Le fiasco de Thierry HENRY à la Juve

THIERRY "Titi" Henry, joueur prodige de vingt et un ans, quitte l'AS Monaco pour la Juventus de Turin, en janvier 1999, soit 6 mois après la victoire en coupe du monde et après deux saisons de hauts et de bas, jonchées de rumeurs de transferts en tout genre. Ce transfert, record à l’époque (11.5 millions d’€), fut très controversé et le ver était dans le fruit depuis un long moment : poussé par un père aux avis contestables sur la rentabilité immédiate à donner à la carrière de son fils, entouré d'agents parfois mauvais conseilleurs (il en eut jusqu'à trois successifs), Thierry Henry commettait sa première erreur en signant imprudemment un contrat entaché d'irrégularités, avec le Real Madrid. Pour ce paraphe hasardeux alors qu'il était sous contrat, la Fédération internationale le condamnait ainsi que le club espagnol à 100.000 francs suisses d'amende (environ 80 000 €). Des rumeurs insistantes le virent également quitter Monaco pour le Milan AC et pour Barcelone. Finalement après un début de saison médiocre, HENRY, souffrant du dos et démobilisé, a passé le plus clair de son temps sur la touche. Thierry Henry était entré en conflit ouvert en début de saison avec le club et son entraîneur Jean TIGANA, qui y laissera sa chemise dans l’histoire. Il signe donc  au mercato d’hiver à la Juve rejoignant Zidane dans le Piemont mais le premier souhait d’ HENRY c’était Arsenal et l’adaptation dans le calcio se passe très mal. HENRY n’arrive pas à trouver sa place dans le système ultra défensif de Carlo ANCELOTTI. Résultat sur ses 20 matchs joués toutes compétitions confondues il ne plantera que 3 buts mais obtiendra en fin de saison son sésame pour Highbury où il y réalisera des merveilles pendant 8 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...