Robbie FOWLER, sur les quais

L'affaire se passe au mois de mars 1997 à Liverpool, il faut savoir qu'à cette époque, cela fait presque deux ans que les dockers de la ville sont en grève. Je ne rentrerais pas dans les détails des causes de la grève mais sans parodier les revendications du sketch des inconnus (Primo : Nous voulons une revalorisation des salaires. Deusio : un réajustement salarial. Et trimo : une augmentation.) il est question de refus de baisse de salaire pour éviter une vague de licenciement dans un secteur gravement touché par la crise. Hélas les employeurs ne bluffaient pas et c'est 500 dockers qui se retrouvent au chômage du jour au lendemain. Les Docks c'est le cœur de Liverpool, ville industrielle qui a vu son expansion économique grâce à son port et c'est tout bonnement parce que Robbie FOWLER est un enfant de Liverpool qu'un soir de printemps 1997 il va montrer son soutien à l'Europe entière. En quart de finale retour de la coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, Liverpool reçoit le club norvégien de Brann Bergen à Anfield. Souvenez vous du match aller, les Reds avaient fait match nul 1-1 en Norvège et Fowler avait sûrement inscrit le plus beau but de sa carrière (Voir le sujet : Robbie FOWLER son plus beau but). Ce match ne sera qu'une formalité pour Liverpool qui l'emporte 3-0 ce soir-là avec un but de Collymore et un doublé de Fowler. Mais l’événement de la soirée est ailleurs que dans le jeu. Il va y avoir un retour plein feux sur la conscience sociale du gamin talentueux des Reds. Robbie FOWLER est "Coupable" selon l'UEFA, d'avoir affiché sa solidarité après avoir marqué son second but en montrant son tee-shirt en soutien aux grévistes. L'UEFA sanctionne l'attaquant des Reds au titre qu'il est interdit, lors de chaque rencontre de Coupe d'Europe, de faire passer un message politique, quel qu'il soit. Sur son tee-shirt, on retrouve le CK de Calvin Klein, au milieu de l'inscription "DoCKers" avec en dessous le commentaire "Viré depuis septembre 1995". Ce tee-shirt, enfin le fait de le montrer, aura valu à Robbie une amende de 1 300 €. Bon au final vu la prime de buts en Coupe d'Europe qu'il devait avoir dans son contrat, le père Fowler n'a pas du regretter son geste une seule seconde. Même si il fera bonne figure face à la sanction de l'UEFA (c'est qu'il ne faudrait pas manquer la demi-finale face au PSG), il revendique tout de même son soutien aux Dockers : « C'est l'un des amis de mon père, qui fait partie des 500 personnes licenciées ayant entraîné ce mouvement social, qui me l'a donné. Moi, je ne fais pas de politique, mais oui ke pense à eux.... ». Alors impossible de mettre la main sur la vidéo de ce match, il faudra vous contenter d'un cliché :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...