RIP EUSEBIO

EUSEBIO s'est éteint à l'âge de 71 ans, le ballon d'or France Football 1965 et meilleur buteur de la coupe du monde 1966 restera à jamais une légende de ce sport. Eusébio c'est le plus grand joueur de l'histoire du Benfica, l'homme de la victoire en coupe d'Europe des clubs champions en 1961 et 1962 et pourtant il aurait pu ne jamais jouer pour le Benfica comme on l'avait vu dans le sujet : Le Top Five de la formation du Sporting du Portugal. En effet, la légende portugaise Eusébio a été parrainé par le Sporting Portugal dans sa jeunesse lorsqu'il jouait au SC Lourenço Marques (Mozambique) afin d'intégrer l'Academia Sporting. En effet les deux clubs avaient des rapports étroits à l'époque le centre de formation de l'Academia Sporting parrainait son homologue du Mozambique. Matériellement ça se traduisait par des moyens techniques envoyés d'Europe en Afrique (Maillots, ballons etc...) et en retour le SC Lourenço Marques était une avant-base pour les scouts du Sporting pour débusquer les meilleurs joueurs du pays. C'est ainsi qu'Eusébio lorsqu'il était jeune va porter le maillot du Sporting, alors qu'il évoluait toujours en Afrique, il va faire un stage au Portugal lors de la saison 1958-59 avec les juniors de l'Academia Sporting. La preuve en image :
Juniors Sporting 1958/59. Debouts : Braga Borges-André-Lino Alonso-Flores-Gomes-Bessa. 
 Accroupis : Cunha James-Manuel António-Ashok-Eusébio-Madala
Est-ce lors de ce stage que les émissaires du Benfica Lisbonne le repèrent ? Personne ne le sait mais immédiatement le Benfica ne quitte plus le jeune prodige et il débarque donc, définitivement au Portugal le 16 décembre 1960, à l'âge de dix-huit ans, sous surveillance rapprochée en raison de la crainte des dirigeants du Benfica de voir les dirigeants du Sporting le reprendre. Cet épisode a grandement contribué à amplifier la grande rivalité entre les deux grands clubs de Lisbonne qui est toujours d'actualité. Comme footballeur, sa classe n'a cessé de se développer depuis son arrivée en Europe. Comparé à ses premières saisons, il atteint l'apogée de sa carrière en 1965 et 1966 où il est devenu l'attaquant le plus complet de sa génération alliant puissance, aisance technique et sens du but. Buteur par excellence, affamé de buts, il a énormément progressé au point de vue technique et, même comme joueur d'équipe, il est devenu de plus en plus fort au fil des saisons pour devenir un vrai leader naturel pour ses coéquipiers tant en club qu'en sélection. Alors certes, comme Pelé avant lui, il a gardé le goût de l'individualisme, mais aucun génie du football mondial ne peut s'en empêcher, mais surtout il a toujours su conserver, dans son jeu, une virtuosité assez grande. Eusébio restera à jamais le joueur qui permit à BEnfica de se hisser sur le toit de l'Europe et qui mit fin au règne des clubs espagnols en coupe d'Europe des clubs champions en battant successivement le FC Barcelone et el Réal Madrid en 1961 et 1962 ! 

1 commentaire:

  1. merci pour cet article ... quel superbe joueur c'était ...
    http://csvilledieufootball.footeo.com/

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...