Roberto BAGGIO, le roi des coup-francs

Dès son arrivée à la Juve, Roberto BAGGIO a franchi un palier, une étape dans sa carrière. Remplaçant au sein de la Squaddra Azzura lors du mondial 90, son transfert à la Vieille Dame va lui faire changer de statut immédiatement. Et Roberto BAGGIO va alors confirmé toutes ses promesses, en étant décisif comme lors de la campagne victorieuse de la coupe de l'UEFA 1992-93, où Il divino Codino inscrit pas moins de 5 buts en demi-finales et finales (contre le Paris Saint Germain et le Borussia Dortmund). Mais naît alors une polémique dans la presse : quel est le vrai poste de Roberto BAGGIO ? Milieu offensif, meneur de jeu ou attaquant ? Dix ans plus tôt toujours sous la direction de l’entraîneur Giovanni Trappatoni on se posait la même question pour un autre joueur un certain Michel PLATINI. Et c'est Platini lui même qui va mettre le feu aux poudres avec une simple déclaration montée en épingle par la presse transalpine peu de temps après l'arrivée de Baggio à la Juve. Platini avait simplement dit alors : "Baggio n'est ni un numéro 10, ni un numéro 9".

La presse reprend cette déclaration comme une attaque contre Roberto BAGGIO mais ce dernier à l'intelligence d'interpréter les propos différemment. Pour lui il n'y a aucune polémique "En réalité c'est la presse qui en a rajouté, elle s'est servie des mots de Platini pour entretenir une polémique dont elle a, chez nous en Italie, le secret. Pourtant, il n'y a jamais eu le moindre problème entre Platini et moi. Vous savez, ce qu'il a fait en Italie, personne ne l'avait réussi avant lui". Et quand irrémédiablement on lui pose la question si il est le digne successeur de Platini à la Juve, il évite la question et de lui-même confirme les propos du Roi Michel : "Je ne suis ni un milieu de terrain classique, ni un véritable attaquant, je le sais. Ce qui ne m'empêche pas, selon la situation, de me comporter en meneur de jeu ou d'entrer dans la peau d'un avant-centre. Je Peux jouer partout, alors dire de moi que je suis un 9,5, ça me va très bien". En tout cas il y a un autre domaine où Baggio à montré des similitudes avec Platini c'est sur l'aptitude à inscrire des coups francs somptueux, une autre raison de comparer les deux joueurs. Voici une compilation de 4 minutes avec tous les buts sur coups francs de la carrière professionnelle de Roberto BAGGIO :

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...