Le concours Drago VABEC

Le concours pour gagner le livre : "Drago VABEC : L'idole de l'Armoricaine" ainsi que le DVD documentaire l'accompagnant est désormais terminé. 
Avant de voir les réponses au concours, voici ce qui vous intéresse la liste des gagnants :
Alexandre Lhomme sur Facebook, 
Pierre Prugneau sur le blog 
Nicolas Bihan sur Twitter.
Ils vont tous les trois recevoir le livre et le DVD sur Drago VABEC. Pour les autres je vous invite à aller sur la page Facebook de Drago Vabec ou sur le compte Twitter @drago_vabec, pour prendre contact et commander ce superbe ouvrage et entre nous ça peut être une très bonne idée de cadeau avant les fêtes de fin d'année. 

1. Quel est le joueur ayant disputé le plus de matchs pour Brest en première division ?
(entre parenthèses le nombre de matchs joués en D1)
1. Maurice Bouquet (171)
2. Richard Honorine (159)
3. Jean-Pierre Bosser (180)
4. Bernard Pardo (142)
5. Yvon Pouliquen (146)
6. Patrick Chaslerie (149)

2. Parmi la liste suivante, quels sont les 3 joueurs ayant été sélectionnés en équipe de France A alors qu'ils jouaient pour le club finistérien ? (entre parenthèses la date de leur 1ère sélection)
1. Paul Le Guen  
2. Loulou Floch  
3. Gérard Buscher (19.08.1986 Suisse-France)
4. Bernard Lama 
5. Yvon Le Roux (23.04.1983 France-Yougoslavie) 
6. Corentin Martins
7. David Ginola (17.11.1990 Albanie-France)
8. Vincent Guérin  
9. Bernard Pardo

3. Lequel de ces joueurs n'a jamais porté le maillot de Brest ?
1. Segio Goycochea
2. Franck Ribéry
3. Jocelyn Gourvennec
4. Claude Makélélé
5. Stéphane Guivarc'h
6. Didier Monczuk
Jocelyn Gourvennes est né à Brest mais n'y a jamais joué.

4. Lequel de ces joueurs était obligé de faire réaliser ses chaussures sur mesure (directement chez Adidas, en Allemagne) du fait de sa petite pointure (36) ?
1. Denis Goavec
2. Gérard Bernardet
3. Yvan Bourgis
4. Yoann Bigné
5. Richard Honorine
6. Eric Sitruk

5. Parmi ces joueurs, lequel possède le meilleur ratio buts/matchs pour Brest en 1ère division ?
(entre parenthèses le ratio but/match en D1)
1. Pascal Mariini (0,32)
2. Roberto Cabanas (0,45)
3. Marc Pascal (0,31)
4. Drago Vabec (0,51)
5. Bernard Ferrer (0,30)
6. Gérard Buscher (0,43)
Drago Vabec a inscrit 46 buts en 90 matchs de première division.

Lionel MESSI's first goal

Barcelona forward Lionel Messi set a La Liga record of 253 goals when he grabbed a hat-trick yesterday's 5-1 win at home to Sevilla. The previous mark was held by former Athletic Bilbao striker Telmo Zarra since 1955, which marked the end of the Spaniard's 15-year career with the Basque club. Zarra scored his 251 goals in 277 appearances while Argentina captain Messi, who was 17 when he netted for the first time in Spain's top flight against Albacete in May 2005, needed 289 games. "When I scored that goal (against Albacete) I couldn't imagine I could break any record, let alone this one previously held by the great Telmo Zarra," Messi wrote on his Facebook page. We need to go back to 2005 when Messi scored this first goal. It was the 87th minute and Barça were up 1-nil against Albacete. Leo came on for Samuel Eto’o, the man who eventually left Barcelona with 130 goals to his name. Lionel Messi would go on to score in the dying seconds of the game, of course. Yet few remember that on his debut he scored two remarkable goals. One was wrongly disallowed. It was a perfectly timed run to the far side, with an Albacete defender ruining the offside trap. Ronaldinho slipped him in with an exquisite flick, and Messi chipped the ball casually into the side-netting. Of course, the goal did not stand, but it only took another minute for Ronaldinho and Messi to create the exact same combination. The second time around, there was no denying the young Argentine’s class. The Camp Nou had witnessed the beginning of something they never could have imagined. A 17-year-old Leo Messi scoring two goals in two minutes. Lionel Messi is now LIGA’s all-time leading scorer at the age of 27.

