Matthias Sammer, ballon d’or 96

Le football est une mine d’or historique. On ne le dira sans doute jamais assez, le sport colle à la peau de l’histoire, tout comme il le fait pour la géographie. Qui saurait où se trouve Dniepropetrovsk sans les belles joutes européennes d’une coupe Intertoto dans la chaleur et l’ignorance du mois d’août ? Qui saurait situer Cluj sur une carte européenne sans les barrages de Coupe de l’UEFA du mois de juillet ? Des matchs sur lesquels les cotes Unibet pouvaient en faire frémir plus d’un ! Historiquement, le football regorge d’archives qui collent à l’actualité. Parfois avec joie, parfois avec larmes, parfois à cause de drames. C’est ainsi, le football est comme la vie, il va, il vient. Mais trêve de philosophie. Pour de nombreuses générations, le football c’est évidemment les fameuses vignettes Panini ! Echanges de cour de récré, lutte de looks improbables pour les plus anciens, concours de moustaches ridicules pour d’autres. Et revient à notre mémoire certaines stars d’une époque. 1996, vous souvenez-vous de cette année ponctuée d’un Euro ? 


L’époque où les Allemands finissaient par toujours gagner à la fin. C’est toujours un peu vrai aujourd’hui d’ailleurs, mais avec les Espagnols ! Cette année-là, on était loin d’un débat entre les pros Messi et les pros Ronaldo pour remporter le Ballon d’Or. Non, cette année-là on récompensait un joueur défensif avec la plus belles des distinctions personnelles de ce sport collectif. Un paradoxe jamais résolu soit dit en passant…Matthias Sammer, icone du Borussia Dortmund, devenu icone mondiale au plus jeune âge. Une mentalité exemplaire, une carrière parfaite. Et une reconversion tout aussi réussie au début des années 2000 comme entraîneur, avec là aussi des trophées. Quand on pense à la vignette Panini de Sammer, on pense à la fidélité, l’incarnation des valeurs, une autre idée du football, dont certains sont parfois nostalgiques, à tort ou à raison. Pourtant, même Sammer a suivi l’évolution du football. Légende de Dortmund, il est aujourd’hui directeur sportif d’un autre club allemand, le grand Bayern Munich. Peu importe les valeurs et la fidélité, quand on prêche pour sa paroisse, on oublie. C’est ainsi que le rouquin a suivi la trajectoire du football moderne ! Et voici la carrière de Matthias SAMMER en Panini :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...