Mais que devient Frédéric PATOUILLARD ?

Pour ceux qui ne se souviennent pas de Frédéric PATOUILLARD, c’est ce vénissian formé à l’Olympique Lyonnais et lancé dans le grand bain du football professionnel en 1996 par Guy Stephan. Il devient même un membre important de l’équipe fanion de l’OL au début de la saison 1996-97 puis Guy Stephan est limogé après une débâcle à l’Abbé-Deschamps et est remplacé par le conseiller du président, Bernard Lacombe. Lacombe et son directeur sportif Jacques Santini ne comptent pas sur le grand Patouillard pour construire leur groupe et le natif de Vénissieux est prêté à Toulouse une saison. Il ne brille pas mais réalise tout de même un exercice correct. La suite c’est un transfert à Guingamp en Division 2 puis une chute inexorable vers les bas-fonds du football professionnel passant en national (Besançon, Louhans-Cuiseaux) puis la CFA avec Narbonne pour enfin terminer chez les amateurs à Feyzin (agglomération du sud de Lyon). Si Patouillard a commencé directement à l’échelon le plus haut pour connaitre ensuite une déchéance sportive, sa reconversion va suivre la même trajectoire. Plus connu à Toulouse pour avoir lancé sa pizzeria que pour ses performances sur le rectangle vert, il avait, semble-t-il, trouvé sa voie. Mais sa carrière dans la pizza ne va jamais décoller et il va rapidement faire faillite. Ruiné, vivant du RSA, Frédéric Patouillard va basculer du côté obscur. En mars 2014 il va être mis en examen pour « association de malfaiteurs ». En effet il est accusé ni plus ni moins d’être au cœur d'un trafic de cocaïne entre la France et l'Espagne. Bon ce n’est pas non plus Al Pacino dans Scarface, son rôle selon l’enquête de Police (surveillance menée depuis 2012 à son encontre par la brigade des stupéfiants de la police judiciaire lyonnaise) est de l’ordre de la complicité. Voici les faits, qui remontent deux ans avant sa mise en examen. A l'époque, les policiers avaient réussi à intercepter un 4x4 de la marque Mercedes à la frontière espagnole, dans lequel ne se trouvaient pas moins de 600 kg de cannabis. Si les occupants du véhicule avaient pris la fuite, un Lyonnais et un Vénissian avaient été reconnus par les enquêteurs. Ceux-ci avaient en effet été contrôlés quelques jours plus tôt. Au fil des investigations, Frédéric Patouillard est "apparu dans l'entourage de ces deux suspects". Il semblerait que le footballeur ait joué un rôle logistique dans l'organisation, fournissant des voitures de location aux trafiquants présumés pour faire leur Go Fast. Mais ce n’est pas tout selon le quotidien Le Progrès, Patouillard est aussi mis en examen pour trafic de stupéfiants. Il serait accusé d'avoir vendu de la cocaïne à des proches et notamment à des anciens joueurs de football professionnels. Aujourd’hui je ne connais pas les suites judiciaires de cette affaire mais ce que je sais c’est que Frédéric Patouillard n’est pas derrière les barreaux. Il a tenté de remonter une affaire en 2015, un restaurant à Vernaison, mais ne s’est pas entendu avec son associé et a jeté l’éponge au bout d’un mois. Depuis il a entamé une carrière de commercial indépendant pour des maisons de vins, principalement issus de la Vallée du Rhône. C’est sa dernière activité professionnelle connue.

Sources : Le Progrès

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...