Drago VABEC : L'idole de l'Armoricaine

C'est la bonne nouvelle de cette fin d'année. Mon ami Johann Le Roux, qui dans le passé a collaboré à plusieurs reprises avec Old School Panini pour mettre en valeur l'immense Drago VABEC, va sortir son premier livre et bien entendu le sujet n'est autre que l'idole de l'Armoricaine. En fait c'est même plus qu'un livre car l'ouvrage sera accompagné d'un fantastique documentaire vidéo sur DVD. J'ai eu la chance de visionner les premières images et je peux vous assurer que c'est un document exceptionnel qu'a réalisé SCM Media. Un travail de fourmi pour condenser le meilleur de Drago VABEC au cours de ses seize saisons professionnelles. D'ailleurs une projection publique de ce documentaire aura lieu le samedi 29 novembre 2014 à Saint Pol-de-Léon en présence de Drago VABEC himself !
Et oui le 29 novembre prochain c'est la sortie nationale du livre (comprenant le DVD) de Johann intitulé : "Drago VABEC, l'idole de l'Armoricaine" et pour l'occasion, l’immense DRAGO sera en France pour une séance de dédicace exceptionnelle après la projection du documentaire. Donc si vous êtes un supporter brestois, que vous aimez les artistes du ballon rond de l'ex-Yougoslavie ou tout simplement le beau football, vous devez vous rendre à Saint Pol-de-Léon (29) à l’amphithéâtre du centre du Kerisnel à partir de 16h30 pour un moment rare et privilégié.
Mais bien entendu Old School Panini va participer à cet événement à sa manière. Donc dès la sortie du livre, OSP va relayer les lieux et les sites internet où on peut se procurer l'ouvrage sur Drago VABEC qui est d'ailleurs déjà référencé sur le site de la BNF : Drago Vabec, l'idole de l'Armoricaine. Mais surtout Old School Panini va vous faire gagner un exemplaire de ce magnifique livre-DVD sur l'idole de l'Armoricaine. C'est tout simple, demain, à savoir le lundi 24 novembre, sur le site d'OSP, on vous soumettra cinq questions (très faciles) sur le stade Brestois puis parmi les bonnes réponses un tirage au sort fera trois heureux élus. Donc rendez-vous demain pour les modalités du concours (gratuit comme toujours ici) et en attendant on vous laisse avec l'interview de l'immense Yvon LE ROUX  (1,90 m) qui nous parle de Drago :

Goal of the season 1977/78 : Archie GEMMILL

In English football, the Goal of the Season is an annual competition and award given on BBC's Match of the Day, in honour of the most spectacular goal scored that season. It is typically contested between the winners of the preceding ten Goals of the Month, although the goal can and has come from any game in the regular season, including international qualifiers and friendlies—potentially from the opening league games of the season to the end of the European season UEFA Champions League final. In several instances, the goal has come in the final game of the domestic season, the FA Cup Final, the most recent example of which is Steven Gerrard's last minute goal in 2006. In general, the winning goal has occurred for an English side within the domestic English league or cups, although these are not particular rules—Kenny Dalglish's goal in 1982–83 for Scotland being an example. The goal usually comes from competitions to which the BBC holds television rights and which are shown under the Match of the Day banner—at present Premier League highlights—although some have come from the equivalent Sportscene broadcast by BBC Scotland. Due to the lack of BBC European club football coverage, held predominantly by ITV and Sky, no goal of the season has ever been scored in European club competition despite many contenders. Due to a transfer of broadcast rights, the entries for the 2001–02, 2002–03 and 2003–04 seasons were decided on ITV's The Premiership.In 1977-78 Archie Gemmil won this prestigious award with this Counter attacking play as Archie Gemmill steals the balls and sets up a fast paced attacking move which he finished off after running most of the pitch for the return ball. A fantastic one - two : 


Panini made a mistake for his first album in Great Britain with the sticker of Archie GEMMILL. Gemmill is still under Derby County shirt as you can see on the top of this topic while he played the 1977/78 season with Nottingham Forest as you can see in the second sticker just below from the 1978/79 album.

