UK Football Team - Ipswich Town 1978

Le triomphe des "paysans" d'Ipswich

Curieuse formation que celle entraînée par Bobby Robson au cours de la saison 1977-78. A l'heure de défier Arsenal en finale de FA Cup à Wembley personne n'aurait miser une livre sur leurs chances de remporter le tout premier trophée de l'histoire du club. Il n'y a guère que les des gens de « l'East Anglian », cette région agricole située au Nord-Est de Londres, qui eux, y croyaient dur comme fer. Vous pensez, une équipe inexpérimentée qui atteignait pour la première fois la finale de la prestigieuse FA Cup, une équipe de paysans, comment voudriez-vous qu'elle ait une chance devant ce puissant Arsenal qui, lui, est un habitué de Wembley, un routinier de la gloire ? Et bien Ipswich a enlevé la finale, sa première finale. Et pas sur un coup de dés ou sur un but miraculeux faisant passer leur succès pour un hold-up genre Wimbledon et son Crazy Gang de 1988. Non. La victoire d'Ipswich fut totale. L'équipe de Bobby Robson étouffa complètement Arsenal au point que l'on pouvait se demander si cette équipe jaune était bien celle des Gunners. En effet Arsenal choisit de jouer la finale en jaune car c'est avec ces couleurs que les Gunners avaient remporté leur dernière finale de Cup face à Liverpool en 1971, ce qui confirme qu'il ne faut pas être superstitieux, ça porte malheur.

Les blues étaient partout ce samedi après-midi à Wembley et l'homme du match fut sans nul doute, Clive WOODS. Un Clive Woods surnommé le wizard (le sorcier) après la rencontre, tant il avait mystifié non seulement la capitaine d'Arsenal, Pat Rice son garde du corps attitré pendant les 90 minutes mais aussi toute la défense d'Arsenal. Et le but d'Osborne (79e) fruit de l'obstination, de la volonté et du meilleur football d'équipe ne fut acquis qu’après trois tirs sur les montants (Mariner 8e, Wark 55e et 73e) et deux arrêts miracles de Jennings (27e et 75e). Un succès bien mérité pour cette équipe neuve au plus haut niveau. Ipswich n'adhéra au professionnalisme qu'en 1936 grâce à une famille de brasseurs nommés Cobbold, c'est encore un Cobbold, Patrick qui en est le chairman en 1978 et Lady Blanche Cobbold, une alerte et gaie octogénaire qui porte le titre de présidente. Ipswich vécut modestement jusqu’à l'arrivée d'Alf Ramsey en 1959, Alf Ramsey qui hissa le club de cette petite ville de 120 00 habitants en division 1 deux ans après. Ramsey parti pour prendre en charge la sélection aux trois lions, vint Bobby Robson en janvier 1969. Les dirigeants lui fixèrent un objectif : le maintien. Mais cet ancien attaquant international (qui avait planté un doublé aux français en 1957, moins d'un an avant l'épopée suédoise des bleus) a entrepris de faire mieux. Ipswich joue régulièrement les premiers rôles en championnat et goûte les joies des soirées européennes. Robson était un fort partisan de la formation des jeunes, ainsi parmi les onze héros de Wembley, Talbot, Wark, Burley, et Clive Woods bien sûr sont issus des jeunes du club. Cette jeune équipe d'Ipswich Town était la révélation anglaise de la saison 1977-78 et on n'allait pas tarder à parler de cette équipe dans toute l'Europe mais ceci sera évoqué dans un prochain sujet. En attendant voici un résumé de la finale, puis l'équipe d'Ipswich 1977-78 by Panini.



Paul COOPER

George BURLEY

Mick MILLS

Allan HUNTER

Kevin BEATTIE

Les TIBBOTT

Brian TALBOT

John WARK

Roger OSBORNE

Clive WOODS

Trevor WHYMARK

Paul MARINER

David GEDDIS

Mick LAMBERT

Bobby ROBSON (manager)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...