Juan Roman RIQUELME vs Enzo FRANCESCOLI

Le 18 septembre 2014, Argentinos Juniors, alors pensionnaire de deuxième division, créait la sensation en Argentine en éliminant le futur champion de première division le Racing Avellaneda en huitième de finale de la coupe nationale. Cet exploit les Bichos Colorados le doivent avant tout à leur maître à jouer, Juan Roman RIQUELME qui marqua ce jour-là l'unique but de la rencontre sur un coup franc à la cinquante et unième minute de la partie. Mais quel rapport me direz-vous avec Enzo Francescoli ? Et bien figurez-vous que les deux joueurs partagent plusieurs points communs. Le premier tout d'abord, et sûrement le plus important, est qu'ils sont tous les deux considérés  respectivement comme les joueurs les plus importants de l'histoire des deux plus grands clubs du football argentin. A ce titre je vous invite à lire ou relire les deux sujets suivants : Riquelme, meilleur joueur de l'histoire de Boca Juniors et Francescoli, meilleur joueur de l'histoire de River Plate. Mais ce 18 septembre dernier, Riquelme a poussé la comparaison un peu plus loin. En effet son coup-franc qui élimina le Racing ressemble comme deux gouttes d'eau à un coup franc del "Principe" réalisé avec River Plate face au Deportivo Español lors du tournoi d'ouverture 1994, soit précisément vingt ans auparavant. Ces deux buts offrent une incroyable symétrie, avec un ballon quasiment au même endroit du terrain, deux trajectoires identiques et un gardien adverse qui n'arrive pas à sortir le ballon avec la main opposée. RIQUELME et FRANCESCOLI unis dans le talent, la preuve avec cette vidéo comparative : 


Vingt-ans après ce copier/coller de Riquelme, on peut ressortir ce cliché où le jeune pensionnaire alors du centre de formation d'Argentinos Juniors (mais grand supporter de Boca Juniors) posait avec son idole (?) la vedette de River Plate, Enzo "El Principe" Francescoli :

Roberto PERFUMO idolo del Racing

Tan ganador era el tipo y tanta personalidad tenia que lo llamaban de una sola y grandilocuente manera : "El Marsical". Ese era Roberto PERFUMO; que jugo en tres equipos y en los tres salio campeon, lo que no es poca cosa. En Cruzeiro de Belo Horizonte lo aman porque, con el en el fondo, ganaron cuatro campeonatos. En River lo idolatran : llego ya de grande aunque igual colecciono tres titulos. Pero, claro, todo lo bueno de Perfumo conenzo en Racing, el club con el que mas se identifica...En Avellaneda nacio y a media Avellaneda hizo feliz el Marsical en aquella década del 60 cuando un equipo como el Racing de Pizzuti fue el mejor del pais (1966), el mejor de América (Libertadores 1967) y el mejor del mundo (Intercontinental 1967). Racing fue el primer equipo argentino campéon del mundo y en la foto aperece, destacado, Perfumo. Aprendiz de tornero, fue bochado en Lanus, Independiente y River. Hasta que aprovecho la chance que le dio Duchini. Y se hizo 2, aunque jugando casi siempre para 10. Siempre cuenta el ahora periodista de TV que fue José Pizzuti, sin hablarle demasiado pero transmitiendole mucho, el DT que le encontro el puesto : de volante por izquierda a zaguero. 

