World Cup Top 100 - N°95 : Evgeny LOVCHEV

Evgeny Lovchev a marqué l'histoire de la coupe du monde lors du mondial 1970 au Mexique mais pas forcément comme il l'aurait rêvé. L'histoire commence quatre années auparavant en Angleterre. Lors de la coupe du monde 1966, en Angleterre, Ken Atson arbitre de son état assiste depuis les tribunes au malheureux spectacle du fameux Argentine-Angleterre en quart de finale. Le match est un véritable pugilat entre les 22 acteurs sur le terrain et à cette époque, rien ne matérialise les sanctions : l'avertissement et l'expulsion se font de manière verbale. Durant les échauffourées, un joueur argentin est expulsé par l'arbitre mais ce dernier refuse de sortir. Pour être un peu plus précis, Rudolf Kreitlein, homme en noir de nationalité ouest-allemande, prend la décision définitive dès la 36e minute d'exclure le capitaine argentin, Antonio Rattin. Pour l'arbitre, le légendaire joueur de Boca Juniors l'aurait insulté bien qu'il ne parle pas un mot d’espagnol et que Rattin lui ne parle ni anglais, ni allemand. Alors comment l'Argentin a-t-il pu insulter l'homme en noir ? M. Kreitlein a une vague idée sur la question, « Son regard était malintentionné, assurera l'arbitre, c'est pour cela que je me suis rendu compte qu'il m'avait insulté. » Imparable. Devant cet imbroglio linguistique, Rattin ne comprend pas son expulsion et refuse de sortir du terrain, il sera contraint de quitter la pelouse de Wembley escorté par deux policiers anglais. Le match est interrompu plus de dix minutes.
Rudolf Kreitlein expulse Antonio Rattín
Depuis les tribunes, Ken Aston est écœuré par la réaction de l'Argentin.(les anglais et les argentins ont toujours eu du mal à s'entendre de toute façon). Sur le chemin du retour, il s'arrête en voiture à un feu de circulation. Et là, eurêka ! En voyant le feu jaune, qui signale "attention", puis le feu rouge lui signifiant "stop", il se dit que le code est adaptable au football. Un carton jaune servira à avertir un joueur, un rouge à l'exclure. Son idée séduit la FIFA, qui l'adopte lors de la Coupe du monde 1970. Le dimanche 31 mai 1970, lors du match d'inauguration de la coupe du monde au Maxique, l'arbitre allemand Kurt Tschenscher octroie à Evgeny Lovchev, le n°6 de l'équipe soviétique, le 1er carton jaune de l'histoire de la Coupe du monde de football, lors du match de poule Mexique-Union Soviétique (0-0). Et voici en vidéo, le premier carton jaune de l'histoire :

video

Accroupis : Victor Serebriannikov, Mikail Gerskovich, Yevgeny Lovchev, Givi Nodia, Revaz Dzodzushvili, Anatoliy Pusach, Nikolai Kesielev, Anzor Kavazashvili.
Debouts : Oleg Sokolov (masseur), Gavriil Kachalin (entraîneur), Alvert Shesternev, Oleg Belokovski (docteur), Vladimir Kaplichny, Kakhi Asatiani, Vitaliy Khemelnitski, Gennadiy Logofet, Vladimir Muntian, Valentin Afonin, Murtaz Khurtsylava, Yevgeny Rudakov, Anatoliy Byshovets et Vladimir Shmelev (masseur).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...