La coupe de l'UEFA 1988 du Bayer Leverkusen

Le 18 Mai 1988, le Bayer Leverkusen réalise l'un des plus improbables exploits dans l'histoire des Coupes d'Europe. Le club allemand remporte ce jour-là sur sa pelouse la coupe de l'UEFA, à une époque où la finale se disputait encore en matchs aller-retour. L'Espanyol de Barcelone en effet pensait avoir fait l'essentiel, quinze jours auparavant, chez lui en dominant le Bayer Leverkusen sur un score de 3-0....C'était compter sans la formidable volonté des joueurs d'Erich Ribbzck, qui vont réaliser l'exploit inattendu d'inverser le score. Dans une seconde période de folie, le Bayer va inscrire trois buts pour arracher une prolongations stérile. Vient l'épreuve des tirs aux buts qui elle aussi donnera son lot de sueurs froides comme on va le voir plus tard. A la fin du match, Wolfgang Rolff, le capitaine du Bayer résume bien dans quel état se trouvait les joueurs après cet exploit : "Qui m'a remis la coupe ? Je ne m'en souviens plus. Mr Havelange ?" En face la tristesse est proportionnellement aussi grande que la joie des allemands. Les joueurs de Javier Clemente sont en larmes sur la pelouse après une séance de tirs aux buts qui mettra les nerfs à rude épreuve. Pourtant cette séance commençait bien pour les Barcelonais. Falkenmayer ratait la première tentative face à N'Kono et Alonso et Job portait le score à 2-0 pour l'Espanyol.

Mais c'est alors que le portier du Bayer, Rudiger Volborn allait singer Bruce Grobbelaar, le gardien de Liverpool lors de la finale de la C1 à Rome en 1984 et allait s'employer à déconcentrer totalement les tireurs espagnols. Volbor, se mit à bouger les bras, hocher la tête, se livrant à de nombreuses clowneries. Le cirque du gardien allemand allait payer. Usés par cent vingt minutes infernales, Urkiaga frappait la barre; Zuniga voyait son tir stoppé par Vollborn et Losada envoyait le ballon dans les nuages. Le Bayer par trois tirs au buts à deux, remportait la coupe de l'UEFA. Et l'on vit Vollborn courir comme un dératé autour du terrain après l'ultime tir au but, une demi-heure après il courait encore pour la plus grande joie des spectateurs. LE héros du jour pourtant restait humble : "Le héros, ce n'est pas moi, ce sont mes dix coéquipiers qui ont couru et se sont battus pendant cent vingt minutes". Un gardien qui a toujours cru en ses coéquipiers "Même à 0-0 à la mi-temps, j'y croyais encore ! Des renversements de situation on en avait déjà fait par le passé". Certes, mais remonter 3 buts en finale de coupes d'Europe c'est un exploit peu banal. Et c'est pourtant cet exploit rare que vont faire les joueurs du Bayer dans une seconde mi-temps folle qui va voir les espagnols perdre leur football. Un scénario tellement fou que le lendemain du match, l'entraîneur du Bayer, annonce sa retraite alors qu'il n'est âgé que de cinquante ans. "Je préfère partir par la grande porte plutôt que d'être chassé après un échec". Il est vrai qu'il est difficile de retrouver sensations plus fortes que cette coupe d'Europe arraché par ses joueurs alors que tous les signes leurs étaient défavorables. Voici le résumé de ce match historique et de sa séance de tirs aux buts. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...