Les Ratés Panini : Drago VABEC

Ceux qui connaissent la carrière de Drago Vabec savent que l'une de ses plus grandes déceptions est sa non-participation à la Coupe du monde 1974. La récente mise en vente, sur le net, d'une série de cartes dédiée à cet événement ne fera sans doute qu'attiser les regrets de ceux qui auraient aimé le voir à l'œuvre lors de cette compétition. En 1973 et après avoir connu toutes les sélections nationales de jeunes, Drago fait ses premiers pas chez les « A ». Malheureusement pour lui, le sélectionneur Vujadin Boskov, dont il avait la confiance, est remplacé par Miljan Miljanic. Ce dernier cumule alors deux postes : il est à la fois sélectionneur et directeur sportif de l'Etoile Rouge de Belgrade ! Il profitera de sa position pour emmener avec lui en Allemagne deux « vétérans » de son club, Dojcinovski et Pavlovic (30 et 31 ans), de manière à faciliter leur vente à un club étranger. Ces belles cartes espagnoles viennent nous le prouver, Vabec faisait pourtant partie des probables sélectionnés. Lors de cette saison 1973/74 Drago Vabec brille au poste de meneur de jeu comme le rappelle la description du joueur au dos de la carte : « Milieu de terrain. Joueur dynamique et rapide, bonne maîtrise technique, créateur et meneur de son équipe. Excellent soutien pour ses attaquants, qu'il accompagne lors des phases offensives. ».
A la lecture du courrier des lecteurs du magazine sportif de Belgrade, Tempo, on peut constater que Vabec jouissait d’une bonne cote auprès des amateurs de ballon rond. Nombreux sont les témoignages, à travers tout le pays, en faveur de son intégration dans la sélection yougoslave les mois précédent le mondial allemand. Mais malgré cette popularité, point de Vabec dans l'ultime liste de Miljanic, ce qui fera réagir ce lecteur de Sisak (Croatie) : « Je tiens à m'exprimer dans Tempo pour protester contre la liste des joueurs choisis par Miljan Miljanic. Je ne veux pas mettre en doute son expertise, parce que nous sommes tous des profanes (certains plus, d'autres moins). Globalement Miljanic a fait des choix satisfaisants pour la Coupe du Monde, mais cela pourrait être mieux. Pour moi, la plus grande erreur qu'il a commise est  de ne pas avoir retenu l'attaquant du Dinamo Drago Vabec qui est franchement un meilleur joueur que beaucoup de ceux qui iront en l'Allemagne de l'Ouest. Je ne sais pas s'il est trop tard, mais Miljanic devrait réviser sa liste et y ajouter rapidement le nom de Drago Vabec. » (Tempo, juin 1974). Ne bénéficiant d'aucun soutien de la part des dirigeants de son club (lourd handicap dans le système de sélection yougoslave), et souffrant du supposé boycott envers les joueurs du Dinamo Zagreb (le club est perçu par le pouvoir en place comme un symbole de l'identité croate), Vabec voit donc s'écrouler son rêve de participer à la Coupe du Monde. Cette désillusion fera naître en lui une tenace rancune envers Miljanic. En juillet 1979, peu avant son arrivée à Brest, il déclarera au magazine Tempo « C'est Miljanic qui m'a le plus déçu ! ».
Deux ans et quelques mois plus tard, l'ailier gauche brestois (poste auquel il s'est fixé depuis la saison 1974/75) est en tête du classement des buteurs du championnat de France avec 13 buts marqués en 15 rencontres. Miljanic ne peut alors ignorer les performances du numéro 11 finistérien et le retour de Vabec en sélection est envisagé. À deux reprises la venue du sélectionneur yougoslave à Brest est annoncée, mais à chaque fois, le Serbe jouera l'arlésienne. Écarté des terrains pendant plusieurs mois en raison d'une grosse blessure musculaire, Vabec revient en forme et finit la saison 1981/82 en boulet de canon : une superbe prestation en Coupe de France face au Saint-Etienne de Platini et surtout un récital en championnat face aux Girondins de Bordeaux. Drago inscrit trois buts au gardien de l'équipe nationale yougoslave Dragan Pantelic, et montre toutes les facettes de son talent face à Giresse, Tigana, Trésor, futurs sublimes demi-finalistes du Mundial 1982. Une compétition que le Croate suivra, malheureusement, une fois de plus, à la télévision !

Pour en savoir plus sur Drago Vabec, vous pouvez vous procurer sa biographie « Drago Vabec, l'idole de l'Armoricaine » : http://boutique.sb29.com/livre-drago-vabec-xml-282_314-1568.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...