Mike WERNER

Mike WERNER a eu une carrière professionnelle très courte. Natif de Spremberg en Allemagne de l'Est, il connaît une enfance très sportive de l'autre côté du Rideau de Fer. International cadet puis junior dans l'ex-RDA, Werner fait ses débuts au plus haut niveau à seulement 17 ans avec le prestigieux club du FC Vorwärts (6 fois champions de RDA). Mais pour Werner il faudra se contenter de seulement 3 apparitions en première division est-allemande et patienter deux ans pour retrouver l'élite de la DDR-Oberliga suite à un transfert, pour raisons extra-sportives comme on le verra par la suite, au Hansa Rostock où il terminera sa carrière. Un choix de nouveau club intelligent car avec le Hansa Rostock il va gagner le dernier championnat et la dernière coupe de l'histoire de feu la RDA. Mais qui est le l'homme derrière la coupe mulet la plus dingue de l'histoire du foot ? Un rebelle si on en croit sa jeunesse. A 16 ans (en 1987) il se fait chopper à l'école avec un dessin où il fait tomber le mur de Berlin, conséquence directe de son expression artistique, il est exclue de l'équipe de RDA qui doit participer au championnat d'Europe des U17. Officiellement il est juste interdit de voyage international à cause de son petit dessin. Après ses mésaventures on aurait pu croire que la chute du mur de Berlin et l'ouverture de la Bundesliga aux clubs de l'Est seraient des événements heureux pour lui mais hélas tout ne vas pas se passer comme il l'aurait souhaiter. Pour son premier match de Bundesliga, Rostock se déplace à Gelsenkirchen pour affronter le Schalke 04. Remplaçant Mike WERNER rentre en défense alors que son équipe est mené 3-0. Le score final sera de 5-0, dur, dur les débuts en Bundesliga pour l'ex-champion de RDA. 
Le second match de Werner est encore plus dramatique. Le grand gaillard d'1 m82 ne se relève pas d'un choc avec Knut Reinhardt. Verdict rupture des ligaments croisés et fin de saison pour Werner. En effet son opération se passe mal et il devra repasser encore deux fois sur le billard pour cette blessure. Résultat plus d'un an sans jouer pour notre défenseur. Il revient ensuite alors que le club est en D2 et après 3 saisons où il s'impose comme titulaire indiscutable de la défense de l'Hansa Rostock, l'ex club de la RDA remonte en première division. Mais fin du rêve pour Mike WERNER, qui après plus de 90 matchs de Division 2 allemande en trois ans, va de nouveau se péter les ligaments croisés dès son retour en Bundesliga. Une nouvelle rechute qui le condamne au football alors qu'il n'avait que 24 ans.
Mais voici enfin la réponse à la question que tout le monde se pose. Pourquoi une telle coupe de cheveux ? Le principal intéressé s'explique : « Quand j'étais jeune, dès l'âge de 13 ans, j'évoluais au FC Vorwärts qui était le club de sport de l'armée et là-bas qu'une seule alternative pendant toutes ces années : les cheveux courts. Moi là-bas je me suis fait viré car j'étais considéré comme un mauvais garçon le jour où je suis arrivé avec une boucle d'oreille. C'est comme ça que je me suis retrouvé au Hansa Rostock. Puis une fois arrivé à Rostock, plusieurs coéquipiers et moi on en avait plus que marre du système et si le système nous imposait d'avoir les cheveux courts, notre rébellion à nous c'était de les laisser pousser le plus possible. Après la chute du régime, il n'y avait plus de contraintes, chacun pouvait se coiffer comme il voulait et moi je ne voulais plus jamais avoir les cheveux courts, c'est pour ça que j'ai toujours eu cette coupe de cheveux durant ma carrière ».
Aujourd'hui Mike Werner est entraîneur et a les cheveux courts. Un retournement de veste ? Non comme dit l’intéressé : « J'ai divorcé de ma femme il y a quelques années et depuis j'ai vécu une transformation totale, change de mode de vie, me suis remarié et j'ai décidé d'enfin couper ses cheveux, pour montrer que j'étais un nouvel homme ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...