Pourquoi Falcioni, l’entraîneur de Boca Juniors, déteste t'il autant River Plate ?

Il faut ressortir les vieux dossiers et remonter à l'époque où Julio César FALCIONI était joueur, bien que pourtant, il n'est jamais porté les couleurs de Boca Juniors. FALCIONI évoluait au poste de gardien de but et il n'était pas mauvais du tout dans ce registre, vu qu'en 1986 il figurait dans le groupe de Bilardo au mondial. Falcioni repartira du Mexique avec, dans ses bagages, un titre de champion du monde (Falcioni était le troisième gardien de l'équipe d'Argentine). A l'époque il n’évoluait pas dans le championnat d'Argentine mais à l'America Cali entre 1981 et 1989, d'ailleurs il y côtoiera un certain Roberto CABANAS durant cette période en Colombie. Au milieu des années 80, l'America Cali est un club majeur en Amérique du Sud qui va réussir l'exploit de se qualifier 3 années de suite en finale de la Copa Libertadores (1985, 1986 et 1987) et exploit tout aussi incroyable, le club colombien va perdre ses trois finales. Donc celle de 1986 face à River Plate. Au match aller, River l'emporte en Colombie 2-1 grâce à des buts de Juan Gilberto Funes et de l'inusable Noberto Alonso, Roberto, Cabanas réduisant la marque pour Cali. Il faut donc un exploit au match retour dans le mythique Monumental pour que les coéquipiers de Falcioni renversent la vapeur. Mais Juan Gilberto Funes, toujours lui, marque en premier. Pour Falcioni les temps sont durs, il voit ses coéquipiers impuissants, incapables de tromper la vigilance de son homologue et ami Pumpido (qui lui était le titulaire de l'équipe d'Argentine en 86) si bien que lorsqu’il voit Funes, son bourreau, faire du cinéma dans sa surface, il pète un peu un boulon. Je vous laisse admirer la classe de l'actuel entraîneur de Boca :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...