Il était une fois l'explosion de Carmelo MICCICHE

En cette fin de saison 1984/85, le championnat de France connaît une trêve internationale qui va voir la bande à Platini s’incliner en Bulgarie (terre maudite pour les bleus) lors des éliminatoires de la coupe du monde 1986. Après cette parenthèse, le championnat reprend pour une dernière ligne droite qui va voir Bordeaux remporter son second titre d’affilée, comme il était programmé. Mais surtout ce championnat version 1984-85, va s’emballer sous le souffle d’un vent nouveau venant de l’Est. En effet le jeune attaquant du FC Metz, Carmelo MICCICHE, va tout exploser et réaliser un exploit unique en son genre. Alors qu’il ne reste que quatre journées à jouer, le jeune lorrain va réussir l’exploit d’obtenir pour ces quatre rencontres la note très élevée de 5 étoiles France Football à chacune de ses quatre dernières sorties de la saison. Du coup le jeune Carmelo se retrouve également à chaque fois dans l’équipe type France Football de la journée aux côtés, tout à tour, de Délio Onnis, Dusan Savic ou encore l’allemand Uwe Krause. Old School Panini avait déjà fait un premier sujet sur Carmelo Micciche où on prétendait que l’attaquant lorrain s’était fait remarqué dès la saison 1985-86 avant d’exploser en 1986-87 et de connaître l’honneur d’être sélectionné en équipe de France mais il est temps de faire un erratum, l’explosion de Carmelo Micciche est intervenu après le Bulgarie-France de 1985 où il s’est imposé comme le meilleur attaquant du championnat de France lors des quatre dernières journées et qui va grandement participer à la belle fin de saison des grenats qui finiront sixième de ce championant. Voici les fiches des matchs de ces 4 journées extraites des France Football de l’époque ainsi que les quatre équipes type de la semaine : 

Une sacrée revanche pour lui car tout n’a pas été facile avant d’arriver à cette consécration. Enfant doué, il intègre le centre de formation du FC Metz sous la houlette de Marcel HUSSON, son mentor. Un mentor qui n’hésite pas à le pousser très jeune vers le groupe professionnel. L’histoire jusqu’ici était prometteuse, belle mais le compteur allait se bloquer. A 18 ans, c’est l’accident, Carmelo allait être fauché en plein envol. Cela s’est passé en coupe Gambardella face à Strasbourg, un vilain tacle et double fracture malléole-péroné. Et vogue la galère, un an sans jouer puis un prêt à Quimper et finalement l’arrêt. « Au bout de six mois j’ai effectivement quitté Quimper pour m’installer à Sarreguemines. J’étais au chômage. J’avais tiré un trait sur le foot, j’étais au fond du trou. » Le club de Sarreguemines allait toutefois l’en sortir en lui proposant de se remettre doucement, au ballon et c’est ainsi qu’on revoit Micciche sur les terrains de division 4. Carmelo retrouvait lentement mais sûrement ses sensations. La saison suivante, il livrait même un très bel exercice avec Sarreguemines, en permettant au club de se hisser jusqu’en 1/16ème de finale de la coupe de France. Après la finale remporté par le FC Metz de Marcel Husson qui venait de remplacer Kasperczack, le nouvel entraineur se rappelait au bon souvenir de son protégé du centre de formation lorrain et lui donnait une seconde chance avec les grenats de Metz. La suite ? Mûri par son expérience, Carmelo comblait vite le terrain perdu. Carmelo raconte : « En rentrant sur une pelouse, je me projetais un film. Je revoyais toutes ces images, les épreuves pas lesquelles j’étais passé. C’était suffisant ». Et puis surtout il évolue sous la protection de son mentor de toujours, qui voit en lui tout son potentiel mais aussi tous les axes de progressions. Marcel Husson va canaliser toute la fougue de Carmelo, qui naturellement doué n’a jamais su s’imposer une rigueur défensive ou collective, l’entraîneur messin va rectifier le tir comme il va le déclarer à la presse en cette fin de saison 1984-85 : « Il a de la qualité, c'est indiscutable. Mais il n'a pas d'agressivité. Il faudrait qu'il entre sur le terrain avec le mental de Cantona. Il doit aussi comprendre qu'il a tout intérêt à se replacer constamment, ne serait-ce que pour partir de loin, ce qui le rend d'autant plus dangereux. Avec lui, il faut parler sans cesse ».
Source : France Football

They won UEFA CL as a player and as a manager

Real Madrid's Champions League final against Atletico Madrid provides their manager Zinedine Zidane with an opportunity to join a select club. The French icon could become only the seventh person to win the famous trophy as both a player and a manager. Have a a look at the other six famous faces who have managed that impressive achievement in the past...
- Pep Guardiola (1992 as a player with FC Barcelona and 2009, 2011 as Barcelona's manager)
- Frank Rijkaard (1989, 1990 (both With Milan AC) & 1995 (Ajax) as a player and 2006 as Barcelona's manager)
- Carlo Ancelotti (1989, 1990 as a player of Milan AC and 2003, 2007 (Milan AC) and 2014 (Real Madrid) as a manager)
- Johan Cruyff (1971, 1972, 1973 as a player of Ajax, 1992 as Barcelona's manager)
- Giovanni Trapattoni (1963, 1969 as a player of Milan AC and 1985 as Juventus' manager)
- Miguel Munoz (1956, 1957, 1958 (Real Madrid) as a player and 1960, 1966 as Real Madrid's manager)

