La chagatte d'Enzo SCIFO

Bordeaux s'est fait peur lors de son premier tour de coupe de l'UEFA face à Dniepr au début de la saison 1988-89. Après un bon match nul, un partout, en URSS, les Girondins encaissent un but casquette dès la deuxième minute de jeu lors du match retour au Parc Lescure. Le salut des Girondins viendra par un convalescent, Jean-Marc FERRERI de retour de blessure et qu'Aimé Jacquet fait rentrer à la mi-temps pour sauver la maison bordelaise. L'international est à l'origine du but égalisateur de Yannick Stopyra. Bordeaux pousse, joue terriblement bien, Aimé Jacquet dira même qu'après la rencontre que ce fut la meilleure prestation des Girondins sur la scène européenne depuis le match retour contre la Juventus en 1985. Et pourtant Bordeaux ne marque pas. Il faudra un coup du destin pour qu'à un quart d'heure de la fin Enzo SCIFO offre la qualification aux Girondins. Sur une remise de Stopyra, Clive Allen est poussé dans la surface. C'est un penalty justifié pour Bordeaux et le meneur belge se charge de la sanction. Si il prend parfaitement à contre-pied le gardien soviétique Krakowski, son ballon heurte le poteau mais ce soir-là la fortune sourira à Enzo. Son ballon s'éloigne de la ligne de but mais vient frapper le talon du portier adverse et va mourir dans le petit filet opposé après avoir touché l'autre poteau. Bordeaux est qualifié. Voici ce péno de la chance en vidéo.


Enzo SCIFO, sera tout sourire et confiant pour la suite, il déclare après la rencontre "C'est vrai que nous gâchons encore pas mal d'occasions. Moi-même j'ai commis beaucoup trop d'erreurs, j'ai perdu trop de ballons. Mais voyez-vous, c'est finalement cela qui est encourageant. Bordeaux est encore perfectible. Et je peux vous dire qu'ici, on travaille avec le même sérieux qu'à Anderlecht ou l'Inter de Milan. Ce soir, j'ai une grosse confiance en Bordeaux pour la suite des évènements". Voici son péno en dessin :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...