équipe de l’Hajduk Spilt 1976

Ivan KATALINIC
Rizah MESKOVIC
Vilson DZONI
Vedran ROZIC
Mario BOLJAT
Luka PERUZOVIC
Dragan HOLCER
Josko DUPLANCIC
Ivan BUJAN
Drazen MUZINIC
Slavisa ZUNGUL
Nenad SALOV
Micun JOVANOVIC
Brane OBLAK
Jurica JERCOVIC
Zeljko MIJAC
Ivica SURJAK
Marinko KURTELA
Tomislav IVIC

















Et cadeau cette magnifique planche de l'Hajduk Split 1975-76 (cliquer sur l'image pour la voir entaille originale et en meilleure résolution)


1 commentaire:

  1. Luka Peruzovic (avec à l'époque le parfait look du voleur de poules) et Tomislav Ivic qui ont fait ensuite les beaux jours d'Anderlecht !! (un titre gagné en 81 avec 13 poits d'avance sur Lokeren...2 pts la victoire à l'époque!!)

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...