OSP Hall of Fame # 5 : Paolo MALDINI

Alors là pour moi il n'y a pas de débat possible. Arrière gauche = Paolo Maldini !! Quel joueur, quelle carrière ! 24 Saisons avec le Milan AC, c'est tout bonnement incroyable. Plus de 900 matchs avec les Rossoneri et 126 sélections avec la Squadra Azzura. Dans le décompte de ces matchs il y a 647 matchs de Serie A. Une série A qui l'a remporté à 7 reprises. Sous les couleurs du Milan il a aussi disputé 173 rencontres de coupe d'Europe dont 147 en coupe d'Europe des clubs champions ou Champion's League, au fil des évolutions historiques. Paolo Maldini a soulevé la coupe aux grandes oreilles cinq fois ! C'est énorme. Il s'est passé 18 ans entre la première et la dernière fois où il remporte la plus prestigieuse des compétitions européennes. Il remporte aussi deux coupes Intercontinentale et un championnat du monde des clubs. Bref il est difficile de résumer la carrière de Paolo Maldini brièvement. En revanche ce qui est choquant quand on regarde sa carrière, quand on voit l'impact qui l'avait au Milan AC, notamment quand le Milan était la meilleure formation d'Europe, c'est de constater que Maldini n'a jamais remporté la Ballon d'Or France Football. Il y a vraiment deux années où, à mes yeux, il aurait du le remporter, c'est en 1994 et en 1995. Enfin je pense surtout au terme de l'année 1994, le Milan est champion d'Europe après une démonstration face au Barcelone de Cruyff à Athènes (Voir le sujet : 18 mai 1994 : Milan AC - FCBarcelone 4-0) et l'Italie est finaliste de la coupe du monde et perd le titre ultime comme il le gagnera 12 ans plus tard, à la loterie des tirs aux buts. Mais pendant ce mondial américain, le défenseur Milanais a été monstrueux. Dans les récompenses et les éloges post mondial, le bel italien, qui a survolé la compétition, figure juste derrière Romario et Baggio, comme toujours derrière les attaquants. Totalement polyvalent, le milanais, par sa personnalité rayonnante a été lé leader de la défense italienne, sa brillante technique, son intelligence tactique et son panache a gommer toutes les lacunes de cette équipe balbutiante. Mais comme toujours ce sera un attaquant, qui sera récompensé. Je n'ai rien contre Hristo STOICKHOV mais en 1994, il perd la finale de la Champion's League face au Milan de Maldini puis un mois plus tard il perd une demi-finale de coupe du monde face à l'Italie de Paolo Maldini une fois de plus !

C'est comme ça, les défenseurs dans le football moderne sont voués à être exclus des récompenses individuelles, belle vision d'un sport collectif. Enfin je dis ça, mais quand je vois que Fabio Cannavaro l'a eu lui et pas Maldini....Le match que j'ai décidé de sortir de la carrière de Paolo, c'est celui du Bien contre le mal dans la pub de Nike lors de l'Euro 1996. Maldini évolue dans une équipe de rêve avec Cantona, Ronaldo, Kluivert, Wright, Rui Costa, Figo, Brolin ou encore Jorge Campos. Cette équipe coposé de stars sous contrat avec l'équipementier américain affronte les forces du mal dans une arène (En Tunisie pour le tournage) hostile. Les All Stars souffrent dans cette rencontre, pas aidé il est vrai par un arbitre aveugle et ce n'est pas une métaphore. Alors que l'équipe du bien se fait démonter un par un, le salut vient du beau Paolo, qui d'un tacle glissé dont il a le secret stoppe dans une action décisive l'attaque des forces démoniaques. Récupérant le ballon proprement, comme toujours, il est le premier relanceur de l'équipe et tel Pirlo d'une longue transversale, il transforme une action dangereuse pour les siens en une action décisive pour le bien. La suite vous la connaissez, Canto relève le col et « Au revoir »... Allez pour votre plus grand plaisir la voici cette pub Nike :


Enfin le document qui peut le mieux relater l'incroyable carrière de Paolo MALDINI, c'est à mon sens celui qui suit avec les 24 vignettes Panini des 24 saisons au Milan AC. C'est la première fois en plus de trois que je fais une planche de 24 vignettes uniquement avec des vignettes de club !! Même pour Matthaus ou Bergomi il n'y en avait pas autant. Car pour Maldini, ce qui est étonnant, c'est qu'il a eu le droit à sa première vignette Panini dès sa première saison ! Bon d'un côté, il était le fils de Cesare, légende au club et déjà chez les équipes de jeunes et les sélections espoirs Malidni s'était fait remarqué. C'est un fait très rare de voir un joueur avec l’intégrale de ses saisons professionnelles en Panini, qui plus est quand il y en a 24 (cliquer sur l'image pour une meilleure résolution) :
Enfin pour terminer sur Paolo, une petite compil de 7 minutes où l'on admirer tout l'étendue de son football et de sa classe en défense :

1 commentaire:

  1. Hum...Paolo Maldini. Beau, intelligent, photogénique façon "la classe à l'italienne", pro ultime, un toucher de velours, des tacles de cygne...qu'on le pende.
    Quand je pense à ce type je me dis presque "Sylvain...mais qu'as-tu fait ???" (je sais, j’exagère "un peu")
    Dans mon onze-type "retraités", en axial gauche, avec le diplomate Andy Brehme un peu plus loin sur le même côté.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...