Les trésors de la D2 : SOCRATES

J'aime cette rubrique des Trésors de la D2 mais j'avoue que je ne pensais pas qu'un jour y figurerait une légende du football mondial comme l'était le grand Sócrates ! Bien sûr que Sócrates aurait dû débuter sa carrière dans un grand club de son pays mais pour lui tout était différent et il faut savoir qu'il est devenu footballeur professionnel par hasard, selon lui. Voici la première vignette de sa carrière avec le Botafogo de Ribeirão Preto dans la province de Sao Paulo (attention à ne pas confondre avec le grand club de Botafogo de Rio de Janeiro) lors de l'exercice 1975-76.
A cette époque celui qui n'est pas encore le Dr Sócrates n'a pas la tête tournée exclusivement sur le football, lui qui de toute façon a toujours dit : « le plus important c’est d’abord la formation, en termes de connaissances personnelles et ce indépendamment de son activité professionnelle. Même si on se prépare pour une carrière de footballeur on ne doit jamais oublier les études, c’est très important ». Et donc au milieu des années 70, le futur Docteur, mettait en pratique ces principes : « Le football est arrivé dans ma vie presque par coïncidence, alors que j’étudiais, en 3ème année à la fac de médecine de Ribeirao Preto, ville ou j’ai grandi. Après avoir obtenu mon diplôme, en 1977, les Corinthians de Sao Paulo sont venus me proposer un contrat pro ».

Ce qu'il ne dit pas, c'est que le hasard n'y est pas pour grand chose tout de même dans cette histoire. Car le Botafogo de Ribeirão Preto accède à la première division au terme de l'exercice 1975-76 et la vignette ci-contre c'est toujours avec son club formateur lors de l'exercice suivant en première division, son premier exercice au sein de l'élite du football brésilien. Le jeune Sócrates Brasileiro Sampaio de Souza Vieira de Oliveira a alors 22 ans et il va pas tarder à se faire remarquer au plus haut niveau, notamment avec ce but qui donnera la victoire face l'un des plus grands clubs du pays et du continent, Santos (même si Pelé a quitter le club deux auparavant, cela reste une référence au Brésil). Ce jour-là le petit club de Ribeirão Preto fera plier le géant brésilien 3-2 et Sócrates marqua ce but décisif, quelques semaines avant de signer aux Corinthians, le grand club voisin. Alors est-ce vraiment une coïncidence comme il le prétendait ?

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...