Liverpool FC - Tottenham Hotspur 1982

A l'heure où s'affronte Liverpool et Tottenham, petit retour sur la saison 1981-82 où les deux clubs se livrèrent un duel sans merci lors de la finale de la Coupe de la League. Les deux équipes connaissent une saison phare, Les Reds finiront champions et si les Spurs ne sont que quatrième, ils gagnent une nouvelle fois la FA Cup. Mais c'est au mois de mars 1982, que les deux équipes vont livrer un match qui va une nouvelle fois créer la légende de Wembley lors de la finale de la coupe de la ligue, rebaptisée à cette époque la « Milk Cup » après une massive subventions de l'industrie laitière au Championnat. Tottenham c'est le spécialiste des finales outre-manche et avant cette finale, les Spurs avaient disputé huit finales à Wembley pour autant de succès. Pour arriver en finale , Tottenham avait disputé sept rencontres et s'était brillamment qualifié sans encaisser le moindre but et écarté des candidats tels que Manchester United ou Nottingham Forest. Ainsi quand Steve Archibald, ce transformateur de demi-occasions de but en buts vitaux, profita d'une occasion que lui donna une passe de Hoddle pour donner une avance à Tottenham à la onzième minute, on pouvait croire que l'histoire allait se répéter une fois de plus. Pourtant, Liverpool, ce club d'une expérience massive des grandes occasions, ne fut pas déconcerté. Dans une première mi-temps moins passionnante que le reste du match, les Reds dominaient les échanges et Tottenham survécut grâce à des des défauts dans la finition de Liverpool plutôt qu'à sa propre puissance en défense.

La vedette de Tottenham pour les premières quatre vingt dix minutes était Ardiles. Sa contribution à l'action de ses défenseurs, ses tentatives de créer des occasions pour ses attaquants était énorme ! Le futur joueur du PSG était prodigieux. De l'autre côté il faut noter la prestation de Grobbelaar, le portier de Liverpool, c'est lui maintiendra à plusieurs reprises son équipe dans le match. La deuxième mi-temps vit l'émergence de Whelan, le jeune milieu de terrain irlandais, qui pénétrait sur la pelouse de Wembley pour la première fois de sa carrière. Ses forces physiques et mentales croissaient alors qu'Ardiles commençait à ressentir une certaine fatigue. Le moment critique du match arriva à la 85ème minute quand Grobbelaar fit une magnifique parade sur un tir de Hoddle. Archibald reprit le ballon et tira...mais Souness bloqua le tir sur sa ligne de but. Un but de Tottenham à ce moment aurait tué même le grand Liverpool. Deux minutes plus tard, Johnson centra de la droite et Whelan, réussit un but sans prix pour arracher les prolongations ! Dans la deuxième partie des prolongations, Dalglish trouva enfin ses marques. Il alla à la ligne de but avec le ballon, attendit avec la patience d'un joueur expérimenté et passa à Whelan, qui marqua une nouvelle fois à la 11ème minute. Depuis longtemps, Tottenham était épuisé, Liverpool était toujours frais comme s'il avait joué seulement un quart d'heure. Ces Reds du début des années 80 avaient quelque chose de surhumain ! Finalement une longue passe de Lee trouva Ian Rush, avec un seul défenseur entre lui et Clemence, le portier des Spurs, Rush passa à Johnson mais Clemence plongea dans les pieds de son ancien coéquipier et dévia le ballon mais pas assez : Johnson le récupéra et repassa à Rush, qui réussit le troisième but à la 119ème but. Le résultat un peu inespéré au vu du scénario du match respectait tout de même une certaine logique, récompensant la meilleure équipe sur le terrain. Voici le résumé de ce match, un de plus dans la légende de Wembley :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...