World Cup Top 100 - N°92 : Wesley SNEIJDER

Si il y a une chose que José Mourinho sait faire, c'est redonner confiance à un joueur. Malgré une bonne première saison au Réal Madrid en 2007-08, Wesley Sneijder connait ensuite une saison catastrophique et est poussé vers la sortie de la maison blanche. C'est dans ce contexte que Sneijder débarque à l'Inter de Milan au cœur de l'été 2009, sous les ordres du Special One. Mourinho va faire de Sneijder son maître à jouer, son véritable n°10 et le hollandais va atteindre le plus haut niveau de jeu de sa carrière. Il  mène l'Inter Milan à un triplé historique, remportant la Serie A, la Coupe d'Italie, et la Ligue des champions et c'est dans ce contexte de total confiance dans ses moyens qu'il débarque en Afrique du Sud pour le mondial 2010.  La Hollande va débuter cette coupe du monde avec un sans faute dans un groupe très relevé comprenant le Japon, le Danemark et le Cameroun. Pour son premier match, les bataves disposent du Danemark (2-0) et Wesley Sneijder est élu par la FIFA meilleur joueur du match. Pour le second match, la Hollande s'impose 1-0 face au Japon. Wesley Sneijder, auteur de l'unique but de la rencontre est à nouveau élu homme du match par la FIFA. Avec deux victoires en deux matchs, les Pays-Bas sont qualifiés pour les huitièmes de finales (Ils remporteront leur dernier match 2-1 face au Cameroun, déjà éliminé). En huitième de finale, Sneijder marque à six minutes de la fin, le but décisif qui permet à la Hollande d'éliminer la Slovaquie (2-1). Le match référence pour Sneijder dans cette coupe du monde est face au Brésil en quart de finale. Les Pays-Bas éliminent les Auriverde avec une victoire 2-1 grâce à un doublé de Wesley Sneijder, qui pour la troisième fois du mondial est élu homme du match. En demi-finale, il marque de nouveau (victoire 3-2 de la Hollande face à l'Uruguay) et il est encore élu homme du match, tant il rayonne sur le jeu hollandais. Vient l'heure de la grande finale face à l'Espagne. Wesley Sneijder jusqu'ici présente un bilan de cinq buts et surtout la FIFA l'a élu quatre fois meilleurs joueur du match sur les six rencontres qu'il a disputé. Dans cette finale, il va être fidèle à lui-même, en organisant le jeu hollandais et dans ce match très fermé et aussi très rugueux c'est lui qui va éclairer de son génie les 90 premières minutes avec cette action qui aurait pu tout changer. Une ouverture magistrale pour Robben qui se présente seul face à Casillas, enfin San  Casillas depuis cette action. C'est le tournant du match et moi son ouverture elle me rappelle celle de Diego Maradona lors de la finale de 1986 face à la RFA, sauf que Burruchaga donna une autre issue à cette passe, la transformant statistiquement en passe décisive. Le pied de Casillas prive la Hollande d'une couronne mondiale et Wesley Sneijder d'un ballon d'or, qu'il aurait amplement mérité pour sa saison avec l'Inter et surtout sa coupe du monde qu'il a survolé de toute sa classe, prouvant que le poste de meneur de jeu avait encore sa place dans le football moderne. Voici cette fameuse action qui aurait pu tout changer :


Sneijder double buteur face au Brésil

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...