Dejan SAVICEVIC est un génie

Dejan SAVICEVIC est un génie et quand il joue avec un autre génie, Roberto BAGGIO, ça nous donne des moments d'anthologies. Les champions savent rebondir et Dejan SAVICEVIC va le prouver de façon majestueuse. Le 24 mars 1996, le Milan AC reçoit à San Siro un prétendant au Scudetto, Parme. Mais même si les rossoneri sont en tête de la serie A, le contexte est difficile. Quatre jours plus tôt, Milan s'était complètement effondré à Bordeaux et se faisait sortir de la coupe de l'UEFA par des Girondins survoltés. Un revers 3-0, impensable avant la rencontre pour les tifosis milanais. Depuis l'arrivée de Berlusconi à la présidence du club, le Milan AC n'avait jamais connu une telle déroute en coupe d'Europe. Il faut d'ailleurs remonter au 6 décembre 1978 pour voir les Rossoneri s'incliner sur un pareil score, face aux anglais de Manchester City. "A Bordeaux, en première période, nous n'avons tout simplement pas existé, soutien Fabio Capello. Mes joueurs ont subi la pression et l'engagement physique des français". Et l'entraineur milanais a encaissé ce jour-là seulement sa 30ème défaite en 247 rencontres officielles sur le banc de touche du club lombard. L'élimination de la coupe de l'UEFA a également laissé des séquelles sur le plan physique. Déjà privé de Boban, Ambrosini, Simone, Sordo et Savicevic avant même d'affronter les hommes de Gernot Rohr, Fabio Capello a perdu George Weah (fracture du bras droit), Stefanio Eranio (étirement de la cuisse) et Alessandro Costacurta (fracture du nez) au terme du périple bordelais. Un bilan médical catastrophique alors que les milanais entament la dernière ligne droite qui les conduit au Scudetto. Pour vaincre la sinistrose qui s'est abbatue sur son club il fallait donc provoquer un déclic et ce qu'a fait "Il Cavaliere" en débarquant la veille de la rencontre face à Parme à Milanello. Berlusconi, s'adresse à ses joueurs lors du déjeuner : "Rappelez vous que vous portez les couleurs du Milan AC, que nous sommes en tête du championnat et nous nous devons de lutter avec rage et détermination. Et gagner bien sûr". 

Dans un coin, Roberto Baggio lui reste triste et silencieux, le champion est en proie au doute. Débarqué au Milan en début de saison, le ballon d'or 1993 tarde à faire honneur à sa réputation et Berlusconi protège son joueur devant les médias : "Vialli, aussi a connu des problèmes lors de sa première saison à la Juve, souligne Il Cavaliere. Ensuite, il s'est parfaitement retrouvé. C'est tout ce que je souhaite à Baggio...". Les milanais n'ont cependant plus le droit à l'erreur. Ce dimanche face à Parme, le public de San Siro s'est chargé de leur rappeler. "Coupes et derby peuvent se perdre, pas la dignité", indiquait une banderole en référence à l'apathie générale qui avait caractérisé les Rossoneri au cours de leur deux derniers matches face à l'Inter et Bordeaux. Deux matches, deux défaites en l'espace de dx jours. Depuis le début de la saison, le Milan AC n'avait pourtant concédé qu'une seule défaite, à Bari au mois d'octobre. Un point commun à ces trois revers de la saison ? L'absence de Dejan SAVICEVIC tout simplement....L'attaquant monténégrin aurait-il pu changer le sort du match contre Bordeaux ? Impossible d'y répondre. En tout cas 4 jours plus tard, "Il genio" a montré toute l'étendue de sa classe au cours du duel opposant les milanais aux parmesans. A la 42ème minute, il s'échappe sur la gauche et ridiculise Fernando Couto et Apollini dans un fabuleux enchaînements crochet-grand pont, avant de servir impeccablement sur un plateau Roberto Baggio qui marque un des buts les plus faciles de sa carrière. Voici ce but, admirez toute la classe de l'attaquant monténégrin : 


