OSP Hall of Fame # 6 : Johan NEESKENS

Surnommé Johan 2 en référence à vous savez qui, Johan NEESKENS est dans mon Hall of Fame international car tout simplement, c’est lui qui a révolutionné le poste du milieu de terrain défensif/relayeur. Avant le football total prôné par Rinus Michels à l’Ajax puis avec la sélection batave,  le jeu au milieu de terrain était clivé en deux camps : ceux qui attaquent et ceux qui défendent. Avec Neeskens va apparaitre un nouveau joueur sur le terrain, un milieu qui défend quand l’adversaire a le ballon et un milieu qui attaque quand son équipe possède la balle. Voilà peut-être le moyen le plus simple pour symboliser la révolution qu’a apporté le football total de la Hollande et de l’Ajax au début des années 70. Aujourd’hui cela parait du bon sens mais à l’époque comme je disais c’était une révolution et Neeskens à mon sens symbolise à lui tout seul ce qu’était alors ce nouveau concept de football total. Pour preuve et cela marquera les esprits, Neeskens finira meilleur buteur de l’équipe de Hollande lors de la coupe du monde 1974 avec 5 réalisations, devant son coéquipier Johann CRUYFF ou encore le champion du monde Gerd Muller tout deux scotchés respectivement à 3 et 4 réalisations. Un milieu défensif qui plante plus de but que Cruyff et le Bombardier et même si y’a trois pénos dans ce total, avouez que ça en impose tout de même !! En 5 saisons avec l’Ajax d’Amsterdam il plantera à 33 reprises en 124 rencontres et lors des 5 saisons suivantes avec le FC Barcelone il portera son compteur personnel à 44 réalisations en 183 rencontres. Soit au cours de ses 10 saisons au plus haut niveau un total de 77 buts pour 307 parties disputés, ce qui donne un ratio d’un but tous les 4 matchs. Avec la sélection ce ratio est encore meilleur car avec 17 buts en 49 sélections, Neeskens marquait une fois tous les 3 matchs avec les Oranje

De tous ses buts avec la sélection, le moment particulier que j’ai retenu est ce but, au combien important face au Brésil au second tour de la coupe du monde 1974 en Allemagne. Pour moi ce but, au-delà du contexte face au champion du monde en titre et dans un des matchs les plus violents de l’histoire des coupes du monde, traduit admirablement le style de jeu qu’apportait Neeskens en suivant ses relances et allant jusqu’au bout de ses actions, pour plonger dans le dos de ses adversaires. Après un relais avec Johan CRUYFF, il n’hésite pas à s’enfoncer seul dans la défense brésilienne au milieu des deux défenseurs centraux pour reprendre ce ballon tel un avant-centre. Voilà pourquoi tout le monde aimait le football des hollandais dans les années 70, car tout le monde était concerné par le but adverse et plus seulement les attaquants et les milieux offensifs. Voici ce but, le premier des deux buts hollandais qui élimineront les champions du monde Brésiliens avec cette victoire 2-0 lors du mondial 1974 :

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...