Best of 2013 : Mars

Pour le best of du mois de Mars j'ai décidé de retenir plutôt des sujets légers. Le premier me fait prendre conscience du chemin parcouru depuis plus d'un an...

Top Ten of Old School Panini on Twitter

This night OSP reached the 20 000 followers cross bar on Twitter. So I congratulate so much all the followers who "retweets" my posts all year long. And for that special occasion here it come the top ten of the most retweet stickers. It's fun so enjoy yourself and thanks again.
10-Arjen ROBERY
Tne new future player of Bayern ! 
09-Xabi ALONSO
His first sticker with Real Sociedad

08-Carlos VALDERRAMA
When "El Pibe" played in France. This sticker at Montpellier for the 1990-91 season

07-Anthony REVEILLERE
Former Olympique Lyonnais with his first team in 1999. Anthony had a perfect high school haicut but I'm sure since he changed his nose !

06-Frank LAMPARD
His first sticker with West Ham in 2000

05-Paul GASCOIGNE
Ah GAZZA. This sticker is from the 1994 Italian album and as you can see Gazza loved the gnocchi a la romana. And also lasagna, pasta, pizza...

04-Chris WADDLE
The first sticker of Chris "Magic" Waddle with Newcastle in 1984-85 and without mullet !! A collector 

03-Paul BREITNER
Too many alcoolics on Old School Panini and by the way the 3rd place in global retweets fot the Jagermeister Ambassador

02-Arsène WENGER
All the gunners fans had RT this sticker frome 1984-85 with Nancy, his first team managed.

01-Cesc FABREGAS
The number one and far far away the others. The day I "tweeted" this stiker OSP earned more then 1 000 folowers

Les sosies en Panini : Kim KÄLLSTRÖM

Vous connaissez tous le milieu de terrain suédois du Spartak de Moscou. Kim KÄLLSTRÖM a joué en France de 2004 à 2012, gagné deux fois le championnat avec l'OL et aussi glané deux coupes de France lors de son passage entre Rhône et Saône. Pourtant si on connait tous son parcours en France, on connait pas bien le début de sa carrière. Tout se chamboule à l'adolescence pour Kim Källström, il est recruté par le BK Häcken à l'âge de quinze ans. Il intègre deux ans plus tard l'équipe première, qui dispute le championnat de deuxième division suédoise. Lors de sa première année professionnelle, le jeune milieu de terrain joue 22 matchs et marque 4 buts, et participe ainsi au succès de son club qui finit champion de deuxième division. Mais l’exercice suivant est plus dur. Le club lutte pour éviter la relégation et ne réussit à se maintenir qu'après avoir gagné un match de playoff contre Mjällby AIF. C'est à ce moment là de sa carrière que Kim Källström s'est senti influencé par Hollywood. Le milieu suédois tel Travis Bickle (Bob De Niro dans l’époustouflant Taxi Driver de Martin Scorsese) est prêt à tout pour sauver son club du chaos et cela passe par un look commando.
Comment-ça vous me croyez pas ? Alors je vous laisse regarder cette vignette de la saison 1999-2000 :

Dans la série il n'y a pas que Trifon : Les DOMENECH

Hier sur les pages Facebook et Twitter d'OSP j'avais balancé les vignettes de Modric et C.Ronaldo après la victoire (une nouvelle fois) de Madrid à Old Trafford. Du coup j'ai eu des remarques, à juste titre, que ce n'était pas trop Old School. Je m'étais alors engagé dès le lendemain, c'est à dire aujourd'hui à mettre du bon gros moustachu des seventies et comme je suis un homme de parole, je m'exécute. Et ce d'autant plus facilement que juste après je suis retombé sur les vignettes côte à côte des frères Domenech dans l'album "Etoiles du football 1975". Les deux frangins évoluent alors dans leur club formateur de l'Olympique Lyonnais. Le plus vieux c'est Raymond (né le 24 janvier 1952 et qui a donc 22 ans sur la vignette au début de la saison 1974-75). Albert, le cadet, lui est né un an plus tard quasiment jour pour jour (29 janvier 1953). Raymond fait toutes ses classes à l'OL et débute avec les pros lors de la saison 1970-71 année où il passe son bac. Albert lui débutera logiquement un an après mais aura beaucoup plus de mal à s'imposer en équipe première malgré des qualités de défenseur semblables à celles de son frère aîné à savoir un jeu dur sur l'homme et sur les chevilles. Cette saison 1974-75 est la dernière des frangins à l'OL car ensuite Albert ira faire une honnête carrière en D2 à Martigues. En tout cas cette double vignette est quand même fantastique :
Attention les images qui suivent peuvent choquer

Top Ten : Quand les footeux jouent les porno-stars !