Trois minutes après la pause Savicevic, démarque Donadoni d'une superbe talonnade  qui inscrit le 2ème but de la rencontre. Enfin pour que l'après midi soit parfait pour Savicevic, a la 71ème minute, Dejan inscrit lui-m^me le troisième but milanais, pour le 3-0 final. Un beau cadeau pour le dixième anniversaire de Berlusconi à la tête du club et c'est tout sauf un hasard si Savicevic a toujours été le joueur préféré de Berlusconi. L’orgueil des milanais et le talent de Savicevic a suffi à terrasser meurs homologues de Parme. Il a permis aux rossoneri de prendre une belle option sur le titre puisque dans le même temps la Fiorentina s'inclinait à domicile face à la Juve. On ne reverra plus le Milan AC qui remportera quelques semaines plus tard ce scudetto. Voici le but de Donadoni et admirez au passage la déviation de Savicevic puis le but du héros du jour (P.S : Le gros loupé sur la première action est signé Marcel DESAILLY) :


Et pour conclure sur ce match et preuve que le Milan était sur les nerfs, à 0-0 et après un penalty manqué par Roberto BAGGIO, les esprits s'échauffent et il s'en est fallu de peu que l'arbitre Pierluigi Collina expulse Savicevic après une manchette sur Sensini dans la surface de Parme. Heureusement Paolo Di Canio joue les médiateurs, bon à sa façon :


Et voici l'équipe complète du Milan AC by Panini lors de cette saison 1995-96 :

La métamorphose imposée du PSV Eindhoven

Tenant du titre, le PSV Eindhoven démarre sa campagne 1988-89 de coupe d'Europe des clubs champions directement en 1/8ème de finale. Et pour sa rentrée, c'est un véritable choc qui attend les bataves en étant opposés au FC Porto, une confrontation entre les deux derniers vainqueurs de l'épreuve. Le PSV était un petit champion d'Europe de l'intimidation physique, du match nul et des pénalties. Mais face à Porto au match aller dans son antre du Philips Stadium, le PSV va enchanter les foules par la qualité de son jeu offensif. Métamorphose de circonstance ou choix délibéré ? Pour Guus Hiddink, son entraîneur  il est temps pour le PSV de séduire. Mais c'est surtout un souhait imposé par le principal sponsor du club. Le géant Philips qui a fixé en début de saison comme objectif principal au club  : La Coupe Intercontinentale au Japon. Pour la multinationale hollandaise, le PSV doit afficher un visage séduisant pour tenir au Japon son rôle d'élément promoteur de Philips sous les yeux du principal marché de ses concurrents.

Pour preuve de cette métamorphose annoncée, Hiddink ajoute un argument de poids "L'engagement du brésilien Romario fait aussi parti de ce plan. C'est un joueur de top-niveau dans un style chatoyant qui enrichira notre gamme. Et un buteur opportuniste. Un plus pour le spectacle et l'efficacité". Et ce jour-là le PSV appliqua à la lettre les nouvelles consignes de son entraîneur, conforme aux souhaits supérieurs du club. Le PSV balaie Porto 5-0 et le troisième but inscrit par le PSV fit même bondir la frange neutre de la tribune de presse du Philips Stadium. Un joyau gravé dans les mémoires.
Le symbole de l’intelligence constructive (recherche du contre-pied par Janssen, qui après avoir récupéré le ballon sur l'aile gauche centre en retrait), de l'inspiration créative (feinte avec un râteau pour créer le décalage par Vanenburg) et de la méthode (surnombre de Koeman). Un niveau technique irréprochable. Voici ce but en vidéo


Et comme je n'ai pas trouvé de ralenti, le schéma de ce but d'école :
Pour la petite histoire, le PSV échouera dans sa quête de couronne mondiale, s'inclinant face aux uruguayens du Nacional aux tirs aux buts, par ses propres armes d'un passé récent. 

