La revanche de Carmelo MICCICHE

Fin septembre 1989, Carmelo MICCICHE après seulement trois mois sur la Canebière est déjà sur le départ. Après seulement 4 apparitions sous le maillot phocéen, le joueur prêté par le FC Metz en début de saison est sur la liste des transferts (et oui à l'époque pas de période de mercato comme aujourd'hui) et trois clubs sont sur les rangs pour s'attacher ses services. Les deux plus sérieux sont le RC Lens et l'Olympique Lyonnais tandis que la dernière option est un retour au FC Metz. C'est cette dernière option que va choisir Micciche, dans un club pourtant très mal classé (17ème au moment où Micciche revient en Lorraine). Deux mois plus tard la situation est guère plus reluisante et Carlo Molinari, remercie l’entraîneur de tous les succès de ses dernières années Marcel Husson pour le remplacer par un jeune entraîneur Joël Muller. Et en ce début décembre arrive l'OM à St-Symphorien. A l'heure de recevoir les champions de France en titre, le FC Metz est toujours 17ème et l'OM lui vient de passer 5 buts à Toulouse. Pourtant le match va être celui du renouveau pour le FC Metz et surtout pour Micciche ! 

L'ex-international bleu va faire un festival sur la pelouse gélée de St-Symphorien avec ses crochets déroutants et un sens du jeu complètement retrouvé. Après un premier caviar vendangé par Eric Black en première mi-temps, Micciche va sonner la révolte au retour des vestiaires alors que les siens sont menés 1-2. Tout d'abord c'est lui qui à la 66ème minute s’échappe seul face à Huard qui le fauche en pleine surface. Le pénalty est transformé par l'écossais Eric Black. Et surtout 4 minutes plus tard c'est Carmelo Micciche qui inscrit le dernier but de la rencontre, celui de la victoire d'une tête impériale et rageuse, comme si cinq mois de frustration sortait d'un coup. Micciche heureux offrait au FC Metz un succès de prestige et surtout une bonne bouffée d'oxygène au classement, où les lorrains allaient terminer la saison dans le ventre mou. Pour le héros du jour pourtant il n'y avait aucune amertume après la rencontre, juste la satisfaction du devoir accompli : "Bien sûr que pour moi ce n'était pas un match comme les autres. J'étais très motivé même si ce match n'était pas du tout une revanche pour moi après mon passage à Marseille. Je tiens à le préciser car j'ai passé à Marseille trois mois extraordinaire". Voici le résume de la vidéo commenté par Mr Jean-Mimi Larqué : 

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...