Christophe DELMOTTE au-delà du derby

Christophe DELMOTTE a passé 7 saisons à Lyon, il a gagné 3 championnats de France, une coupe de la Ligue et une coupe Intertoto entre 1997 et 2004. Équipier exemplaire d'abnégation, de courage, il fait parti de ce groupe qui a fait progresser l'OL à la fin des années 90 pour en faire ce qui allait devenir la meilleure équipe du pays avec les Coupet, Caveglia, Carteron, Laville, Violeau... Pourtant dans la mémoire collective il restera l'homme du derby du 21 décembre 2000, lui-même le confesse en 2007, ce derby le suit à la trace  : "En décembre 2000, j’ai eu la chance de marquer de la tête dans les arrêts de jeu (90+2). C’était le dernier match à Gerland avant la trêve hivernale. Ce but est gravé à vie dans ma mémoire d’autant plus qu’il nous a permis de l’emporter sur le fil (2-1). Les gens m’en parlent encore, ils gardent cette image de moi". Mais il ne faut pas s'y tromper il y a de la fierté dans les propos de Christophe DELMOTTE car le derby à une haute valeur à ses yeux "Pour moi, le seul derby du championnat de France est celui du Rhône. Avant de venir à Lyon en 1997, j’ai porté les couleurs lensoises. J’ai donc disputé le derby nordiste, Lens / Lille. L’engouement est différent. La ferveur populaire est moindre qu’entre Rhône et Saône. À mon arrivée à Lyon, les supporters parlaient déjà du fameux derby alors que Saint Etienne évoluait en Ligue 2". Et puis il n'y a qu'à le voir marteler le sol après son but pour comprendre ce que l'on ressent quand on offre le derby aux siens :


Mais résumer l'apport de DELMOTTE à cette victoire, ô combien magnifique certes, est un brin réducteur. Car son meilleur exercice avec l'OL est sans doute celui de la saison 2001-02, l'année du premier titre de champion de France de l'Olympique Lyonnais. Et quelle rencontre symbolise mieux le talent et la pugnacité de Delmotte que cette victoire à Guinguamp 4-2 pour la reprise du championnat après la trêve hivernale ? Lancé à la course poursuite de Lens, l'OL allait attaquer l'année 2002 en boulet de canon grâce à Christophe DELMOTTE qui ce soir-là réussira son premier, et seul, hat-trick chez les pros. Et pourtant la soirée avait mal commencée. Cédric Bardon ouvrait le score, comme à chaque fois qu'il jouait contre l'OL et Delmotte était malheureux touchant la barre sur coup franc puissant. Mais en seconde période face à une équipe de Guingamp réduite à dix après l'exclusion de Kouassi juste avant la pause, les lyonnais allaient recoller au score dès la reprise par un but de Delmotte sous la barre après une action de Carrière (48 e ). Dans la foulée, Carrière offrait deux autres buts sur un plateau à Delmotte (49 e ) et Anderson (56 e ). Guingamp réduisait le score grâce encore à un ancien pensionnaire du centre de formation de l'OL, Fiorèse (57 e ). Mais, en dépit de leurs efforts, les Bretons ne parvenaient pas à revenir au score et l'intenable Delmotte clôturant le score d'une nouvelle reprise du gauche (90 e ) pour une soirée parfaite pour lui. Tous les buts de la rencontre et l'interview après match d'un Delmotte satisfait du devoir accompli.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...