The Thai Boxing celebration

Francesco CAPUSO he's a italian striker. At 20 he played with Noicattaro in italian fourth division (2006-07). He scored 29 goals in 34 matchs for his first season with the first team. The next season he signed to Bari in second division (Serie B). CAPUTO he's young and a great hope for Bari. He scored 28 goals for his firts season in Serie B. In 2010 he won the serie B and the young striker will play in Serie A for the first time of his career. A short experience as you will see. In the 13 first games of the season he never scored. By the way Bari won only two games and scored only nine goals until the 14th day of italian league. The 28th november 2010 was the great day. Bari received Cezena and at the 62nd minute, Bari conceded a goal on penalty. Then the next minute Bari's manager Ventura ask to argentinan player Emanuel Rivas to came into the game (in substitution on Luigi Rana). The next minute at 64th, Francesco CAPUTO scored his first goal (and the last one) of his career in Serie A and he sprinted away from all teammates in order to soak in the glory. But CAPUTO would be typical and punched Emmanuel Rivas in the face for trying to celebrate with him ! Have a look of this perfect Thai Boxing elbow :


Why? Who knows. But Rivas certainly wasn't expecting it. He thought he was going to get a nice hug and instead he got smacked in the eye

Le but de l'année de Trevor SINCLAIR

Dans le dernier sujet on a vu le but qu'avait inscrit David BECKHAM pour le compte de la première journée de la saison 1996-97 à Wimbledon. Un but du milieu de terrain fantastique (voir ou revoir le sujet : Le but du milieu de terrain de David BECKHAM). Et bien il faut savoir que ce but n'as pas été le but de l'année Outre-Manche. En effet chaque année la BBC organise un très sérieux concours pour choisir le but de l'année toute compétitions confondues avec une équipe du Royaume (Championnat, Cup ou coupe d'Europe...). Donc pour la saison 1996-97, dans le cadre de l’émission match of the day, la BBC avait sélectionné 10 buts dont le lob du milieu de terrain de Beckham. Mais le but qui reçu le plus de suffrage ne fut pas le sien mais celui de l'attaquant de Queen's Park Rangers, Trevor SINCLAIR. 25 janvier 1997, 1/16ème de finale de la FA CUP, QPR reçoit Barnsley. Match a priori équilibré vu que les deux formations évoluent toutes deux en seconde division. QPR va s'imposer 3-2 sur sa pelouse et le héros du jour inscrit le dernier but, celui de la qualification et je crois que ça se passe de commentaires. Admirez le chef d'oeuvre à la Marco Van Basten :

La reconversion insolite de Norman WHITESIDE

Vous vous souvenez tous de Norman WHITESIDE, ancien joueur de Manchester United et d'Everton dans les années 80. Ce  footballeur nord-irlandais est le plus jeune joueur ayant participé à la coupe du monde, il avait 17 ans et 41 jours lors de son premier match contre la Yougoslavie lors du Mundial 1982, détrônant ainsi le roi Pelé dans ce record singulier. Mais aujourd'hui on va parler de l'après-football et de la reconversion assez incroyable de l'ex-attaquant des Red Devils. Aujourd'hui Norman WHITESIDE a 49 ans et est devenu podiatre. Attention pas pédiatre mais podiatre ou appelé aussi Docteur en médecine podiatrique. Moi je ne savais pas ce que ça voulait dire alors j'ai été voir sur Wikipedia et un podiatre c'est un professionnel de santé qui diagnostique et traite les affections et maladies du pied par des moyens médicaux, chimiques, pharmaceutiques, chirurgicaux, mécaniques (orthèses) ou par des manipulations. Ce rôle n'est que partiellement rempli par le podologue, puisque le podiatre a un niveau de formation plus élevé et donc non-équivalent à un podologue. Donc c'est assez balèze qu'un ancien joueur de foot devienne docteur à la fin de sa carrière, un peu comme Socratès mais ce n'est pas anodin qu'il soit spécialisé dans les pieds surtout que pas mal de footballeurs une fois leur carrière terminée souffre de maux terribles comme de l'arthrose aux orteils. Demandez à Franck GAVA qui a arrêté sa carrière à cause de cette arthrose et qui n'arrivait plus à grimper des escaliers tout seul avant d'être soigné.
Le Dr Norman WHITESIDE
Mundial 82 : Le jour où Whiteside est entré dans l'histoire de la coupe du monde

Wich is the best slide tackle goal ?

