Le jour où Giancarlo ANTOGNONI a eu mal au crâne

Giancarlo Antognoni est sûrement le plus grand joueur de l'histoire de la Fiorentina. Le milieu offensif champion du monde en 1982 a évolué 15 saisons consécutives avec la Viola en Serie 1 de 1972 à 1987. Pourtant sa carrière aurait pu s'arrêter quelques mois avant la coupe du monde en Espagne un après-midi de novembre 1981. Ce jour-là, Giancarlo Antognoni a failli tout perdre sur la pelouse du Stade Artemio-Franchi. La Viola reçoit le Genoa et l'emporte 3-2 mais le fait du match c'est la sortie du gardien génois Martina qui va sécher le capitaine de Florence. Antognoni va rester de longues minutes au sol et pour cause, suite à la violence du choc, il aura une fracture du crâne et de la tempe. Alors que tout le monde craint le pire pour le pilier de la Squadra Azzura et de la Viola, dès le soir du match, le professeur Gerardo Mennona de la clinique de neurochirurgie se voudra rassurant en délcarant en conférence de presse "Ces deux fractures ne suscitent pas de préoccupations particulières. Antognoni est éveillé et parle normalement, il faudra de nouveaux contrôles pour que nous puissions faire un diagnostic sûr". Le lendemain, le milieu de terrain parlera même avec les journalistes italiens et échangera quelques mots : "Je me sens mieux, même si j'ai encore un peu mal à la tête". Sans déconner ? Le mec vient de subir une double fracture du crâne et de la temps, a mon avis il faut un peu plus que quelques effaralgants pour chasser le mal de crâne qui a du s'en suivre. En tout cas il est costaud le capitaine de la Viola car il sera de retour sur les terrains seulement trois mois après cet incident spectaculaire et qui aurait pu être beaucoup plus grave voir fatal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...