Mais que devient Samassi Abou ?

Dans son livre "la grande histoire de l'OL" Vincent DULUC décrit Samassi ABOU comme le dernier joueur fantasque de l'histoire de l'Olympique Lyonnais. Le journaliste de l'Equipe y relate plusieurs anecdotes sur la personnalité extravagante de l'ancien attaquant lyonnais, un type capable de courir vingt kilomètres avant un match car il se sentait trop nerveux pour dormir et du coup être épuisé avant la rencontre, ne laissant d'autre choix à Raymond Domenech, son entraîneur de l'époque, de le laisser sur le banc de touche. L'anecdote la plus incroyable concerne sans nul doute ses relations musclées avec son coéquipier Pascal Olmeta. Lors d'une de leurs premières rencontres à l'aube de la saison 1993-94, le portier corse juge de bon ton de lui faire une blague dont il a le secret et de vider la salière dans la soupe de Samassi Abou. Abou ne goûte guère la plaisanterie et vide sa soupe sur la tête d'Olmeta, ce qui entraîne le début d'une bagarre entre les deux hommes avant qu'ils ne soient séparés par leurs coéquipiers. Mais les deux hommes décident de ne pas en rester là et la légende urbaine veut que les deux protagonistes se soient donné rendez-vous après un entraînement, à l'abri des regards indiscrets, pour terminer d'homme à homme cette conversation et les rumeurs disent que ce serait Pascal Olmeta qui serait revenu le moins fringuant des deux suite à cette explication. Mais Samassi ABOU, grand espoir du football français au début des années 90, ne s'imposera jamais à l'OL (58 matchs et 4 buts en 4 saisons) ce qui est peu surprenant vu ces quelques anecdotes et après un passage à Cannes il traverse la manche pour signer à West Ham. A Upton Park il devient l'un des chouchou des fans des Hammers et dès qu'il rentre sur le terrain on entend des “ABOUUUUUUUUUUUUU” descendre des tribunes. Pourtant il ne va pas plus fouler la pelouse londonienne que celle de Gerland (31 apparitions avec West Ham pour 6 réalisations) mais ses débuts sont remarqués, souvenez-vous de ce doublé qu'on évoquait lors de ce match face à Barnsley où un certain Frank Lampard inscrivait son tout premier but en Premier League (voir le sujet : Frank Lampard's first sticker). Mais Abou, après des débuts tonitruants, va vite retomber dans ses travers et mener une vie dissolue où la rigueur qu'exige la vie d'un joueur professionnel n'a pas sa place, ce qui explique cela : 


Il sera prêté à plusieurs reprises (Ipswich Town, Walsall, Troyes ou Kilmarnock) mais avec toujours le même résultat. A la fin de son contrat avec West Ham en 2000, on le retrouve en France où il signe à Ajaccio en Ligue 2 puis à Lorient. Avec 99 matchs et 12 buts en trois saisons il affiche là la meilleure régularité de sa carrière et pourtant il décide de tout stopper à 29 ans après une seule saison avec les Merlus en 2002. Mais depuis que devient-il ? En 2011 il crée un compte Twitter où on le voit plaisanter avec ses anciens coéquipiers des Hammers mais cela ne dure que quelques semaines or depuis quelques jours sur les réseaux sociaux et les forums de supporters de West Ham, la rumeur devient persistante comme quoi Samassi Abou serait désormais chauffeur de bus à Basildon, commune de 100 000 habitants d'où est originaire le groupe Depeche Mode (c'est tout ce que je sais sur cette ville situé à 50 km de la grande banlieue londonienne, désolé). Si vous avez plus d’infos et/ou que vous prenez souvent le bus à Basildon n’hésitez pas à faire un selfie et à me le twitter à cette adresse : @OldSchoolPanini. En vous remerciant d'avance.

Sources :
La grande histoire de l'OL de Vincent Duluc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...