In the 2008-09 season in Bundesliga (25th April 2009 - Week 29)  the Bayer Leverkusen faced-of Karlsruher at home. It was a very close game and at the 72nd minute defender Sebastian Langkamp scored the only goal of the game but what a goal. A bizarre winning goal when Sebastian Langkamp slid into a challenge in midfield and made decent contact with the ball. So good in fact that it flew 40 yards, over the keeper’s head, and into the back of the net! For Sebastian Langkamp it was his first professional goal and it was only his fifth professionnal game in Bundesliga. What a debut for him. Now he's 26 years old and played with Herta Berlin. He scored five goals in 77 Bundesliga appearances and trhee goals in 51 appearances in Bundesliga 2. But now have a look at this awesome slide tackle goal :


But in Italy there was a more terrific slide tackle goal in 2014.  A freak goal happened in the fourth division tie between Tuttocuoio 1957 and Vigor Lamezia. Lamezia midfielder Domenico Zampaglione won the match for the visitors at Tuttocuoio's Santa Croce sull'Arno stadium in Tuscany when he went in for a crunching slide tackle in his own half. The wind carried the ball around 75 yards and all the way into the opposition net, creating what is surely one of the most impressive unintentional goals of all time :

Mais qu'est ce qui arrive à Gazza ?

La semaine dernière sur les réseaux sociaux et les comptes Twitter et Facebook, j'ai posté cette double image de Paul GASCOIGNE qui ne vous a pas laissé indifférent. Il s'agit de la première vignette Panini de GAZZA en 1986-87 et d'une photo qui date de la fin août 2014 où Gascoigne partait une nouvelle fois en cure de désintoxication pour combattre ses vieux démons et sa dépendance à l'alcool. Le visage bouffi, vieilli de Gazza fait froid dans le dos tant on a de la peine à le reconnaître :
Depuis, GAZZA est sorti de la cure et a repris bonne mine comme on peut le voir sur l'image ci-dessus même si il prend soin de sortir désormais en public avec des lunettes de soleil.
Mais le 25 octobre 2014 on apprenait que Paul GASCOIGNE était reparti en cure de désintox. Une Spirale sans fin, un suicide à petit feu. Alors OSP n'a pas vocation a remplacé The Sun et a commenté la vie privée de Gazza et il est grand temps que Paul GASCOIGNE rejoigne le "mur de la gloire" d'Old School Panini et qu'on se remémore ses exploits sur les terrains. Le "Hall of Fame" d'OSP c'est ce que vous pouvez voir sur la bande droite du site avec toutes les icônes regroupant tous les articles des joueurs emblématiques de ce blog. Aux cotés des Diego, Platoche, Trifon...Gazza fait parti des 6 nouveaux joueurs qui doivent intégrer ce Panthéon virtuel d'ici la fin de l'année. Après Francescoli et en attendant les quatre futurs joueurs, voici tous les articles de Gazza sur OSP, pour les lire il suffit de cliquer sur son icone :

La Paninomorphologie d'EMERSON

La preuve une nouvelle fois que joué au football provoque la chute des cheveux. Voici la première vignette Panini d'EMERSON avec Gremio en 1995-96 et la dernière avec le Milan AC en 2008-09
Entre ces deux époques, l'international brésilien aura connu une belle carrière entre le Bayer Leverkusen, l'AS Roma, la Juventus et le Real Madrid. Voici sa Paninomorphologie (cliquer sur l'image pour une meilleure résolution)

La blessure improbable de Martin PALERMO

On ne peut pas dire que le passage de Martin PALERMO en Espagne fut le meilleur moment de sa carrière. Pourtant c'est avec une sacrée réputation qu'El Loco débarque en Espagne en 2001 après son doublé face au Real Madrid en coupe Intercontinentale (voir le sujet : Boca Juniors en el cima del mundo). Donc Martin PALERMO signe à Villarreal en 2001 (club de la banlieue de Valence spécialisé dans l'importation d'anciens joueurs de Boca Juniors dans la première moitié des années 2000 avec entre autres : Diego Cagna, Coloccini, Gustavo Barros Schelotto, Arruabarrena, Battaglia ou encore Riquelme...). Bref Villarreal attend beaucoup de son nouveau goleador argentin mais l'histoire de Palermo avec le "sous-marin jaune" va être très particulière en effet. Pourtant ça commence plutôt bien, lors de la saison 2001-02, Palermo inscrit 3 buts lors de ses 5 premiers matchs avec Villarreal. Mais au mois de novembre 2001 Villarreal affronte Levant au second tour de la coupe du Roi. Alors que les deux équipes sont à égalité 0 à 0 et que les prolongations débutent, Martin PALERMO ouvre le score et va fêter ça avec les quelques supporters qui ont fait le court déplacement, pour ce derby de la banlieue de Valence. Et c'est là que le drame se produit. Alors que les supporters s'agglutinent contre la balustrade celle-ci cède sous la pression et se fracasse sur la jambe de Palermo. Le verdict est imparable : double fracture tibia-péroné pour El Loco. La convalescence est longue et El Loco mettra plus de six mois avant de recourir et alors qu'il était  régulièrement convoqué en sélection d'Argentine avant cet accident, il restera à la maison lors de la Coupe du monde 2002. Cette blessure est tout de même à classer dans la série des blessures les plus stupides qui gâchent une carrière :

