Été 1989 : l’OM étrille l’OL pour son retour en D1

Nous sommes le 22 juillet 1989 et Canal + a choisi comme affiche pour l’ouverture de la saison la confrontation entre le champion de France de division 1 qui se rend chez le champion de France de division 2. Gerland retrouve la division 1 après un long purgatoire de 6 ans marqué pas d’énormes déceptions en barrages. Mais l’arrivée d’un jeune président ambitieux entre Rhône et Saône a redonné de l’ambition au club de la capitale des Gaules. Côté Phocéen le président est encore plus ambitieux et maintenant que l’OM a réussi le doublé (voir le sujet sur la finale de coupe de France 1989 OM-AS Monaco) Tapie ne pense plus qu’à une chose : la coupe d’Europe. C’est dans cette optique que Nanard a dépensé sans compter !! L’OM enregistre les arrivées de grands noms international du football en cet été 1989, arrivent à la commanderie : Carlos MOZER, Enzo FRANCESCOLI, Chris WADDLE, Manuel AMOROS ou encore Jean TIGANA. L’OM recrute aussi des jeunes espoirs français qui se feront un nom par la suite tel : Didier DESCHAMPS ou encore le très jeune Alain BOGHOSSIAN en revanche d’autres auront beaucoup plus de mal à s’imposer : Alain ROCHE et surtout Carmelo MICCICHE (voir le sujet sur Carmelo MICCICHE).

Pour accueillir tant de vedettes l’OM a du se débarrasser de joueurs qui pourtant avait grandement participé au doublé la saison précédente. Je pense à Klaus ALLOFS mais surtout Yvon LE ROUX. Le menhir de Plouvorn fut victime des ambitions européennes de Tapie qui n’hésitait pas a dire que LE ROUX en défense centrale ça suffisait pour être champion de France mais que pour être champion d’Europe il fallait un libéro de classe internationale, pas très classe vis-à-vis d’un joueur qui formait une charnière impressionnante avec Karl-Heinz FORSTER la saison précédente. Il n’en reste pas moins que c’est une équipe incroyable qui se présente à Gerland et tous les regards sont braqués sur Gérard GILI pour savoir parmi tous ces internationaux quels seront les 11 qui débuteront. En face l’intersaison a été beaucoup plus calme, il faut dire que l’OL avec à sa tête un jeune entraineur et ancien pensionnaire de la maison et du centre de formation vient de réaliser sa meilleure saison depuis des lustres. Raymond DOMENECH a en effet réussi un parfait amalgame, pense t’on entre des joueurs aguerris (Kabongo, Bouafia, Garçia…) et les jeunes pousses qu’il a sorti du centre de formation (Garde, N’Gotty, Génésio…). L’OL a dominé de la tête et des épaules son championnat de division 2 et pour son grand retour dans l’élite n’a choisi que de recruter seulement 2 joueurs pour compléter un effectif qui se connait bien. L’OL a recruté à Laval le très expérimenté François BRISSON et surtout en défense, la vedette internationale, l’irlandais du Celtic de Glasgow, Mick MC CARTHY (voir le sujet fait sur Mc Carthy lors d’un quizz). Malheureusement pour les supporters lyonnais l’association en défense centrale Mc Carthy-N’Gotty ne tiendra pas toutes ses promesses et va exploser au bout de seulement ¼ d’heure de championnat !!

