FC Nantes - FC Valence 1980

Comme on l’a vu dans la première partie (voir le sujet la campagne européenne du FC Nantes 1979-80), Nantes est en ½ Finale de la coupe d’Europe des vainqueurs de coupes, tandis que la Juventus affronte Arsenal, les canaris eux devront affronter Valence et son attaquant vedette Mario KEMPES meilleurs buteur et meilleur joueur de la dernière coupe du monde. Les nantais sont serein avant d’affronter ce cador européen, il faut dire que leurs parcours européen et leur 1ère place en championnat plaident pur eux. Patrice RIO est même ravi de se frotter à l’un des tous meilleurs attaquants du monde. En revanche si il y a des tensions elles sont en attaque, Eric PECOUT supporte de moins en moins bien les critiques et les remises en questions. Lui le meilleur buteur du dernier championnat, lui qui a marqué 7 buts déjà dans cette campagne européenne est éternellement contesté, dans les tribunes mais aussi par l’équipe dirigeante et il vit mal la concurrence de l’argentin Victor TROSSERO. PECOUT exprime son mal être et on sent le vestiaire pas très serein avec ces vagues à l’âme étalés sur la place publique.

Le match aller à lieu à Saupin et il est âpre mais les nantais ont vaincus leurs vieux démons et allient l’agressivité à leur jeu collectif toujours bien léché. En outre ils ont pris la bonne initiative de prendre d’entrée à la gorge leurs adversaires d’un soir :
La première demi-heure est jaune et c’est une pluie d’occasions pour les nantais qui ouvrent la marque à la 27ème minute. Coup franc d’Henri MICHEL dévié par BARONCHELLI enfin c’est ce que tout le monde croit mais l’attaquant nantais rétablira la vérité : « Non je n’ai pas touché le ballon, je me suis baissé et c’est el défenseur qui la dévie ». A la mi-temps les nantais dispose d’un avantage plus que mérité et Betrand Demanes ne devait pas s’attendre à 45 minutes aussi calmes. Au retour des vestiaires les nantais ne changent rien et ont conscience que c’est le soir ou jamais de prendre un avantage décisif sur des espagnols qui n’y sont pas. On joue la 55ème minute quand il y aura le coup de théâtre de cette rencontre. Amisse qui fait ce qu’il veut ou presque au cours de cette rencontre, prend une fois de plus le dessus sur son adversaire, distille un caviar à Rampillon qui expédie le ballon sur le poteau avant de revenir dans les bras du portier Pereira qui n’en revient pas de récupérer le ballon autrement qu’au fond de ses filets. 

Alors que tous les nantais et le public se demandent comment ce ballon n’est pas rentré, les valencians eux ne tergiversent pas et lance en contre Mario KEMPES qui d’une longue chevauchée part en duel avec Patrice RIO.RIO le déporte mais KEMPES conserve le ballon et d’un tir heureux dans un angle improbable fait parler le talent. Valence contre le cours du jeu égalise grâce au seul talent des on attaquant vedette. Les nantais, formidable, repartent à l’avant sûr de leur jeu et leurs efforts seront récompensés. On joue la 80ème minute et BOSSIS déborde et centre pour Baronchelli qui redonne l’avantage aux canaris sur un but qui ne laisse aucun doute, cette fois ci, sur son auteur. Plus rien ne sera marqué et les nantais ne sont pas cher payés t ce score de 2-1 est dangereux avant le retour à Mestalla.

Le FC Nantes 1979-80
Le FC Valence 1979-80
Ce match retour je ne vais pas en parler car ce fut un jour noir pour les nantais et le score ne reflète en aucun cas le match ! Alors que les nantais déviaient dans leur propres buts les tirs espagnols, les tentatives des canaris étaient toutes ponctuées de malchance pour marquer ce but à l’extérieur qui leur aurait fait tant de bien. Au final c’est un improbable 4-0 pour Valence qui n’a jamais prouvé qu’il fût supérieur aux nantais mais quand on voit le résultat des deux matchs et le contenu on peut vraiment penser que les voies du football sont insondables. Reste une formidable équipe nantaise, championne de France et qui avec un peu plus de réussite aurait pu disputer une finale de coupe d’Europe.
En cadeau, la planche des cromos Este du FC Valence 1979-80 qui remportera cette année-là la coupe d’Europe des vainqueurs de coupes face à Arsenal aux tirs aux buts après un des plus tristes 0-0 qu’on ait jamais vus en finale de coupe d’Europe ! Cliquer sur l'image pour qu'elle s'affiche en taille optimale.


P.S : Pour tous les amoureux du FC Nantes je vous conseille vraiment ce lieu :  FCN MUSEUM

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...