Le but historique de BATISTUTA avec Boca Juniors

Pour commencer cette journée spéciale Boca Juniors sur Old School Panini un sujet sur Gabriel BATISTUTA. L’histoire de Batigol avec Boca est passionnante. Comme Diego MARADONA il réussira àdevenir une idole du peuple Xeneize en une seule saison. Et pourtant il partait de plus loin que Diego, car bien que formé à Newell's Old Boys, Batistuta venait tout droit de River Plate avant de débarqué à la Bombonera (voir le sujet : Top Ten ils ont joué à Boca et à River). Une seule saison du côté de River et très décevante, seulement 4 buts en 24 rencontres, indigne de son rang. Donc à 21 ans, le jeune Gabriel BATISTUTA signe à Boca Juniors, dans une équipe qui n’a plus rien gagné depuis le départ de Diego presque 10 ans plus tôt. Batistua pendant une saison va régaler les supporters de Boca, son entente avec Diego Latorre fait des merveilles et un match va marquer cette entente et faire rentrer à tout jamais Batigol dans le panthéon des grands joueurs de Boca. Tournoi de clôture 1991 (matchs retours) à 5 journées de la fin, Boca Juniors est en tête du championnat et seul le Racing est capable de lui tenir la dragée haute à seulement deux points (victoire à deux points à l’époque). Donc pour cette 14ème journée, le 6 juin 1991, Boca recoit le Racing pour le match de l’année. La Bombonera est prête à exploser, les médias et tous les argentins ne parlent que de ce match au sommet entre les deux meilleures équipes du pays. Boca entraîné par Tavarez se présente presque au complet avec le retour de l’excellent milieu de terrain José Villareal après trois mois d’absences et peut aligner devant son duo redoutable Batistuta-Latorre. En fait seul manque à l’appel Blas Giunta irrémédiablement suspendu. En face le Racing doit faire sans l’un de ses meilleurs joueurs Ruben PAZ, blessé mais peut tout de même compter sur le héros argentin du dernier mondial dans les buts, Sergio GOICOCHEA. Mais ce jour-là, Goyco ne pourra rien face à la puissance de Batistuta et le match ne sera qu’une démonstration, Boca l’emporte 6-1 !! Avec 3 buts de Batistuta et 2 de Latorre (sur deux passes de Batigol). Une démonstration et pourtant jusqu’en première mi-temps le match fût très équilibré, voir dominé par le Racing mais un excellent Montoya dans les buts préservait les chances de Boca. La suite c’est un Batigol en feu !! Et c’est son premier but de la rencontre à la 19ème minute qui restera à jamais gravé dans les mémoires des supporters de Boca. Plus que ce but, décisif pour la suite de la rencontre, c’est sa célébration qui rentrera dans la postérité, comme vous pouvez le voir sur cette vidéo :

video

Bien sûr ces clichés ont été immortalisés et reste comme une trace indélébile du court passage de Batistuta à Boca. Bien entendu Boca Juniors avec 4 points d’avance en fin de championnat remportera le tournoi de clôture même si cette année-là ce n’était pas un titre officiel. En effet comme dans les années 80 et 90 l’AFA changeait de formules comme Xavier Graveleine changeait de club, lors de l’exercice 1990-91 il n’y eut qu’un champion décidé lors d’une finale aller-retour. Boca champion des matchs retours affrontait donc le champion des matchs allers, Newell's Old Boys, l’ancien club de Batistuta si vous avez bien suivi. Seulement les deux matchs étaient programmés en pleine phase finale de Copa America et si Newell's perdait son meilleur défenseur, Fernando Gamboa partit avec la sélection, le tribu payé par Boca était bien plus lourd avec les absences de Batistuta, Latorre et Villareal tous convoqués également avec l’Albiceleste. C’est tout simplement les 3 meilleurs joueurs de l’équipe, les 3 dépositaires du jeu offensif que l’AFA enlève à Boca en refusant de déplacer les dates de la finale. Boca s’inclinera aux tirs aux buts et devra patienter l’année suivante pour enfin reconquérir le championnat (comme on l’a vu dans le sujet BocaJuniors 1992).Mais un titre remporté sans Batigol partit en Europe faire le bonheur de la Fiorentina après avoir gagné la Copa America avec l’Argentine. Gabriel BATISTUTA restera qu’une saison à Boca, jouera 47 rencontres et inscrira 19 buts mais sa passion (souvenez vous de la bagarre générale au Chili où on le voit défendre ses potes à coups de poings : BlasGIUNTA, le joueur qui tapait les flics) le fera rentrer à tout jamais dans l’histoire de Boca Juniors où El Grafico l’a classé dans son top 100 des plus grands joueurs du club. Cet ouvrage spéciale de la revue référence en matière de football en Argentine, n’est pas un classement classique, les journalistes de la revue se sont contentés de répertorier à leurs sens les 100 plus grands joueurs à avoir porté le maillot jaune et bleu de Boca. Voici la fiche de Batistuta issu de ce numéro spécial :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...