Dennis BERGKAMP : Les années Ajax

Dennis Nicolaas BERGKAMP est né le 10 mai 1969 à Amsterdam,  il est le dernier d'une fratrie de 4 garçons.  Il grandit dans une banlieue populaire d’Amsterdam, son père électricien et footballeur amateur le prénomme Dennis en hommage au grand joueur écossais Denis Law. S’il prend sa première licence dans un petit club local, il tombe très vite sous le joug de la plus prestigieuse académie de football de Hollande et débarque à l’Ajax d’Amsterdam à l’âge de 11 ans. 6 ans plus tard il signe ses débuts professionnels avec l’Ajax en 1986.  C’est Johan CRUYFF qui le lance alors dans le grand bain. L’entraîneur mythique de l’Ajax le fait débuter le 14 décembre 1986 en le faisant rentrer en fin de match face à Roda JC (victoire 2-0 de l’Ajax). Bergkamp a alors 17 ans et demi. Deux mois plus tard il inscrira son premier but en professionnel plus précisément le  22 février 1987 où l’Ajax terrasse le HFC Haarlem 6-0. Cette première saison pro est comme un rêve pour le gamin Bergkamp. En 2ème partie de championnat il participe à 14 rencontres et marque 2 buts mais surtout il connait le succès en coupe d’Europe. Cette année-là l’Ajax remporte la défunte coupe d’Europe des vainqueurs de coupes et Bergkamp, le jeune remplaçant rentre 4 fois en cours de rencontre dans cette campagne victorieuse. L’Europe le découvre pour la première fois au cours de la finale face au Lokomotiv Leipzig où il rentre à 25 minutes de la fin pour remplacer Rob Witschge.
Si pour sa première saison dans le groupe il ne peut discuter la place de titulaire à Marco VAN BASTEN (voir le sujet sur l’Ajax d’Amsterdam de Marco Van Basten), le départ du futur triple ballon d’or pour le Milan AC va lui faire gagner du temps de jeu. Mais il n’est toujours pas un titulaire indiscutable et patiente dans l’ombre du talentueux Johnny BOSMAN. Mais Bergkamp est jeune, il n’a que 18 ans et déjà il impressionne par son aisance technique. En 1987-88 il signe une saison plus intéressante avec 5 buts en championnat pour 24 apparitions et il est encore présent dans la belle campagne européenne de l’Ajax en C2. Pourtant l’Ajax était en crise, une crise ouverte par le départ de Cruyff conjugué à celui de son étoile Marco Van Basten. Mais la scène européenne remettait du baume au cœur pour les joueurs de l’Ajax qui tenaient coûte que coûte à garder leur trophée. En six rencontres européennes contre Dundalk, Hambourg et les Young Boys de Berne, les Néerlandais avaient gagné six fois sans concéder un but avant de se rendre à Marseille pour le demi-finale aller face à l’OM. En France ce match constituait un véritable choc et tout le monde attendait cette première confrontation entre les deux favoris de l’épreuve désormais. L'ambiance était enfin chaude, dans un stade enfin plein. Mais l'Ajax se comportait comme si de rien n'était, c'est-à-dire comme chez lui et allait l’emporter 3-0. Déconcertant de facilité pour les supportais marseillais et français. Le rêve s'envolait en fumée. Les Marseillais, aux semelles de plomb, étaient toujours impuissants à faire le jeu, à se créer la moindre occasion face à ses hollandais et c’est dans ce contexte que j’allais pour la première fois me souvenir de ce Dennis BERGKAMP. Le jeune attaquant hollandais qui n’a pas encore 19 ans, rentre à la 85ème minute à la place de Johnny BOSMAN alors que le score est de 2-0 pour son équipe. Sur son premier ballon, il récupère le ballon dans son camp, 30 mètre devant les buts de Stanley Menzo et gagne son duel. Ensuite on peut admirer sa pointe de vitesse balle au pied pour semer deux défenseurs marseillais. En 2 secondes il est dans le camp marseillais et il n’y a plus aucun défenseur olympien pour l’arrêter. C’est Joseph-Antoine Bell qui part alors à sa rencontre loin de ses buts, trop loin et comme à la parade, le jeune Bergkamp le crucifie des 40 mètres pour marquer dans le but déserté. Ce but le voici, ce fût le premier que je voyais de Dennis Bergkamp et c’était loin d’être le dernier.

video

Dennis BERGKAMP va réellement éclore avec l'Ajax d'Amsterdam à partir de la saison 1988-89 et le départ de Johnny Bosman à Malines et prouver que l’Ajax Academy savait encore sortir des attaquants de classe mondiale ! Dennis BERGKAMP restera jusqu’en 1993 à l’Ajax le temps d’inscrire 122 buts en 239 rencontres. Mas aussi de remporter deux coupes d’Europe (La coupe des coupes 87 on en a déjà parlé mais aussi la coupe de l’UEFA en 1992), un titre de champion des Pays-Bas en 1990 et 3 coupes nationales. En 199-91 il marque à 25 reprises en championnat et devient meilleur buteur de la ligue. Une performance qu’il récidivera chaque saison (91-92 : 23 buts et 92-93 : 26 buts). Il retrouve aussi la coupe d’Europe et ses bonnes habitudes lors de la campagne victorieuse de 1992 en coupe de l’UEFA il inscrit 6 buts et attire sur lui le feu des projecteurs et surtout les attentions de tous les recruteurs. Il faut dire que le jeune homme, meilleur jour de Hollande en 1992 et 1993 est aussi international depuis 1990 et sa première sélection après la coupe du monde en Italie. Le 26 septembre 1990 justement contre les italiens. Si à cette époque l’équipe de Hollande déçoit, notamment à l’Euro 92 où les bataves seront incapables d’être en mesure de défendre leur titre, Bergkamp lui impressionne. Avec ses 3 réalisations, il est le meilleur joueur de son équipe et le futur remplaçant de Marco Van Basten aux chevilles de verres au sein des Oranje. Il partira en 1993 à l’Inter de Milan mais avant de parler de ses aventures italiennes voici une petite compil de ses plus beaux buts à l’Ajax. C’est 4 minutes et 57 secondes de bonheur avec al crème de ses réalisation parmi ses 122 buts avec l’Ajax inscrit entre décembre 1986 et juin 1993 :

5 commentaires:

  1. la classe à l'etat pur, stylistiquement à part Van Basten je ne connais pas d'attaquant aussi élégant

    RépondreSupprimer
  2. Et on parle toujours du but d'Owen à France 98, mais pour moi le plus beau du tournoi, et de loin, c'est celui de Dennis contre l'Argentine.
    Le contrôle, la feinte, l'extérieur, tout ça à la 89ème minute, c'est de l'Art.

    RépondreSupprimer
  3. Merci à Old School Panini, ce site est splendide!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...