A force, au quotidien  de balancer sur OSP (blog, Facebook, Twitter) des joueurs aux looks pas possible, il m'arrive de temps en temps d'entendre ce genre de commentaire : "mais c'est pas un joueur de foot lui, c'est un acteur porno" et force est de constater que le plus souvent vous avez bien raison. Je pense que j'aurais pu en glaner plus que 10 mais ceux-là ils me plaisent bien, voici le premier Top Ten de l'histoire du foot spécial vignettes Panini en mode porno.

10-Franco CAUSIO (Juventus Turin)
Les seventies c'est l'âge d'or du porno avec des acteurs qui ressemblent à l'international italien me direz-vous ? Non, ne vous trompez pas, en fait il s'agit de l'inverse, à cette époque les vraies vedettes c'étaient les porno-stars et les footeux italiens ne faisaient que les copier tant bien même ils jouaient à la Juve ils crevaient de jalousie face aux porno stars de l'époque. Franco CAUSIO en est l'exemple parfait avec son col du maillot bien ouvert sur le poitrail velu où seul dépasse une énorme chaîne en or (Médaillon en option)
09-Paul BREITNER (Eintracht Braunschweig)
Toujours les seventies mais on abandonne la version latine de la porno-star pour son modèle germanique. Coupe de cheveux disco mais le corps athlétique mis en valeur pas un maillot moulant (comme le short moule pruneaux bien entendu mais impossible à voir sur les vignettes autocollantes). Accessoire indispensable à cette époque : la moustache. Abondante et drue elle est symbole de virilité, vous allez voir ça va changer par la suite.

08-Toto SCHILLACI (Juventus Turin)
On rentre tout droit dans le porno des années 90 et les dialogues tout en finesse de ce genre cinématographie  Par exemple, regardez bien la trogne de Toto Schillaci à gauche et vous le voyez bien rentrer dans l'appartement de cette jeune femme, désemparée car sa douche ne fonctionne plus et lui dire "oh il fait une chaleur chaude ici". Vous connaissez tous la suite.

07-VAMPETA (PSG)
Bon là j'avoue qu'on va rentrer dans un domaine de la culture pornographique qui m'est totalement étranger mais comme je suis quelqu'un ouvert d'esprit...enfin ouvert certes mais pas autant que l'ami Vampeta toutefois. Car quand on voit sa vignette lors de son passage au PSG on ne soupçonne pas forcément la bête de sexe qui sommeille sous le maillot Opel et pourtant. Vampeta acceptera de poser nu pour un magazine gay brésilien. Attention les amis il est chaud comme une baraque à frites sous les projecteurs notre Vampeta et puis du coup contrairement à son passage du côté du Parc, c'est l'occasion de le voir mouiller le maillot, enfin non y'a pas de maillot que je suis con, c'est l'occasion de le voir transpirer un bon coup (foutue chaleur chaude) :