Pour la petite histoire Levante égalisera à la 117ème minute mais Villarreal se qualifiera tout de même aux tirs aux buts. 

Les ratés Panini : Jörg DITTWAR & Martin SCHNEIDER

Et oui, Panini a aussi fait quelques loupés en Bundesliga, la preuve avec ces deux vignettes de Jörg DITTWAR avec le FC Nuremberg qui date respectivement de 1988-89 et 1989-90. Il y a comme un souci :
Et oui en 1989-90 notre Jörg DITTWAR devient Martin SCHNEIDER ! En fait c'est simple en 1989-90, Panini a confondu les deux joueurs :
Ce qui est étonnant dans ce loupé, c'est que la saison précédente, Panini avait bien identifié les deux joueurs. Voici leurs vignettes avec les bons noms lors de la saison 1988-89 :

Tim WIESE bulks up for drastic career change

It's not particularly unusual to see professional multi-sportsman, occasionally footballers take a different career path and pursue another sport but it's safe to say Tim Wiese is a little bit different. Tim Wiese made over 300 German League appearances in goal for teams like Werder Bremen and Hoffenheim before his contract expired in January at the age of 32. Being released, an unemployed free agent is a difficult time for any footballer, especially one that has played at the highest possible level having earned six caps for the German national side. Arguably one of the biggest obstacles facing a sportsman during their time in the wilderness is maintaining the required level of fitness capable of convincing a club to take you on... Tim Wiese does not have that problem. Having hit the gym, Wiese is now an absolute giant, a giant that has now been offered a contract to join the WWE as a professional wrestler, he told Blind: "I have an official enquiry from the WWE, it's about working for them as a wrestler. I will listen. "I don't s**t my pants, why should I immediately say no? Wrestling is very popular, especially in the States. I will go through the enquiry with my agent next week." To be fair, he's a big fella:
In 2008 Tim WIESE started his WWE Training and  his sparing partner was Hamburg's striker Ivica Olic. A very nice high kick :


McDonald's Vienna FC 1991-92

First Vienna FC is an Austrian association football club based in the Döbling district of Vienna. Established on 22 August 1894, it is the country's oldest team and has played a notable role in the history of the game there. But in the eighties the club fall from the top flight and changed his name several times to earn money. So from 1987 to 1991 the club was the First Vienna FC Rank Xerox and from 1993 to 1998 the Honda Vienna. For our topic from 1991 to 1993 the club was the McDONALD'S VIENA ! Have a look of this splendis stickers and what a logo for the team.

Fernando CACERES, le miraculé.

Aujourd'hui on est revenu sur le premier match professionnel et le premier caviar de Juan Roman RIQUELME le 10 novembre 1996 mais il serait bon aussi de parler du buteur sur cette passe décisive, Fernando "El Negro" CACERES. Fernando CACERES est un des meilleurs défenseurs argentins des années 90. Il se fait déjà remarquer dans les années 80 où il est régulièrement appelé dans les sélection de jeunes d'Argentine. En 1985 il remporte le championnat d'Amerique du Sud des U16 avec notamment Fernando REDONDO dans l'équipe. Un an plus tard, à 17 ans il fait ses grands débuts avec l'équipe professionnelle d'Argentinos Juniors toujours aux côtés du jeune Redondo. Il reste cinq ans chez les Bichos Colorados avant de signer chez los Millionaros de River Plate. Il reste un an et demi du côté du Monumental sous les ordres de Passarella, le temps de disputer trois tournois et de remporter le tournoi d'ouverture 1991. Fernando CACERES devient international et remporte avec l'Argentine la Copa America en 1993 (Dernier tournoi majeur remporté par l'Albiceleste) et file en Europe pour jouer au Réal Saragosse. Dès sa première année il remporte la coupe du Roi en 1994, puis file aux Etats-Unis disputé la coupe du monde 1994, il est alors un titulaire à part et dispute toutes les rencontres de l'Argentine lors de ce Mundial. 

