Les nerfs de Lacombe chez les verts

17 novembre 1978, l’ASSE reçoit l’Olympique de Marseille pour ce qui pourrait être un choc du championnat comme au début de cette décennie mais les marseillais sont à la peine en cette première moitié de saison. Les verts eux sont deuxième derrière Strasbourg et devraient s’imposer facilement face au quinzième. Mais ils vont peiner à l’image de leur avant-centre international, le lyonnais Bernard Lacombe. Lacombe est en plein doutes car il n’a marqué que six buts avant cette 20ème journée, ce qui est bien loin de ses ratios du temps où il évoluait chez l’ennemi voisin. L’avant-centre de l’équipe de France est un perfectionniste et un inquiet. Non content d’être un équipier et un remiseur modèle, il voudrait aussi justifier sa réputation et ses talents de buteur. Alors si l’attaque des verts brille dans cette première moitié de saison 1978-79, Nanard lui se pose des questions quand il consulte le tableau de classement des artilleurs du championnat. Il est en manque de réussite et ça se voit lors de cet ASSE/OM où il va rater plusieurs occasions, trop selon lui. Tout d’abord à la 25ème minute, sur une passe de Larios qui l’amena seul devant le gardien Marseillais, son dribble est un peu long et il se ferme l’angle tout seul. Ensuite à la 68ème minute il voit un excellent Migeon détourné son tir précis. Enfin à la 88ème minute c’est la barre qui renvoie son ballon. Bien marqué par Zvunka et Trésor, Lacombe passe une soirée difficile mais il est précieux dans le jeu offensif des verts et il finit par libérer le stade Geoffroy Guichard qui voyait la soirée se terminer par un 0-0. Sur le pénalty obtenu par Piazza suite à une faute de Didier Six, c’est Lacombe qui prend ses responsabilités pour le face à face avec le gardien marseillais Migeon. Les deux hommes se connaissent bien car la saison précédente avec Lyon, Lacombe lui avait tiré trois penaltys (et oui déjà des penaltys pour Lyon) pour autant de succès. Lacombe après le match s’en souvient devant la presse « Je lui avais tiré de trois façons différentes, une fois même de l’extérieur du pied gauche, moi le droitier ». Cette fois-ci, Nanard choisi la frappe en force au centre des cages. Dans un match tendu, avec une ambiance des grands soirs, il fallait du courage à l’ex-lyonnais pour prendre ses responsabilités. Un échec aurait été lourd de conséquences sur son moral et la suite de sa saison. Mais l’international n’a pas flanché et ravi d’avoir réussi son coup, se précipita vers la cage marseillaise afin de frapper une deuxième fois le ballon pour mieux se persuader qu’il avait réussi et surtout pour détender ses nerfs. Bernard Lacombe héros d’un soir à Geoffroy Guichard, 40 ans après c’est toujours étonnant. Voici la vidéo de son penalty victorieux : 

Bernard LACOMBE qui butte face au "Mapou Yanga-Mbiwa" de Marseille
Sources :
France Football n°1702 - 21 Novembre 1978

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...