La sacrée soirée de Fleury DI NALLO

Fleury DI NALLO a marqué l'histoire de l'Olympique Lyonnais et plus particulièrement en coupe de France où ses exploits sont légions. Avec 5 finales en 10 ans et 3 succès, la compétition la plus populaire de France était son petit jardin. Mais aujourd'hui on ne vas pas parler de ses performances sur le terrain mais de la bonne étoile qui était au-dessus de sa tête. En effet lors de la victoire en 1967, c'est le capitaine Fleury Di Nallo qui qualifia l'OL en demi-finales grâce à la providence du hasard. En effet en demi-finale contre Angoulême, l'OL n'arrivera pas à s'imposer en 3 matchs (A l'époque, comme en Angleterre aujourd'hui, pas de séance de tirs aux buts mais un replay en cas d'égalité). Ainsi le premier match, à Limoges, se termine sur un 3-3 alors que pourtant le score était de 3-1 à la mi-temps pour l'OL (doublé de Di Nallo au passage). Ensuite les deux équipes se retrouvent une deuxième fois, 15 jours plus tard à St-Etienne et se séparent sur le score de 1-1 bien que l'OL ait ouvert la marque dès la 3ème minute par Angel RAMBERT. Une troisième manche attend les protagonistes qui ne veulent pas se séparer. 7 jours après la manche de St-Etienne, Lyon et Angoulême se retrouvent à Marseille. Goujon pour Angoulême marque à la 34ème et Di Nallo égalise à la 55ème et comme d’habitude les deux équipes se quittent sur un score de parité. Et là pas de tirs aux buts, l'arbitre convoque les deux capitaines dans son vestiaire et va procéder à un tirage au sort, un pile ou face qui va envoyer une des deux équipes en finale. Le destin d'une saison dépendant du côté où une pièce de 5 francs va retomber. Les images qui suivent sont issus d'un numéro du Progrès, où les journalistes ont demandé à Fleury DI NALLO de commenter cette séance particulière. "Quelle angoisse quand je suis rentré dans la pièce. A ce moment là personne ne voulait rigoler, plaisanter. C'est Goujon le capitaine d'Angoulême qui avait choisi. Il prit face. Ça tombait bien je prenais toujours pile. La pièce est montée très haut. Sur votre photo Goujon semble détendu mais qu'on ne s'y trompe pas il était aussi tendu que moi. Nous nous sommes tous penchés pour mieux voir, mais il a fallu attendre quelques secondes pour avoir le verdict car la pièce est tombée sur la tranche et a tourné plusieurs fois sur le côté avant de s'arrêter". La suite on la connait, la pièce de 5 francs s'est arrêtée sur pile et l'OL allait en finale.  
Le fameux tirage au sort de cette demi-finale de Coupe de France
La déception fût énorme pour Angoulême qui était le petit Poucet de la compétition et qui avait fait exploit sur exploit pour arriver jusqu'en demi-finale, en éliminant Nantes (1-1 puis 1-0) et Lens (2-0), les Charentais étaient écartés de la compétition sans avoir subi la moindre défaite ! La FFF reconnaîtra par la suite la performance d'Angoulême et l'injustice du tirage au sort en décidant de faire demeurer la Coupe durant six mois dans la vitrine aux trophées du club. La finale opposait donc l'OL à Sochaux au Parc des Princes et bien qu'extrêmement équilibrée, l'OL s'imposait dans les dernières minutes (3-1) avec un dernier but signé Fleury DI NALLO bien sûr. Mais pour vous convaincre que Fleury Di Nallo a toujours eu de la réussite il ne faut jamais oublier cette anecdote incroyable. A la fin des années 80, alors que le petit prince de Gerland a raccroché les crampons depuis des lustres, le destin va de nouveau sourire pour l'ancien capitaine de l'OL. Alors qu'il a connu des moments très sombres (condamnation pour fraude à la carte bancaire), Di Nallo passe une soirée calme chez lui devant sa télévision en regardant l'émission de Jean-Pierre Foucault Sacrée Soirée. Au cours de l'émission il y a le célèbre jeu des 100 000 francs où apparaît à l'écran une date et si c'était celle de votre anniversaire il fallait appeler le standard. Donc ce soir-là quand s'affiche sur l'écran la date du 20 avril 1943, Fleury DI NALLO, né le même jour décroche le combiné et appelle TF1 et tranquillement installé dans son salon il venait de gagner 100 000 francs.
Et il aura même eu droit à la bise du grand Charles, tout souriait au Petit Prince

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...