Eric CANTONA's first goal

Cantona's first professional club was Auxerre, where he spent two years in the youth team before making his début on 5 November 1983, in a 4–0 league victory over Nancy. In this game his association with polish striker Andrezj Szarmach was brilliant. Cantona came into the game at the 67' minute in a very close game (1-0 for Auxerre) and than Szarmach scored and hat-trick for a large victory. In this season Cantona played another game with Szarmach for another victory despite, the young french forward didn't play anymore with the professional in this 1983/84 season.  But one reason that is in 1984 his footballing career was put on hold as he carried out his national service. He came back at the end of the 1984/85 season and now he played with Patrice Garande (Caen's manager today) in Auxerre's forwards line. In the end of the season, Cantona played 6 games in division 1. Most of them as a starter like the 14th may 1985 at Rouen. FOr the 36th day of the season, Auxerre made an easy trip in Normandy with a poorly placed team who had benne relegated in second division at the end of this 1984/85 season. Auxerre led 1-0 in the first half and at the 64th minute Eric CANTONA scored his first professional goal. With an assist by french international former Jean-Marc Ferreri, Cantona dribbled Rouen's goalkeeper with the help of an impressive muddy pitch. Here it comes the video of Cantona's first goal and sorry I' haven't better quality : 

Source : Culs Rouge TV
Special Thanks : Cyrille Couturier

La Gambardella de Laurent BLANC & Franck PASSI

Le 13 Mai 1984 à Tours avaient lieu les deux demi-finales de la coupe Gambardella. Si dans un premier temps Laval éliminait Rennes aux tirs aux buts, dans l'autre opposition Montpellier réalisait une véritable démonstration en battant 3-0 le grand favori de l'épreuve, le FC Nantes avec un certain Didier Deschamps dans le onze nantais. L’entraîneur nantais, un certain Reynald Denoueix ne tarissait pas d'éloge à la fin de la rencontre sur l'impressionnante démonstration des deux milieux récupérateurs de Montpellier : Franck Passi et Laurent Blanc. Deux jours plus tard, toujours à Tours Montpellier allait s'incliner en finale Gambardella aux tirs aux buts, incapable de hisser leur niveau de jeu comme les montpellierains l'avaient fait face aux canaris. Avec une prestation en dent de scie de ses deux milieux de terrains, France Football n'hésitaient pas alors à écrire, que Franck Passi et Laurent Blanc faisaient la pluie et le beau temps. C'est à dire que dans un jour avec ils dominent de la tête et des pieds le milieu de terrain nantais emmené par le jeune espoir Didier Deschamps et que dans un jour sans, c'est le Stade Lavallois qui domine les débats de cette finale. Pourtant Laurent Blanc aurait pu changer le sort de cette finale. En effet c'est lui qui sur corner inscrira le seul but de la rencontre d'un splendide coup de tête, sauf que l'arbitre refusera ce but du futur champion du monde au motif d'une charge peu évidente. En effet Laurent Blanc, capitaine de son équipe, arrivait lancé et donc avec une détente bien supérieur à son adversaire statique....Ce choix fût très controversé et la rencontre arrêté plusieurs minutes. L'arbitre ne changeait pas d'avis et le match s'arrêtait donc sur ce score vierge et nul. Montpellier avait laissé passé sa chance et comme en demi-finale, Laval s'imposait aux tirs aux buts. Pour Montpellier il y avait quand même le sentiment de posséder une formidable génération avec les Pascal Baills, Franck Passi, Laurent Blanc, Jean-Michel Guede ou autre Kader Ferrahoui qui n'allaient pas tarder à s'imposer chez les professionnels. Dès l'année suivante la plupart intègrent l'effectif de l'équipe première et participeront activement à la remontée en première division lors de la saison 1986-87 puis à la qualification en coupe d'Europe la saison suivante. Toutefois un absent dans cette formidable aventure, Franck Passi qui quittera Montpellier en 1986 pour rejoindre l'OM. Ci-dessous l'équipe de la saison 1985-86 avec les deux futurs entraîneurs du PSG et de l'OM côte à côte. 
Ci-dessous l'équipe de Montpellier La Paillade lors de la saison 186-87, celle de la remontée.
Enfin les deux futurs entraîneurs du PSG et de l'OM à leurs débuts professionnels sous le maillot montpellierain  : 

The day when Ajax destroyed UEFA Cup record

After failing to defend their title during the 1983-84 season, Ajax Amsterdma started the 1984–85 UEFA Cup as a pretender to the final victory with the emergence of young players Marco van Basten, Frank Rijkaard, Gerald Vanenburg, John van 't Schip or Ronald Koeman (FC Groningen former player who arrived at Ajax the season before). Ajax 1984-85 UEFA Cup's campaign began at Luxembourg for the First Round. Their oppponents is the FA Red Boys Differdange who had a fantastic record in European Cup history. Red Boys never progressed past the first tie in any European competition. The club won one match in Europe, winning their 1979–80 European Cup European Cup first leg 2–1 against Omonia Nicosia before losing 6–1 in Cyprus. In the 1984–85 UEFA Cup, Red Boys managed a surprise goalless draw with giants Ajax at home. But two weeks later, the giant wake up and it was a nightmare for the Red Boys. The 3rd october 1984 at De Meer Stadion Ajax destroyed the luxembourgish team 14-0 !! Super Marco Van Basten scored 5 times and Ronald Koeman scored an hat-trick althoughis a defender !. This 14-0 is still a UEFA Cup record and now the list of all the scorers this amazing night at Amsterdam : 4e Spelbos (penalty),8e Koeman, 15e van Basten, 18e Bosman, 40e van Basten, 47e Rijkaard, 50e van Basten, 57e Vanenburg, 65e van Basten, 71e Schoenaker, 73e Koeman, 78e Koeman, 82e Bosman, 84e van Basten.


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...