06-Totis FILAKOURIS (Panathinaikos)
Bon loin de moi l'envie de polémiquer et d'avoir des clichés faciles sur l'homosexualité des footballeurs mais là franchement ??!! Non mais là ?? Dites-moi pas qu'avec son petit maillot en côte de maille l'ami Totis FILAKOURIS n'est pas la référence absolue de l'acteur porno gay dans les années 80 ? Là sérieusement ont franchi le seuil de non-retour. Le patronyme grec, la moustache à faire pâlir Freddi Mercury et surtout le maillot en côte de maille avec le téton qui sort. La prochaine fois les gars, prenez-le en photo directement à la sortie du Fucking Blue Boy d'Athènes, quoi que je dois encore raconter des conneries. Des Fucking Blue Boy il doit y'en avoir plus d'un dans la capitale grecque et donc du coup c'était peut être plus simple de se retrouver au centre d'entrainement du Pana. Ceci expliquerait cela ?
05-Ruedi ELSENER (Grashoppers Zurich)
Allez retour dans le classique et du bon OSP (Old School Porno). Ruedi ELSENER c'est le tombeur de ses dames, une version footeux de Quentin Hapsburg. Quoi vous ne connaissez pas Quentin Hapsburg ? Mais c'est le personnage de Robert GOULET dans y'a t'il un flic  pour sauver le président ! Charmeur invétéré, il n'hésite pas à piquer la femme du héros Franck Drebin (Leslie Nielsen) pour mener à bien ses plans machiavéliques :

04-Sergio GOYCOCHEA (Argentine)
Oh Goyco le latin fucker oups pardon le latin lover je voulais dire. Sergio GOYCOCHEA au mondial 90 c'est l'appelé de dernière minute et du coup il n'était pas dans l'album Panini de la coupe du monde italienne alors quand il y a eu une mise à jour, on l'a pris un peu à  l'improviste le Goyco. Donc dans l'intimité, c'est survet avec rien en dessous et bien ouvert pour laisser les admiratrices fondre sur son torse avec bien entendu la chaîne en or (accessoire aussi indispensable pour les acteurs pornos que ne le sont les talons de 35 cm pour les actrices).

03-Antonello CUCCUREDDU (Juventus Turin) 
On revient à l'époque de Franco CAUSIO et des ces footeux qui s'inspiraient des acteurs porno (Décidément une coutume chez la Vieille Dame). On reprend tous les clichés du maillot avec le col ouvert, le collier au ras du cou mais là avec CUCCUREDDU on ajoute le côté bestial, le côté animal de la machine à donner du plaisir. 

02-BIRO-BIRO (Corinthians)
Alors là on atteint le haut du panier. Déjà rien qu'avec ce blaze : BIRO-BIRO !! Et pourquoi pas BIROUTE-BIROUTE hein John ? Ensuite y'a un physique aussi qui va avec, la moustache à la Mizou-Mizou (ça fait une certaine consonance avec Biro-Biro je trouve) qui vont avec les boucles dorées et la nuque longue, bref ça nous donne le cliché total de l'acteur porno brésilien qui saute tout ce qui bouge, de la plage à la favela. D'ailleurs en parlant de ça, le mec qui saute tout ce qui bouge et ce nom Biro-Biro ça me fait vraiment penser à une chanson :
Biro-Biro dans son avion
Avec sa femme et son cochon
Dès que sa femme tournait la tête
Il enculait la pauvre bête
AH AH AH
BIRO BIRO est un salaud
P.S : ça marche aussi avec BIRO BIRO dans son berceau

01-Shep MESSING (Cosmos NY)
Attention voici le number one et là on va pas faire dans la dentelle. Bon déjà avec BIRO BIRO j'avais arrêté le bon goût et la finesse, là je vous préviens on va franchir encore un palier, il est temps encore de partir avant de vous offusquer et de m'insulter. Moi je ne veux forcer personne à voir ce qui va suivre. On file tout droit à New York à la fin des années 70. C'est l'époque du studio 54 et de la Disco-Funk. C'est aussi la période de gloire du soccer dans la grande pomme avec une pluie d'étoiles qui arrivent au Cosmos de New York avec Pelé, Beckenbauer, Chinaglia et dans les buts : Shep MESSING. Seulement avant d'être champion NASL avec le Cosmos, notre gardien a un peu galéré d'un point de vue financier. Alors que le soccer était encore marginal, en 1974 il était jeune et crevait la dalle alors il a accepté une proposition du magazine PLAYGIRL. Vous connaissez Playgirl ? Playgirl est un magazine mensuel publié aux États-Unis qui présente des hommes nus ou semi-nus. Le magazine a été fondé en 1973 durant le mouvement féministe en réponse aux magazines érotiques masculins tels que Playboy et Penthouse qui présentaient des images similaires de femmes. Belle tentative mais au fil des années, même si au départ le magazine ciblait principalement des femmes hétérosexuelles et bien malgré cette bonne volonté, le magazine attire également depuis des années un lectorat gay non négligeable selon les responsables de la ligne éditoriale. Donc en 1974, Playgirl est un tout nouveau magazine qui mettra en vedette notre Shep MESSING et si vous vous dites en voyant sa vignette qu'il est loin d'avoir le sex appeal de BIRO BIRO ou la bestialité de CUCCUREDDU, attendez de le voir dans le plus simple appareil. Alors il n'a pas l'air le plus naturel du monde comme ça, la bite sur le côté ?
Shep MESSING en mode Patrick Dewaere : "On est pas bien là ? À la fraîche, décontractés du gland..."

