Qui est Gerardo “Tata” MARTINO ?

Sélectionneur du surprenant Paraguay à la dernière coupe du monde 2010, Gerardo “Tata” MARTINO vient de régaler l’Argentine avec sa formation de Newell’s Old Boys tout juste sacré champion national il y a quelques semaines. Sous sa houlette, les rouges et noirs (appelé aussi les lépreux en Argentine) ont pratiqué un football enlevé, ambitieux et efficace. Ce qui fait qu’aujourd’hui le FC Barcelone serait sûr le point de faire  de cet ancien disciple de Marcelo BIELSA, son nouvel entraineur à la place de Tito Vilanova. Mais qui est Gerardo “Tata” MARTINO ? Tout simplement l’une des plus grandes figures de ce club historique en Argentine, les Newell’s Old Boys. MARTINO a porté 505 fois les couleurs rouge et noir de Newell’s en match officiel, personne n’a fait mieux durant les 110 ans d’histoire du club. Au milieu des années 80 et au début des années 90, Martino va être le crack de cet âge dorée que va connaitre le club de Rosario avec trois titres de champion d’Argentine et 2 finales de Copa Libertadores. MARTINO était un milieu de terrain offensif, mais pas un meneur de jeu traditionnel comme l’Argentine savait si bien en créer, lui penchait toujours sur le côté.

Si au début de sa carrière ce fût à gauche, c’est vraiment quand il va s’exiler à droite qu’il va connaitre tant de succès. Il débute sa carrière à 17 ans, en 1980 et il fait alors parti de toute les sélections de jeunes du pays. Ensuite il sera convoqué à plusieurs reprises par Bilardo dans le groupe qui doit préparer  la coupe du monde 1986 mais ne sera jamais retenu, il faudra qu’il patiente jusqu’en 1991 pour enfin vêtir la tunique Albicesleste sous les ordres d’Alfio Basile. Il faut dire que c’est à cette époque qu’il atteint sa maturité footballistique. En effet après un échec en Europe à Ténérife il retourne à la maison rouge et noir. Seulement à Rosario, il y a un nouvel entraîneur fou, Marcelo BIELSA qui va emmener MARTINO et les Newell’s au sommet. Pourtant l’entente entre les deux hommes parait improbable tant leurs caractères sont opposés. Tandis que Bielsa s’agite et crie tout le temps et dans tous les sens, Martino lui est toujours très calme et très respectueux de ses entraineurs et des consignes. MARTINO c’est un amoureux du jeu c’est tout, il aime avoir le ballon dans les pieds et tous ceux qui l’ont vu jouer se rappellent de son élégance sur un terrain. Voilà aujourd’hui sans doute ce que recherche les dirigeants du FC Barcelone, un joueur élégant qui a réussi à transmettre ça à ses lépreux qu’il a si brillamment dirigé pendant la saison 2012-13 et emmené jusqu’au sommet du foot argentin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...