Georgi KINKLADZE

Georgi Kinkladze c'était l'autre idole de Manchester au milieu des années 90. Manchester City était venu le chercher au cœur de l'été 1995 à Tbilissi dans sa Georgie natale. Ce jeune géorgien était alors totalement inconnu. Comme l'ensemble de ses coéquipiers il a eu, malgré son excellente technique individuelle, beaucoup de mal à s'imposer en début de saison : sur 33 points possibles, Manchester City n'en avait grappillé que.....deux !! Et bien sûr occupait la dernière place de Premier League. Tout le monde pensait alors que Georgi Kinkladze n'avait pas l'étoffe pour jouer en Premier League. Durant le mois d'octobre les hommes d'Alan BALL ont subi en l'espace de trois jours deux revers cinglants (0-4 et 0-6) à Liverpool, respectivement en coupe de la league et en championnat. Le départ de l’entraîneur semblait alors inéluctable, mais Manchester allait refaire surface avec un Kinkladze intenable, étincelant et révélation de cette Premier League. Au mois de novembre Georgi Kinkladze a des ailes et City va glaner 13 point sur 15 possibles pour sauver la peau de son entraîneur, qui lui a toujours cru au talent de son meneur de jeu. Georgi Kinkladze est un joueur extraordinaire, si il a une bonne vision du jeu c'est surtout son sens du dribble qui fait des ravages. Doté d'un pied magique, le géorgien devient à Maine Road l'équivalent de Cantona à Old Trafford. Son entraîneur lui ne tarit pas d'éloges sur Georgi Kinkladze : "Il est vif, intelligent et direct. Il dribble et, à n'importe quel moment, il peut faire la passe décisive. Il a tout d'un grand joueur et si il vous impressionne lors de ses derniers matchs venez le voir à l'entrainement, vous n'en reviendrez pas". Pour vous donnez une idée de son talent voici un petit Best Of de quatre minutes de tout ce qu'il a pu faire du côté de Manchester City en trois saisons :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...