A su lado, con la celeste y blanca de Racing, aparecia Alfio Basile. Buena Yunta, no ? Cua era el aporte de Perfumo ? Mejor Dicho, cuales eran ? Roberto Perfumo brindaba seguridad, ponia garra y mostraba une categoria enorme. De hecho, esta considerado uno de los mejores maracdores centrales de la historia del futbol argentino. Y en Racing, sin duda, integra el equipe ideal de todos los tiempos. Tuvo una gran ventaja : debuto en Primera al lado de Federico Sacchi. Con el hizo un curso acelerado de como ser un buen marcador y no ser pasado en el intento. Como en el viejo refran : "Dime con quien andas y te dire quien eres", Perfumo se junto con Sacchi y se transformo en todo lo bueno que luego fue. CHocar cintra el era tener que ir a chapa y pintura. No solo era seguro de arriba y de abajo. Era mucho mas que un gran tiempista y un buen cabeceador. Perfumo fue tan completo que hasta le pegaba con un fierro a la pelota : en el 1966, cuando Racing demolia al que se le cruzara, le hizo un golazo a Ferro en un 6-0. Métio el primero,  a los 2 minutos en Caballito : Martinoli se la toco cortita a la salida de un tiro libre y, entre su pegada y el viento que habia, la coloco en el angulo izquierdo de Piazza? Asi, grandioso, era el Marsical.

Perfumo digest con el Racing :
Roberto Alfredo PERFUMO
Nacio : 3/10/1942 en Avallenada
Jugo : 232 partidos entre 1964 y 1970
Goles : 16 (3 a Independiente)
Titulos : 3 (1 local, 1 Libertadores, 1 Intercotinental)
El mejor n°2 del Mundo
Source : El Grafico

Le slalom de folie made in ZLATAN

C'était au tout début de la saison 2004-05 aux Pays-Bas. Le suédois débutait sa quatrième saison avec l'Ajax et avec des joueurs comme Van Der Vaart ou Sneijder à ses côtés, pour lui donner moult caviars, il allait de nouveau faire trembler les filets en Eridivise. Ce jour-là, on joue la deuxième journée et Zlatan Ibrahimović vient déjà de marquer un but dès la  treizième minute dans un match qui va être une balade de santé. En effet l'AJAX va s'imposer 6-2 face à NAC Breda mais de ce match anodin va ressortir un but qui va faire le tour du monde des émissions de foot. A la soixante-seizième minute, alors que son équipe mène 4-1 et que Van Der Vaart est dans les tribunes, Zlatan décide de faire le boulot et le spectacle tout seul. Il prend le ballon aux trente mètres et part dans un slalom fou où il va faire quitter leurs slips à pas moins de cinq défenseurs avant de laisser le portier adverse sur le cul et marquer dans le but vide, calmement du pied gauche. Nous sommes au mois d’août 2004 et c'est l'avant dernier match de Zlatan à Amsterdam. Il signe le dernier jour du mercato soit le 31 août 2004 à la Juventus de Turin et quitte l'Ajax après un début de saison qui s'annonçait tonitruant avec trois buts en trois rencontres de championnat donc celui-ci, peut-être le plus fameux de sa carrière en Hollande : 

Carlos MOZER recherché par la police allemande

Les allemands sont des gens formidables avec des capacités de concentration qu'on a bien du mal à discerner de ce côté-ci du Rhin. Pour étayer mes propos je vais partager avec vous cette perle que le journaliste Holger Gertz a déniché en regardant un épisode de la série Tatort. En effet alors que vous comme moi n'arrivez pas à regarder plus de cinq minutes d'une série policière allemande sans vous endormir sur votre canapé à quinze heures de l'après-midi, ce reporter munichois lui a réussi à trouver une vignette Panini détourné de sa véritable vocation dans un épisode de Tatort. En effet non seulement ce journaliste a réussi à dépasser les fatales cinq premières minutes de la série sans s'endormir mais en outre il a réussi a conserver toute son acuité pour remarquer que cette photo sur le tableau des suspects lui rappelait quelques chose. Vous avez tous cet image dans la tête, à savoir qu'un bon flic doit avoir derrière son bureau un tableau où il punaise les indices, les photos des suspects etc.... comme dans le film Usual Suspects (Tiens d'ailleurs dans ce film aussi il est question de vignette Panini, voir le sujet : Le joueur de foot coupé au montage d'Usual Suspects). Et bien dans cet épisode de Tatort, il y avait cette image là :
Elle ne vous rappelle rien ? Si ? Mais oui bien sûr il s'agit de Carlos MOZER dans l'album de la coupe du monde 1986, la preuve en image :
Je ne sais pas ce qui le plus fort, que les producteurs de Tatort détourne les images des albums Panini ou qu'un mec l'ait découvert ??!! En tout cas je trouve que c'est un clin d’œil assez marrant car même si j'ai un énorme respect pour la carrière de Carlos Mozer et que c'était un joueur fantastique, le voir punaiser sur un tableau de suspects est assez cocasse quand on connait la propension de l'ex-phocéen à balancer des tacles assassins sur les pelouses de division 1 et d'ailleurs :


