Radamel Falcao's father

Radamel GARCIA fais ses débuts en première division colombienne en 1977 à l'âge de 19 ans. Des débuts timides car il ne dispute que 9 matchs lors de ses deux premières saisons avec son club de Santa Fé. C'est lors de la saison 1979-80 qu'il s'impose comme un titulaire en puissance, le terme lui va bien. Défenseur central dans un rôle de stoppeur à l'ancienne, le garçon se fait remarquer par un jeu viril et pas toujours correct. Radamel GARCIA, collectionneur de cartons, enchaîne les matchs entre chaque suspension et à la chance de voir sa fédération décider de muscler le jeu de la sélection aux jeux olympique de Moscou à l'été 1980. Garcia part donc en URSS participer aux jeux et joue la première rencontre du tournoi. La Colombie se fait laminer 3-0 par la Tchécoslovaquie et on ne le reverra plus jamais sous un maillot colombien. La suite de sa carrière c'est un défenseur qui changera assez souvent de clubs mais qui emmènera toujours avec lui son fiston sur les bords du terrain comme vous pouvez le voir dans le diaporama ci-dessous. Il emmènera souvent le fiston à l'église aussi. En effet le papa, comme le fiston aujourd'hui, est très pieux. Les mauvaises langues en Colombie expliquent que si Radamel Garcia passaient autant de temps dans les églises après chaque match c'était pour expier ses péchés commis sur le terrain et se faire pardonner de tous ses mauvais coups. Bon j'ai pas les photos des Radamel à l'église, mais voici le jeune Falcao avec son père sur différents de terrain de division 1 au gré des transferts du paternel :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...