Le missile de RIQUELME en finale de la Copa Libertadores 2007

2007 le retour de l'enfant prodigue à Boca ! Juan Roman RIQUELME l'enfant chéri de la Bombonera revient en février 2007 en Argentine après un conflit avec son entraineur de Villaréal, le chilien Manuel Pellegrini. Le meneur de jeu de l'Albiceleste refusait de porter à nouveau le maillot jaune de Villaréal tant que Pelligrini en serait l'entraineur et au mercato d'hiver, Boca fleurant l'affaire réalisa le rêve de tous les bostellos revoir Juan Roman avec le numéro 10 de Boca ! La suite c'est un Boca transformé et un Riquelme jouant sur un nuage. 

La meilleure illustration est le parcours en Copa Libertadores de Boca (l'équivalent de la Ligue des Champions en amérique du Sud). Le club de Buenos Aires sans Juan Roman s'est difficlement qualifié pour les 1/8ème de finale mais la suite c'est un printempsd magique où Boca élimine successivment : Velez Sarseflied, Libertas, Cucuta Déportivo et en finale dispose des Brésiliens de Grémio. 8 matchs et 7 buts de Juan Roman RIQUELME qui joue à merveille. LE meilleur exemple c'est la finale face à Grémio en match aller retour. Le 1er match à Buenos Aires est un récital de Juan Roman avec un but mais surtout une organisation parfaite qui prend à la gorge les brésiliens, résultat sans appel : 3-0 pour Boca. Le match retour n'est qu'une formalité et alors que les 2 équipes sont à 0-0, Juan Roman s'énerve et ça donne ceci :



Au final Boca l'emportera 0-2 à Grémio (5-0 sur les deux matchs en finale avec 3 buts de Riquelme). Je reviendrais très prochainement et en détail sur cette Copa Libertadores incroyable.

1 commentaire:

  1. Très beau sujet avec tous les articles sur JRR. Un vrai régal, Alex !
    Quand on voit des "grands" coaches recruter ces joueurs d'exception pour les utiliser n'importe comment, on se dit qu'il y a des destructions de diplômes qui se perdent...

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...