Les effets du dopage dans le Calcio illustrés en Panini

Alors comme il est difficile de s'expliquer sur Twitter et Facebook voici un petit sujet en complément de cette vignette de ZIZOU, posté en début de semaine à l'occasion de son anniversaire sur les deux réseaux sociaux. Sur cette vignette de 1993 avec les Girondins de Bordeaux, on voit bien une capillarité touffue chez le meneur de jeu français et je m'étais permis un petit commentaire du genre : ça c'était avant son passage en Italie. Et voilà comment je m'attirais les foudres de certains comme quoi mes insinuations étaient une nouvelle accusation sans preuves contre le football italien. Alors, avant de faire une démonstration pour nos amis italiens avec ce qu'ils affectionnent : les images Panini, je tiens à rappeler les propos du docteur Jean-Marcel FERRET, ancien médecin de l'équipe de France de 1993 à 2004. Si le Doc dit bien que les joueurs étaient propres lors de la coupe du monde 98, il reconnait aussi que ceux qui sont partis jouer en Italie au milieu des années 90 (voir la rubrique d'OSP : La french connection du calcio dans les 90's), avaient connus des modifications physiologiques et d'ajouter : "Les footballeurs évoluant en Série A consommaient énormément de produits, même en perfusion. Il y avait énormément de produits qui étaient détournés de leur utilité première. C’était souvent des produits qui étaient utilisés pour des produits secondaires". Et c'est une évidence outre la créatine interdite en France mais autorisé de l'autre côté des Alpes, c'est toute une batterie de compléments musculaires que prenaient les joueurs du Calcio. Celui qui à le mieux illustré cette métamorphose chez les nouveaux arrivants en Serie A c'est Rolland Courbis au sujet de Juan-Sébastian VERON : "En arrivant ici (en Italie) il ressemblait à Génghini, maintenant c'est Goldorak !". Voici la preuve en image pour ZIZOU et VERON de leur transformation morphologique et surtout capillaire avant et après leur arrivée dans le Calcio 
La perte de cheveux chez Veron ou Zizou n'est pas la plus impressionnante. Le cas le plus invraisemblable est celui de l'ancien attaquant argentin de Tenerife Oscar DERTYCIA. Vous savez  cet attaquant chauve qui déployait, avec difficulté, sa grande carcasse et qu'on surnommait en Espagne : "Monsieur Propre". Pas besoin d'expliquer pourquoi. Mais sachez que lorsqu'il est arrivé d'Argentine pour jouer à la Fiorentina il avait une sacrée tignasse sur son crâne mais il va tout perdre en une seule année, même les sourcils. Pourquoi ? Parce qu'il a choppé une sale maladie : l'alopécie aiguë. En fait les symptômes se traduisent par une chute des cheveux extrêmement rapide soit causé par une chimiothérapie (mais ce n'est pas le cas de notre ami argentin) soit par le stress et/ou des troubles hormonaux. Donc voici ce que ça donne sur le joueur lors de son arrivée en Italie et après son départ :
Alors c'est vrai j'accuse sans preuves et les joueurs n'ont pris (officiellement) que des produits pour augmenter leurs masses musculaires mais avouez que tout de même il y a de sacrés effets secondaires. Mais je n'ai pas envie de me lancer dans une croisade en ressortant les images des joueurs de Parme avec la finale contre l'OM en 1999, les différents témoignages....Non pour moi les simples vignettes Panini suffisent pour étayer mes pensées et comme dit Maxwell (le torréfacteur pas le joueur du PSG) : Pas la peine d'en rajouter. Et allez un dernier pour la route, histoire de :

1 commentaire:

  1. Ahahahah des arguments dignes des théories du complot.

    A contrario, Franck Leboeuf n'a jamais joué dans le championnat italiens. Et pourtant...
    http://3.bp.blogspot.com/-BrHGSKcAOEQ/T1nZcM1lXPI/AAAAAAAAWss/azJgRiSfKHk/s320/Franck+LEBOEUF+Panini+Strasbourg+1993.png
    http://img1.cfstatic.com/humour/en-charniere-centrale-son-compere-degarni-frank-leboeuf-est-present-il-s-est-reconverti-dans-une-brillante-carriere-de-journaliste-insignifiant_46991_w460.jpg

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...