World Cup Top 100 - N°90 : Gabriel BATISTUTA

Gabriel BATISTUTA dispute sa première phase finale de coupe du monde en 1994 aux Etats-Unis. Pour son premier match de coupe du monde, il s'offre un hat-trick face à la Grèce. On peut parler de débuts plutôt réussis. Ensuite face au Nigéria c'est lui qui est à l'origine de l'égalisation de Caniggia avant que l'Argentine l'emporte finalement 2-1. Après deux matchs l'Argentine fait figure de favori pour la victoire finale avant que l'Albicéleste soit balayé par le scandale de dopage de Diego. Une suspension lourde de conséquence qui déstabilise tout le groupe, qui chutera ensuite face à la Bulgarie puis la Roumanie (où Batigol inscrira son quatrième but en 4 matchs lors de sa première coupe du monde). En 1998, l'Argentine se présente en France de nouveau avec le statut de prétendant à la couronne mondiale. Le premier tour est une ballade de santé et Gabriel Batistuta est en grande forme. Il marque le seul but de la rencontre face au Japon pour le premier match des Argentins et avec son triplé face à la Jamaïque pour le second match, il contribue grandement à la qualification de l'Argentine pour les huitièmes de finale. Un huitième de finale qui oppose deux ennemis héréditaires, l’Angleterre et l'Argentine et c'est Batistuta qui ouvre le score dans ce match où les argentins vont se qualifier aux tirs aux buts.

En quart de finale, contre la Hollande, à un partout il a la balle du 2-1 mais après un super crochet sur Franck De Boer sa frappe enroulé du pied gauche, va s'écraser sur l'arrête de la lucarne alors qu'Edwin Van Der Sar était aux fraises. Cette action est le tournant du match avec l'expulsion d'Ortega juste ensuite. L'Argentine rate le coche et Dennis Bergkamp dans les ultimes minutes crucifie les espoirs de Batistuta et de ses coéquipiers d'être sacré champions du monde. Son bilan personnel avant son troisième mondial est tout de même assez éloquent avec 9 buts en 9 matchs. En 2002 par contre ça va être la Bérézina pour l'Argentine. Pourtant tout commence bien pour Batigol dans ce ce qu'on va appeler le groupe de la mort. Il inscrit le seul but du match face au Nigéria en ouverture et signe son 10ème but en 10 matchs de coupe du monde, ce qui le fait rentrer dans le Top Ten des meilleurs buteurs de l'histoire des phases finales de coupe du monde. Mais ensuite la machine argentine s'enraye. Battus face aux anglais et tenus en échec face au suédois, les argentins doivent rentrer au pays dès la fin du premier tour. Pour Batistuta les deux derniers matchs est une véritable remise en question où l'attaquant historique est mis en concurrence par Hernan Crespo. Lors de ces deux matchs, Batigol doit céder sa place avant l'heure de jeu à chaque fois. Reste que même si lors de ces trois coupes du monde, l'Argentine à déçu à chaque fois alors qu'elle pouvait prétendre à la victoire finale, Batistuta lui a prouvé qu'il était vraiment l'un des tous meilleurs buteurs de l'histoire avec 10 buts en 12 matchs et encore il n'a même pas joué  60 minutes pour ses deux dernières rencontres. Il prendra sa retraite internationale à l'issue de cette coupe du monde et en attendant que Messi le dépasse, il demeure le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe d'Argentine avec 56 buts en 78 sélections. Voici un petit résumé de ses trois coupes du monde et notamment cette fameuse action face aux Pays-Bas à Marseille en 1998 qui aurait pu tout changer pour quelques centimètres !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...