En effet la débute rencontre et l’ouverture du championnat va connaitre un démarrage en fanfare. La charnière centrale de l’OL joue le hors-jeu au ralenti et le placement de Mc Carthy et N’Gotty permet aux marseillais de rentrer dans l’axe tel un couteau chaud dans du beurre ! Le résultat est sans appel on jour depuis 14 minutes et l’OM mène déjà 0-3 à l’extérieur ! On savait qu’un tel effectif ne laisserait que peu de suspens sur l’attribution du titre au moi de mai suivant mais si on laisse de tel joueurs (Papin, Vercruysse, Micciche, Sauzée) s’engouffrer sans opposition dans le cœur de la défense on peut d’hors et déjà donné le titre à l’OM.
La suite du match ce seront des marseillais qui contrôleront la rencontre et Gili qui continuera de faire ses essais de début de saison. La seconde mi-temps va pourtant nous offrir deux intérêts : le premier c’est les grands débuts d’un joueur qui marquera l’histoire du club et surtout des supporters phocéens : Chris WADDLE (voir la paninomorphologie de Chris WADDLE). Waddle remplace Micciche au retour des vestiaires et ne lui redonnera plus jamais sa place. Le second intérêt est le premier but de Carlos MOZER avec l’OM. L’OM mène 4-0 et maitrise son sujet. Voici en vidéo les 4 buts de la domination marseillaise.


A l’heure de jeu Génésio réduira le score mais n’enlève en rien à la démonstration de force de l’OM. Marseille conservera son titre et échouera de peu en ½ finale de coupe d’Europe, mais ça on en reparlera prochainement. L’OL lui redressera plus que correctement le tir, finissant le championnat 8ème et 5ème la saison suivante, retrouvant la coupe d’Europe.

Voici la fiche de match :
22 Juillet 1989
Olympique Lyonnais – Olympique de Marseille : 1-4
Division 1 – 1ère journée, 24551 spectateurs

Buteurs :
PAPIN Jean Pierre (5') – 0-1
SAUZÉE Franck (8') – 0-2
EYRAUD Patrice (14') – 0-3
MOZER Carlos (51') – 0-4
GÉNÉSIO Bruno (60') – 1-4
Composition des équipes :

OLYMPIQUE LYONNAIS
OLYMPIQUE DE MARSEILLE
LEMASSON François
HUARD Gaëtan (Gardien)
KNAPP Jean Marc
AMOROS Manuel
McCARTHY Mick
MOZER Carlos
N’GOTTY Bruno
ROCHE Alain
GÉNÉSIO Bruno
DI MÉCO Eric
COLIN Jacky
TIGANA Jean Amadou
GARDE Rémi (-> 61’)
EYRAUD Patrice
BOUAFIA Ali
SAUZÉE Franck (-> 65’)
GARCÍA Claudio
VERCRUYSSE Philippe
BRISSON François (-> 29’)
MICCICHE Carmelo (-> 46’)
KABONGO N'GOY Eugène
PAPIN Jean Pierre
DOMENECH (Entraineur)
GILI Gérard (Entraineur)
FUGIER Pascal (<- 29’)
WADDLE Chris (<- 46’)
BARÉ Alain (<-61’)
GERMAIN Bruno (<- 65’)

Et voici les équipes version Panini :

Olympique Lyonnais 1989-90

François LEMASSON
Jean-Marc KNAPP
Mick MC CARTHY
Bruno N’GOTTY
Bruno GENESIO
Rémi GARDE
Jacky COLIN
Ali BOUAFIA
Claudio GARCIA
Voir le sujet Old School Panini sur "Turco" GARCIA
François BRISSON
Eugène KABONGO
Jean-Philippe FORET
Alexandre BES
Laurent LASSAGNE
Raymond DOMENECH


Olympique de Marseille 1989-90

Gaëtan HUARD
Manuel AMOROS
Eric DI MECO
Carlos MOZER
Bruno GERMAIN
Franck SAUZEE
Jean TIGANA
Philippe VERCRUYSSE
Chris WADDLE
Jean-Pierre PAPIN
Enzo FRANCESCOLI
Jean CASTENADA
Philippe THYS
Karl-Heinz FORSTER
(avec un photo montage pas très réussi)
Gérard GILI


2 commentaires:

  1. Le choc de ce soir va valoirtrès cher pourle fin de championnat ...

    RépondreSupprimer
  2. Plus pour l'OM, qui du coup à plus à perdre.Pour Lyon c'est mort et faut arrêter de se voiler la face en disant qu'il faut sauver la saison, la saison a été toute pourrite !!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...