André TOTA, l'homme qui a tant fait pour le R'n'B français

Je continue de balayer les joueurs qui vous on causé des difficultés lors de notre grand championnat Old school Panini - Rétro Football Club, saison 4. La dernière fois on planchait sur 24 anciens joueurs des Girondins et vous avez chuté en grande majorité sur André TOTA. Seulement 40% d'entre vous l'on trouvé, alors je me dois de parfaire votre culture footbalistique. D'autant que si le footballeur n'a pas marqué les anales du classement aux étoiles de France Football, il est néanmoins connu pour une autre raison que ses faits d'armes sur le rectangle vert. André Tota eut une carrière footballistique relativement modeste. Entre 1971 et 1979, il a participé à 173 rencontres de première division et marqué 40 buts notamment pour le FC Metz où il a été formé. Ensuite il partira trois saisons à Troyes (1975-1978) où il connaîtra ses meilleures années d'un point de vue individuel et comptable.

Ensuite il file à Bordeaux une saison (1978-79) avant de terminer sa carrière en Division 2 à Toulouse (1979-1983) puis à Strasbourg (1983-84). Attention pas au Racing, mais à l' AS (Association Sportive de Strasbourg) . Une fois qu'il a raccroché les crampons il reste en Alsace et entraîne le petit club du FC Saverne. Et donc c'est dans son après carrière de joueur, et toujours en Alsace, que finalement il va agir pour la postérité de la culture française (il ne faut pas avoir peur d’employer les grands mots). En effet le 26 septembre 1985, sa femme Brigitte met au monde le petit Matthieu Tota. Matthieu Tota taquinera un peu de la baballe, il a joué en 15 ans Nationaux avec Schiltigheim et a participé à un essai au CS Sedan-Ardennes en 2001 qui n’a pas donné suite. 

Alors Matthieu se recycle et si il a été recalé au casting des Sangliers des Ardennes en 2001, en 2003 il aura plus de chance devant les portes de M6. Il se presente à l'émission de Télé-Réalité Popstars et prend un pseudo, trouvant que Tota ne faisait pas assez R'n B. Matthieu Tota, deviendra Matthieu Pokora puis M'Pokora. De son passé de footballeur il a gardé le goût de la compétition et gagne ainsi toutes les émissions de télé-réalité auquelles il particpe. Ainsi après s'être fait connaitre en gagnant l'émission "Pop-star" en 2003 donc, il enchaîne en 2011 en gagnant le show "Danse avec les Stars" en battant en finale, David "El Magnifico" GINOLA. Au passage je ne suis pas sûr que si il avait signé à Sedan il aurait pu se vanter un jour de battre Gino. En tout cas le chanteur reste un supporer du RC Strasbourg et la légende veut qu'il ait un tatouage du RC Strasbourg quelque part sur son corps, à vous de le retrouver :


P.S : Quand je vois sur les vignettes la tronche du paternel et quand je vois le look du fiston, je me dis qu'ils devaient pas forcément avoir les mêmes goûts musicaux. Enfin moi je dis ça je dis rien.

P.S 2 : Ce dimanche 7 avril 2013, André TOTA est venu sur la plateau de Vivement Dimanche pour assister à l'émission de Michel DRUCKER pour la spéciale M Pokora. Je trouve qu'avec les années et surtout le fait d'avoir abandonné le look gaulois, il se porte bien le paternel :

7 commentaires:

  1. Je crois que ça vaut le coup d'essayer de trouver une équipe complète de pères de chanteur/chanteuse !
    On en a déja 2 :
    - Tota -> M'Pokora
    - Le Magueresse -> Nolwenn

    Je suis sûr qu'il y en a d'autres :)

    RépondreSupprimer
  2. Le papa de Jean-Pierre François ça marche ?

    RépondreSupprimer
  3. Je pense qu'on peut élargir oui :)
    Et même à l'international s'il faut !

    RépondreSupprimer
  4. Et hop un autre :
    Yannick Noah est né en France à Sedan le 18 mai 1960, fils de Zacharie Noah, né à Yaoundé au Cameroun sous protectorat français le 2 février 1937, joueur de football professionnel et vainqueur de la la Coupe de France en 1961 avec l'UA Sedan-Torcy.

    RépondreSupprimer
  5. Pascal Obispo , fils de Max Obispo ancien Girondins

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...