Les trésors de la D2 : Benjamin NIVET

Benjamin NIVET vient de signer une prolongation de contrat avec l’ESTAC assez inédite pour un joueur de son âge. En effet à plus de 36 ans, le meneur de jeu troyen s’est engagé à défendre les couleurs de l’ESTAC jusqu’en 2015. C’est une assez belle marque de confiance de la part des dirigeants troyens dans la mesure où à cet âge-là on a plus l’habitude de voir des prolongations renouvelées d’année en année. Et il y a un challenge derrière ce contrat qui court jusqu’en 2015 pour les deux parties, celui de retrouver la ligue 1. Pour Nivet il y a l’envie de dépasser la barre des 300 matchs de Ligue 1, lui qui a débuté dans cette division il y a 16 ans avec son club formateur de l’AJ Auxerre. S’il ne s’impose pas en Bourgogne il partira en 1999 à Châteauroux où il joue deux saisons. Il y réalise de bonnes performances et devient un joueur important de Ligue 2. C’est lors de ce passage qu’on a le droit à sa première vignette Panini. Le meneur de jeu était un peu plus chevelu mais on reconnait bien l’oreille gauche légèrement décollée… 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...