La mine de PASSARELLA lors du mondial 82

Dans la série des buts qu’il ne faudrait pas oublier voici un but justement que j’avais oublié. Italie – Argentine, deuxième tour de la coupe du monde 1982. L’Italie mène 2-0 grâce à Tardelli et Cabrini mais le score est flatteur car derrière le papy Dino ZOFF tient la baraque et repousse les tentatives de Passarella ou Maradona avec une agilité de gamin. Et les  champions du monde  en titre craquent sur deux contres face à leurs successeurs. Mais le but de la rencontre est à mettre à l’actif du capitaine de l’albicelsete, Daniel PASSARELLA. Le libéro de River Plate d’un somptueux coup franc des trente mètres jour un coup de roublard à l’expérimenté ZOFF qui plaçait encore son mur quand l’arbitre fait signe de jouer. En Argentine il y a diction que j’aime bien qui dit «  ce n’est pas au vieux singe qu’on fait avaler des bananes vertes » et pourtant ce jour-là, c’est bien la capitaine de l’Argentine qui roula dans la farine le capitaine de la Squaddra Azzura même su au final ce but ne changera pas le cours de la rencontre remporté par les italiens qui ensuite gagneront leur troisième coupe du monde. Voici ce but en vidéo :


Encore un petit mot sur PASSARELLA, un joueur incroyable que ce libéro, une sorte de Ronald KOEMAN de la Pampa. Très dur sur l’homme en défense il était aussi un incroyable buteur ! Comme le batave il tirait les coups de pieds arrêtés et vu sa frappe de balle quel que soit la distance. Pour vous donner une idée de son affluence quand il évoluait à River Plate, sachez qu’il a inscrit 90 but en 266 rencontres sous le maillot des Millionarios soit un but tous les 3 matchs ! Incroyable pour un défenseur. Son ratio en Argentine est tout aussi excellent avec 22 réalisations en 70 capes. Dans le Calcio et à la Fiorentina il laissera aussi une grande impression. Alors même si en tant que coach il n’a jamais fait l’unanimité, l’histoire de la coupe de cheveux de Redondo au mondial 98 est dans toutes les mémoires, Daniel PASSARELLA ce fût un sacré défenseur, peut-être le plus grand de tous les temps en Argentine. Et s’il suffisait d’un argument pour vous convaincre, sachez que PASSARELLA a disputé 3 coupes du monde et qu’il en a remporté 2 :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...