Le meilleur n°10 de l'histoire de la Juve ?

Quel choix cornélien je vous ai proposé d'élire votre onze historique de la Juventus et que vient le moment de cocher votre meneur de jeu. Le choix s'étend entre quatre meneurs de jeu, tous couronné d'au moins un ballon d'or et par ordre chronologique, Platini, Baggio, Zidane et Nedved. Voici une petite présentation pour vous aider à choisir celui qui a été le plus influent lors de son passage sous le maillot Bianconeri. 


Michel Platini (1982-1987) 
Malgré des réelles difficultés à s'imposer à son arrivée (Quand Platini n'était pas Platinissimo), Platini deviendra pourtant le meilleur joueur de la planète avec la Juve. Avec la Vieille Dame, il gagnera deux championnats, une coupe d'Italie, une coupe d'Europe des vainqueurs de coupes et une des clubs champions, une Supercoupe d'Europe et la coupe Intercontinentale. A titre individuel il est trois fois ballons d'or (1983, 1984 et 1985) et sera trois saisons de suite meilleur buteur de Serie A. Performance incroyable pour un meneur de jeu évoluant alors dans le meilleur championnat du monde. 


Roberto Baggio (1990-1995) 
Comme Michel Platini, Roberto Baggio a écrit l'histoire de la Juventus en ne restant seulement que cinq saisons avec un meilleur ratio but/match même (115 buts en 200 rencontres). Baggio symbolise le retour de la Juventus au sommet pour un club qui comme l'équipe de France a eu du mal à gérer l'après-Platini. Baggio, plus neuf et demi que véritable numéro dix, va offrir à lui tout seul quasiment la coupe de l'UEFA à la Juventus en 1993. Cette même année, ses performances européennes lui vaudront de remporter sans aucune contestation le ballon d'or. 


Zinedine Zidane (1996-2001) 
Je n'avais pas mis au départ Zinedine Zidane dans mon XI historique de la Juve, car sans remettre en cause son talent et son immense carrière, j'estimais que son passage à la Juventus avait été moins influent que ceux de Baggio et Platini. Sa propension a être absent lors des grands matchs, ses deux finales de LDC perdues où il fût transparent et ses stats incomparables avec le "Roi Michel" ou "Il divino Codino" font que pour moi il est derrière ces deux grands joueurs dans la hiérarchie des plus grands numéros 10 de l'histoire de la Vieille Dame. 


Pavel Nedved (2001-2009) 
Le tchèque fût un incroyable leader sur le terrain avec une hargne de tous les instants. Si son palmarès avec la Juve souffre du retrait des deux scudetti sa fidélité et sa longévité en ont fait un des chouchou des tifosi. Champion d'Italie en 2002 et 2003, il fut sacré ballon d'or lors de cette dernière année où il emmena la Juve en finale de la ligue des champions. Suspendu, il manqua cette finale face au Milan AC perdue aux tirs aux buts et nombreux sont ceux qui pensent que sa présence aurait tout changé. Non sans avoir tort

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...