Volker IPPIG exilé dans les camps militaires du Nicaragua !

Dans la série des gardiens allemands des années 80 au look incroyable, après Ralf ZUMDICK, voici Volker IPPIG :


Attention Volker IPPIG était un joueur atypique dans la Bundesliga et sa carrière est fortement ancrée à l'histoire du club du FC Sankt Pauli, le second club d'Hambourg. Le FC Sankt Pauli se démarque par sa ligne politique fortement ancrée à gauche et anti-commerciale. Ses supporters sont des pacifistes antifascistes dans une allemagne où les groupes de supporters sont souvent proches des hooligans eux ont tirés leurs origines dans les mouvements punks d'Hambourg (d'où le choix du Drapeau pirate "Jolly Roger" comme symbole) . Volker IPPIG dans les années 80 fût l'emblème et le joueur symbole du club et surtout des supporters. A 18 ans alors qu'il était le 3ème gardien de l'équipe et toujours étudiant en économie, il mis sa carrière en parenthèse pendant deux ans pour aller au Nicaragua étudier et travailler dans un camp sandiniste (organisation politico-militaire d'extrême gauche inspirée par la lutte du général Augusto Sandino). Il reviendra après deux ans en Allemagne pour devenir le gardien numéro 1 de l'équipe de Sankt Pauli. A cahque entrée sur le terrain il faisait le salut des travailleurs aux supporters du Stade Millerntor. Par contre une vilaine blessure au dos, qu'il n'arrivera pas à soigner mettra un terme à sa carrière prématurément à 29 ans (ce qui est assez tôt pour un gardien). Il deviendra ensuite l'enraineur du FC Sankt Pauli pendant 4 ans. Sa dernière expérience était à Wolfsburg en 2007 et depuis on a plus trop de nouvelles, il est peut être retourné dans un camp sandiniste au Nicaragua ?

Volker IPPIG symbole du FC Sankt Pauli
Chouchou des supporters du Stade Millerntor
IPPIG aujourd'hui entraineur, mais où ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...