Le "onze de rêve" des 50 ans de la Bundesliga

Ces derniers jours les lecteurs de Bild , de partout dans le monde grâce à internet, pouvaient voter pour élire le « onze de rêve » de la Bundesliga à l’occasion du cinquantième anniversaire de la ligue d’Outre-Rhin. Les résultats sont sortis hier et cela nous donne une équipe assez bizarre je trouve. Voici la liste des 11 retenus par les électeurs de Bild : Oliver KAHN, Philippe LAHM, Lothar MATTHÄUS, Franz BECKENBAUER, Paul BREITNER, Gunther NETZER, Bastian SCHWEINSTEIGER, Franck RIBERY, Giovanne ELBER, Uwe SEELER et Gerd MULLER. Même si il n’y a rien à redire sur les onze noms qui sont sortis du chapeau des urnes virtuelles, l’ensemble donne quelque chose qui n’a ni queue ni tête ! Comme il n’y a que deux véritables défenseurs de formation (Lahm et Beckenbauer), les polyvalents Breitner et Matthäus y sont affectés alors que c’est au milieu de terrain qu’ils ont connus leurs plus belles années. Ensuite on a un milieu de terrain à 3 joueurs où seul Schweinsteiger peut tenir le rôle de numéro 6 et encore ce n’est pas non plus son poste de prédilection et que dire de l’attaque. Oh certes il y a 3 grands attaquants, mais 3 attaquants de pointe. J’ai essayé de placer ces 11 bonhomme sur le terrain mais cela nous donne une équipe déséquilibrée au complet et avec des joueurs qui n’évoluent pas à leurs postes.
Bon c’est facile de critiquer mais moi aussi je me suis prêté à ce petit jeu et voilà mon équipe sur les 40 dernières années de Bundesliga. Désolé je suis trop jeune pour avoir connu Uwe SEELER mais de ce que j’ai lu et vu sur lui, il mériterait d’être dans mon équipe mais je vais lui préférer Karl-Heinz RUMENIGGE qui m’a tant impressionné quand j’étais encore un gamin. Dans les buts j’ai hésité avec Sepp MAIER mais je reconduis Oliver KAHN. Derrière impossible de ne pas mettre Berti VOGTS, le meilleur joueur de la finale 1974 face aux Pays-Bas de Cruyff. Derrière Beckenbauer et j’hésite à l’associé avec Matthias Sammer car cela ferait deux libéros or l’Allemagne à une grande tradition de tandem libéro/stoppeur. C’est donc pour cela que je l'associe à l’élégant mais redoutable Karl-Heinz FORSTER. A gauche je mets un vrai latéral gauche, Andréas BREHME. En sentinelle devant la défense, Paul BREITNER et en relayeur à ses côtés Rainer BONHOF. Pour organiser le jeu devant il y a du monde dans l’histoire du foot allemand (Magath, Schuster, Thon, Hassler, Effenberg, Basler, Scholl et aujourd’hui les Robben et Ribery) mais  je préfère opter pour Gunther NETZER et Lothar MATTHÄUS, tous deux champions du monde à ce poste avec la RFA. Devant comme je disais le double ballon d’or Karl-Heinz RUMENIGGE associé à un autre ballon d’or, le plus grand renard des surfaces de tous le temps : Gerd « le bombardier » MULLER. Et voici ce que ça donne sur le terrain. Et je peux vous dire que sur Football Manager mon équipe dérouillerait celle des lecteurs de BILD !

2 commentaires:

  1. Effectivement, je préfère largement ta sélection avec un p'tit bemol pour le gardien.... Maier plutôt non ?

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement,moi aussi je trouve un peu bizarre cette équipe de bild ; et presque aussi impressionné par votre équipe surtout avec la présence de Andreas Brehme , buteur de la finale 1990 ,et celle de Karl-Heinz Rumenigge .La seule chose qui me gêne , c'est l'absence d' un joueur comme Michael Ballack.Car pour moi c'est le meilleur Allemand de ces quinze dernières années.Il est la transition entre l'ancienne génération de footballeurs Allemands , c'est-à-dire , avant les années 2000 ,et la nouvelle génération ,c'est-à-dire ,depuis les années 2000.Il a été, par son talent , sa puissance ,et son charisme, la lucarne du football allemand moderne .

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...