Le record de Franck SAUZEE avec les bleus

Dans le dernier sujet on avait vu comment la France avait pris confiance et conscience de ses moyens face à l'Espagne (Voir le sujet France - Espagne du 20 février 1991). Dans le sillage de JPP c'était Franck SAUZÉE qui allait montrer la voie lors du match suivant. 40 jours plus tard, toujours au Parc des Princes, la France reçoit l'Albanie dans un match piège. Tout le monde s'attend à un carton des bleus or on sait que lors de ces matchs si on ne marque pas d'entrée le scénario de la rencontre peut s'avérer plus difficile que prévu. Et bien ce soir-là Franck SAUZEE lui a très bien reçu le message et marque dès la 35ème seconde de jeu. Nouveau record de rapidité pour un but tricolore puisque en 1978 Bernard LACOMBE avait inscrit son but au bout de 38 secondes (voir le sujet : le faux chrono en or de Bernard LACOMBE). Et quel but !! Quand Dume faucha Luis Fernandez alors que l'arbitre venait de siffler le coup d'envoi, il ne devait pas imaginer que sa faute aurait de telles conséquences. A plus de 30 mètres, assez excentré, Franck SAUZEE tout en puissance inscrit un coup-franc incroyable. Mieux 18 minutes plus tard il récidive, plus en finesse mais tout aussi efficace, il enroule sa frappe qui va se loger dans l'autre lucarne de Nallabani le portier albanais. Deux coups francs et deux lucarnes, y'a du Platini dans ce Franck SAUZEE. Je vous laisse admirer ces deux merveilles, avec deux techniques différentes, le premier à la Sinisa Mihajlovic, le second à la Platoche plutôt :


La France l'emporte 5-0 avec un autre doublé de JPP (profitant à chaque fois du travail précieux de l'auxerrois Christophe Cocard) mais celui qui attire toutes les attentions des médias c'est bel et bien le nouvel artificier de coup-francs chez les tricolores. Un Franck SAUZEE plein d'humilité au moment de se présenter face à la presse mais satisfait de sa prestation. Aux journalistes qui lui demandent si il est le nouveau Platini il répond « Pour revendiquer le titre de "nouveau Platini", il faudrait que j'en marque encore beaucoup ! Je n'en avais pas inscrit un seul cette saison, ni avec Monaco, ni avec les bleus. Ce soir j'ai eu 150% de réussite c'était un jour avec. Et ne vous attendez pas que je vais en placer des comme ça à chaque sélection. Ce doublé va permettre d'asseoir la confiance de mes coéquipiers, qui me laissent tirer les coup-francs et c'est déjà beaucoup ». Il est modeste Franck SAUZEE car la confiance de ses coéquipiers il l'avait déjà, il n'y a qu'à l'écouter raconter ses deux buts. « Sur le premier, il n'y a pas de mur. J'avais l'angle dégagé. J’ai eu envie de frapper, d'autant plus que JPP et Canto m'ont dit "tire, on suit" ». Alors ? Il l’a la confiance de ses coéquipiers !! Ils l’incitent même à frapper. Sur le second c’est pareil, c’est toujours le milieu de Monaco qui parle : «Je sentais que j'allais le mettre. J'ai dit à Canto "Regarde bien, je le mets !" J'ai pris le ballon, trois pas d'élan, j'étais sûr de moi ».  Franck SAUZEE aura une brillante carrière avec l’équipe de France comptant 39 sélections et 9 buts, hélas son aventure tricolore prendra fin un soir de novembre 1993 après un but de Kostadinov. Mais il reste toujours le recordman du but le plus rapide inscrit par un joueur de l’équipe de France grâce à ce missile de la 35ème seconde !

5 commentaires:

  1. Magnifique Sauzée. Faut se rappeler qu'avant le match,
    le gardien titulaire s'était fait la malle à l'aeroport avec quelques collègues afin de fuir le pays. Nallabani est un joueur de champs.

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique Sauzée. Faut se rappeler qu'avant le match,
    le gardien titulaire s'était fait la malle à l'aeroport avec quelques collègues afin de fuir le pays. Nallabani est un joueur de champs.

    RépondreSupprimer
  3. C'est exact. j'ai hésité à en parler et comme hier j'avais fait un sujet fleuve, hier soir j'ai voulu faire un sujet court d'autant que le match France-Espagne a fini assez tard ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Hop hop hop ! C'est là que j'interviens pour mettre fin à la rumeur : Blendi Nallbani n'était pas un joueur de champs, mais le gardien de but des U21. Et pas un charlot s.v.p., puisqu'il avait connu sa première sélection A en 1989 à Wembley ; il avait 17 ans ! Par la suite, plusieurs grands clubs européens se sont intéressé à lui... je vous laisse lire lesquels sur sa page Wikipedia version english.

    RépondreSupprimer
  5. Blendi Nallbani n'était pas un joueur de champ. C'était le gardien de l'équipe espoir de l'Albanie. Ce n'était pas non plus un moins que rien. Il avait connu sa première sélection deux ans plus tôt pour un match à Wembley, il n'avait que 17 ans. Par la suite, quelques grands clubs d'Europe se sont intéressé à lui. Qu'on se le dise, Franck Sauzée n'a pas battu un gardien en carton !

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...