World Cup Top 100 - N°83 : Jürgen KLINSMANN

Jürgen Klinsmann a participé à trois coupes du monde, la première avec la RFA en 1990 et les deux autres sous la bannière de l'Allemagne réunifiée. Au cours de ses 17 rencontres de phases finales il a inscrit 11 buts ce qui fait de lui le sixième meilleur buteur de l'histoire des coupes du monde, juste derrière le roi Pelé et ses 12 buts. Bien évidemment, le mondial 90 a une saveur toute particulière dans son palmarès, car c'est en Italie qui va devenir champion du monde après un début de compétition en fanfare. Associé à Rudi Völler en attaque, la RFA livre deux fantastiques matchs d'ouverture, notamment le premier face à la Yougoslavie. Les allemands de l'ouest s'imposent 4-1 et Klinsmann ouvre son compteur but d'une superbe tête plongeante. Ensuite l'attaquant de l'Inter Milan va briller lors du huitième de finale et la rencontre au sommet face aux hollandais de Van Basten et Gullit. Revanche de la dernière demi-finale du championnat d'Europe, Klinsmann ouvre le score encore une fois en renard des surfaces et permet à son équipe de l'emporter 2-1. La suite c'est un mondial où la RFA peine à conquérir sa couronne mondiale et Klinsmann ne marquera plus. Il fera plus parler de lui pour ses plongeons, notamment celui en finale qui coûtera l'expulsion de Pedro Monzon, l'argentin devenant le premier joueur à se faire expulser lors d'une finale de coupe du monde.

Quatre ans plus tard, si l'Allemagne réunifié va décevoir se faisant éliminée en quart de finale, Jpurgen Klinsmann est sûrement le meilleur joueur de son équipe où son opportunisme va être longtemps l'arbre qui va cacher la forêt des insuffisances de la NationalManschaft. Tout d'abord il marque le seul but de la rencontre face à la Bolivie et permet à l'Allemagne d'éviter le fameux piège du match d'ouverture où souvent le champion du monde ne titre trébuche. Ensuite pour le second match c'est lui qui inscrit le seul but de son équipe qui permet d'arracher le match nul face à l'Espagne. Pour le dernier match du premier tour, il inscrit un doublé qui permet à l'Allemagne de remporter un succès étriqué face à la Corée du Sud (3-2). En huitième de finale, il inscrit de nouveau un but qui permet à l'Allemagne de passer, en souffrant, face à la Belgique (victoire 3-2). Mais il sera impuissant quand au tour suivant les surprenants bulgares domineront son équipe et se qualifiera logiquement. Mais avec cinq buts en cinq rencontres, Klinsmann avait rempli son contrat aux USA. Le scénario en 1998, sera quasi identique pour l'Allemagne, faisant longtemps illusion, elle cédera de nouveau en quart de finale face à un adversaire bien plus fort qu'eux ce jour-là (défaite 3-0 face à la Croatie). Mais à 34 ans, le capitaine de la Manschaft est toujours-là, faisant preuve d'un réel opportunisme pour inscrire trois buts importants mais hélas pas suffisant pour que l'Allemagne retrouve son lustre d'antan. Voici en vidéo et en détail ses deux buts si importants dans la quête de la couronne mondiale en 1990 : 

video


video

Après un exercice 1994 de très haute volée, la déception face aux bulgares

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...