P.S : Merci à Stefan von Undzu qui sur la page Facebook d'Old School Panini a posté la photo intégrale du mur des suspects et en fait c'est tout l'album 1986 qui est présent dans l'épisode de Tatort. Vous pouvez reconnaître aussi Socrates (Brésil), Burruchaga (Argentine), Futre (Portugal) ou encore Delgado le capitaine du Paraguay....Il y a un volontaire pour se taper l'intégrale de Tatort afin de savoir si il n'y a pas d'autres albums Panini cachés ?
Et voici l'extrait de l'épisode en question, où Tatort recherche parmi les Carlos Mozer et autre Jorge Burruchaga l’assassin présumé d'un syrien :

Le concours Drago VABEC

Le concours pour gagner le livre : "Drago VABEC : L'idole de l'Armoricaine" ainsi que le DVD documentaire l'accompagnant est désormais terminé. 
Avant de voir les réponses au concours, voici ce qui vous intéresse la liste des gagnants :
Alexandre Lhomme sur Facebook, 
Pierre Prugneau sur le blog 
Nicolas Bihan sur Twitter.
Ils vont tous les trois recevoir le livre et le DVD sur Drago VABEC. Pour les autres je vous invite à aller sur la page Facebook de Drago Vabec ou sur le compte Twitter @drago_vabec, pour prendre contact et commander ce superbe ouvrage et entre nous ça peut être une très bonne idée de cadeau avant les fêtes de fin d'année. 

1. Quel est le joueur ayant disputé le plus de matchs pour Brest en première division ?
(entre parenthèses le nombre de matchs joués en D1)
1. Maurice Bouquet (171)
2. Richard Honorine (159)
3. Jean-Pierre Bosser (180)
4. Bernard Pardo (142)
5. Yvon Pouliquen (146)
6. Patrick Chaslerie (149)

2. Parmi la liste suivante, quels sont les 3 joueurs ayant été sélectionnés en équipe de France A alors qu'ils jouaient pour le club finistérien ? (entre parenthèses la date de leur 1ère sélection)
1. Paul Le Guen  
2. Loulou Floch  
3. Gérard Buscher (19.08.1986 Suisse-France)
4. Bernard Lama 
5. Yvon Le Roux (23.04.1983 France-Yougoslavie) 
6. Corentin Martins
7. David Ginola (17.11.1990 Albanie-France)
8. Vincent Guérin  
9. Bernard Pardo

3. Lequel de ces joueurs n'a jamais porté le maillot de Brest ?
1. Segio Goycochea
2. Franck Ribéry
3. Jocelyn Gourvennec
4. Claude Makélélé
5. Stéphane Guivarc'h
6. Didier Monczuk
Jocelyn Gourvennes est né à Brest mais n'y a jamais joué.

4. Lequel de ces joueurs était obligé de faire réaliser ses chaussures sur mesure (directement chez Adidas, en Allemagne) du fait de sa petite pointure (36) ?
1. Denis Goavec
2. Gérard Bernardet
3. Yvan Bourgis
4. Yoann Bigné
5. Richard Honorine
6. Eric Sitruk

5. Parmi ces joueurs, lequel possède le meilleur ratio buts/matchs pour Brest en 1ère division ?
(entre parenthèses le ratio but/match en D1)
1. Pascal Mariini (0,32)
2. Roberto Cabanas (0,45)
3. Marc Pascal (0,31)
4. Drago Vabec (0,51)
5. Bernard Ferrer (0,30)
6. Gérard Buscher (0,43)
Drago Vabec a inscrit 46 buts en 90 matchs de première division.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...