La saison suivante, il remporte la défunte coupe d'Europe des vainqueurs de coupe face à Arsenal au Parc des Princes avec ce but incroyable de 45 mètres de Nayim à la dernière secondes des prolongations. En 1996 Fernando CACERES revient en Argentine en jouant sous les ordres de Carlos Bilardo pour Boca Juniors. Fernando CACERES fait ainsi parti de ces joueurs qui ont joué pour les deux plus grands clubs du pays, River Plate et Boca Juniors. Il ne reste qu'un an du côté de la Bombonera avant de retourner en Espagne où il jouera au FC Valence et au Celta Vigo entre autres avant un deuxième retour au pays en 2004 à Indepediente. En 2006, il a rejoint son premier club de Argentinos Juniors, où il avait commencé sa carrière professionnelle 20 ans auparavant. Au total Fernando CACERES a disputé 596 rencontre en première division dont 339 en Liga. "El Negro" compte aussi 24 sélections entre 1992 et 1997 pour un but. Ce but il l'inscrit à la Bombonera face à la Colombie lors des éliminatoires du mondial 1998, il égalise à la 69ème minute après que Carlos Valderrama ait ouvert le score. Les deux équipes se quitteront sur ce score de un partout et ce sera la dernière apparition de Caceres avec l'Albiceleste. Voici un résumé de cette rencontre.


Mais si il faut avoir une pensée pour ce défenseur à la carrière exemplaire c'est surtout pour ne jamais oublier ce qui lui est arrivé une fois sa carrière de joueur terminée. Le premier novembre 2009, il est agressé par quatre hommes armés alors qu'il se trouve en voiture dans une banlieue de Buenos Aires. Les agresseurs lui tirent dessus à bout portant et il reçoit une balle en pleine tête. Transporté à l'hôpital de la capitale argentine, les médecins sont très réservés sur le pronostic vital. Plongé dans un coma artificiel, il est alors entre la vie et la mort. Sorti de l'hôpital le 6 janvier 2010 pour intégrer une clinique privée où il a suivi une rééducation psychomotrice, il est considéré comme un véritable miraculé. La balle reçue dans la tête est en effet toujours à l'intérieur, les médecins ayant décidé de ne pas la retirer. Sorti de la clinique le 2 avril 2010, il parle et mange désormais normalement, mais a en revanche perdu l'usage d'un œil et d'une oreille. Le voici en 2011 où il reçoit dans la maison familiale un journaliste d'El Grafico pour une interview. 
Les séquelles de son accident sont impressionnantes mais Fernando CACERES est tout simplement un miraculé.

Et voici un retour sur la carrière de Fernando CACERES en 6 images :

En 1985 avec la sélection d'Argentine des moins de 16 ans il remporte le championnat Sud-Américain. Ici au premier plan et derrière on reconnait Fernando Redondo
En 1986, il fait ses grands débuts professionnels avec Argentinos Juniors à 17 ans et toujours en compagnie de Fernando Redondo.
En 1991, il devient champion d'Argentine avec River Plate sous les ordres de Daniel Passarella.
En 1995, après une finale incroyable face à Arsenal, il remporte la coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupes avec le Real Saragosse
En 1996, c'est le premier retour en Argentine après trois saisons à Saragosse, en signant à Boca Juniors pour jouer sous les ordres de Carlos Bilardo. 
En 2005 c'est le retour définitif au pays après 9 saisons supplémentaires en Liga en jouant pour Independiente. Ainsi Fernando CACERES fiat parti des rares joueurs à avoir joué pour les trois plus grands clubs d'Argentine. 

Source : El Grafico

P.S : Cette histoire m'a toujours fait penser au film "Une balle dans la tête" de John WOO, quand la réalité rejoint la fiction. Si vous n'avez pas vu ce film je vous le conseille vivement.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...