The Haircut Band World Tour 1990

Une coupe du monde ça se résume pas à un mois de compétition entre un match d'ouverture et une finale. Non pour les joueurs la compétition commence bien avant la cérémonie d'ouverture, dès le rassemblement des troupes et la mise au vert général. C'est la vie en autarcie, la préparation invisible commune et bien sûr impossible pour chaque joueur de conserver ses petites habitudes ainsi chaque équipe à son cuisinier,  son préparateur physique et son...coiffeur. Mais alors qui dit un coiffeur par équipe dit un style par équipe. Voici lors du mondial 1990 le tour du monde des coiffeurs. A chacun son style et excusez moi par avance si j'écorche les termes techniques mais je suis moins à l'aise sur les mises en plis, les permanentes et autres brushing que sur les tacles glissés.
 Allez on commence par le pays hôte : l'Italie. Un style simple, les petites bouclettes portées très court
Côté autrichien on aborde le même style mais avec la nuque longue
Chez les ouest-allemands on aime bien la nuque longue aussi mais pas contre pas de bouclettes, une bonne raie au milieu suffit
Les voisin hollandais ont à peu près le même style mais chez eux pas de nuque longue (sauf si on a des dreads) et les cheveux retombent sur le front.
En Europe les rois des cheveux qui retombent sur le front ce sont les romains race cette petite touche très latine, la frange des Carpates
Allez on franchit l'Atlantique et direction l'Argentine avec une coupe qui tient chaud (oui en Amsud à cette période de l'année c'est l'hiver). Alors pour les hommes de la Pampa on adopte une sacrée tignasse, bien dense, bouclée et avec la nuque longue s'il vous plait avant la tonte du printemps.
En Colombie, on adopte le même style mais on force un peu plus sur la bouclette et on oublie pas le petit accessoire qui fait la différence : la petite stache qui va bien.
Coté Uruguayen la pilosité à aussi son importance. Du coup on porte les cheveux et la barbe court. Sauf quand on a une pilosité pas très développée comme ce pauvre Gutierrez 
Et je garde le meilleur pour la fin, si sur Old School Panini on fait souvent l'apologie de la coupe mulet il ne faudrait pas oublier que ce style nous vient des Etats-Unis comme Mc Gyver et qu'en Italie on avait des dignes représentants. La coupe à la brosse bien courte devant, la petite nuque longue avec les petites mèches et si possible la moustache qui est le petit plus

Les ratés Panini : Lionel MESSI

Et oui même le quadruple ballon d'or a eu le droit à son loupé de la part de l'éditeur italien. Il s'agit d'une vignette de l'album de Champions League de la saison 2004-05. Ce qui est surprenant c'est de voir déjà Messi dans cet album car la saison précédente il n'a joué aucune minute avec l'équipe première. Mais bon ce qu'il faisait chez les jeunes et notamment avec la sélection argentine ne passait pas inaperçu et on peut souligner, pour une fois, la belle réactivité du groupe Panini. Mais bon y'a encore un stagiaire qui a tout gâché ! Car Lionel Andrés MESSI devient, de sa faute, un Luis Léonardo MESSI !! Mais la question que je me pose c'est où il a trouvé un Luis Léonardo dans l'effectif du Barça ?? Vous savez vous ?

French Television big fail with Didier DESCHAMPS

A special thank to Sébastien Vincendeau who showed me last night this incredible fail on french television on the Old School Panini's facebook page. You know in France, for some matches we have some stupid questions during the game to win a Car, a TV etc...Everytime it's a too easy question in the only goal as many people as possible call a very expansive phone number. For example you can have for a France vs Brasil a question like this : Who scored two goals in the 1998 world Cup Final vs Brazil ? 1 - Zinedine ZIDANE or 2 - Stephane Guivarc'h ? You see as stupid are these questions !! Everybody knows that Stephane Guivarch never scored with France in this World Cup !!! So in 2009 during a UEFA cup game versus Bordeaux and Galatasaray, M6 channel asked this question :"whose of Didier DESCHAMPS or ZINEDINE ZIDANE played for Bordeaux ?"
If you ask Suptid question all year long you must hire sutpid person and may be it can happen that people forget that Didier DESCHAMPS played one season for Girondins de Bordeaux (39 games & 3 goals in 1990-91) but the worst thing in this story is that M6 channel is the major shareholder with 99% stake of "Girondins de Bordeaux". What a shame ! This guy must read Old School Panini and know he knows that both player for Bordeaux !!

Dans la série il n'y a pas que Trifon : Martin Pěnička


Martin Pěnička débute sa carrière en République Tchèque au slovan Liberec, une seule saison chez les pro avant de passer au FK Union Cheb 2001. Alors autant le Slovan Liberec ça nous dis quelque chose autant le FK Union Cheb 2001 faut vraiment s’intéresser de près au football tchèque pour connaitre. Bon heureusement l'ami Pěnička n'y reste qu'une saison, le temps de se faire remarquer par le beaucoup plus prestigieux Slavia Prague. Martin Pěnička va rester 7 saisons au Slavia de 1990 à 1997 et remporter le titre de champion en 1996 au sein d'une superbe équipe composé entre autres des Radek Bejbl, Karel Poborský, Jan Suchopárek ou encore Vladimír Šmicer. Cette équipe la même année se hissera en demi-finale de la coupe de l'UEFA, éliminée par les Girondins de Bordeaux de Zidane et Dugarry. Si on ajoute à cette belle campagne européenne, la finale de l'Ero 96 pour la république tchèque avec de nombreux joueurs du Slavia dans les rang de la sélection, on a deux raisons pour expliquer l'exode des coéquipiers de Martin Pěnička durant l'été 1996. Pěnička lui partira un an plus tard, rejoindre son compatriote Jan Koller à Lokeren dans le championnat belge. Ce solide milieu défensif fait une très bonne apparition pour ces débuts en Belgique mais plutôt en fin de parcours il retourne après 3 saisons finir sa carrière dans les divisions inférieures de son pays. En tout cas rien qu'à voir sa vignette Panini de 1998 on sent bien que c'était un guerrier sur le terrain, moi il me fait même carrément penser à Rocky BALBOA après son combat contre Apollo Creed. A chaque moment j'ai l'impression qu'il va gueuler : "ADRIAN !!". Et cet extrait vidéo c'est juste pour le plaisir :

Beveren 1996 (Belgium) : The Impossible Haircut

1995-96 season in Belgium at Beveren team. I've only one question : Is the barber still  in jail for that ?

Belgium 1998 : The impossible haircut strikes back

Remember last week we saw two players from Beveren (in Belgian Album from 1996) with the same awesome haircut. Two years after, always in the belgian league, we have the same situation. only one possible explanation : the barber escaped from belgian jail.

Belgique 96 : Le Top Ten des pires coupes de cheveux

Vous avez beaucoup apprécié le sujet sur les deux joueurs de Beveren lors de la saison 1996 qui avaient le même merlan (Beveren 1996 : The Impossible Haircut). Et bien figurez vous que c'était une coupe très à la mode cette saison-là dans le championnat belge et pour preuve, voici le Top Ten des pires coupes de cheveux de l'album Panini belge de l'exercice 1995-96. Ce classement est bien sûr totalement subjectif et du plus mauvais goût à l'image de ses coupes de cheveux :

Eric DEFLANDRE



Jose DE SOUSA

Streko VUKSANPOVIC

Eric AUFFRET

Thierry ROUYR

Lambert SMID

Johan DRIESEN

Stijn VREVEN

Davy GYSBRECHTS

Patrick GOOTS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...