Les arènes de légende : La BOMBONERA

A quelques jours du Superclasico Boca Juniors/River Plate, Old School Panini va se mettre en mode argentins aux couleurs des deux clubs les plus populaires de la Pampa. Différents sujets pour vous imprégner de cette rivalité, l'une des plus fortes dans le monde footballistique. Un engouement exacerbé par des supporters qui créent dans leurs stades respectifs une ambiance comme on en voit rarement. Donc il était évident pour aborder des Superclasico de commencer par les arènes de légendes que sont le Monumental et la Bombonera; En attendant le sujet sur le stade de River voici une large revue historique, architecturale mais aussi urbaniste de la mythique Bombonera !
La carte ci-dessus est issu de l'album de carte Upper-Deck de la saison 1996-97, j'ai aussi quelques vignettes Panini de ce stade mythique. En fait elle sont toutes issues de l'album Spécial Xentenario sorti pour le centenaire du club en 2005. Dans cet album il y a une page entière consacrée au stade de Boca Juniors. tout d'abord il y a deux vignettes historiques sur le stade à son inauguration en 1940 : 
Ensuite il y a deux vignettes sur le stade actuel, qui datent donc de 2005 mais depuis le Stade n'a pas connu de modifications majeures même avec la Copa America 2011 et pour cause, la Bombonera n'a accueilli aucun match de la compétition. Mais on parlera de tout ça plus tard.

Enfin pour terminer, il y a une double vignette sur le plan du stade :
Bon 1 carte et 5 vignettes ça fait pas beaucoup pour décrire un stade aussi mythique que la Bombonera alors on va recommencer tout depuis le début et exceptionnellement sur OSP sans vignettes mais en images par contre. On commence par un peu d'histoire.

Le club de Boca Juniors est né en 1905, fondé par des immigrés italiens venus de Gênes. Le nom du club reprend celui de La Boca, le quartier populaire de Buenos Aires où se sont installés les fondateurs. Le terme de Juniors est ajouté en référence aux racines britaniques du football. Tiens au passage vous savez pourquoi on appelle aussi Boca Juniors : Xeneize ? Tout simplement parce que ce terme de Xeneize signifie "Gênois" dans l'argot de la ville italienne. Fin de la parenthèse. A ses débuts Boca n'a pas de stade et joue sur un simple terrain qui se trouve à Independecia Sud (qui sera le futur emplacement de la Bombonera mais pas tout de suite comme vous allez le voir). D''ailleurs le club n'a même pas encore ses couleurs bleu et or et jouent tantôt en rose, puis en blanc ou encore en bleu. Il faudra attendre deux ans pour que l'un des dirigeants qui se trouvait dans le port de Bueno aires voit arriver un bateau suédois. C'est en découvrant alors le pavillon aux couleurs de la suède qu'il propose à ses camarades d'adopter les couleurs bleu et or au club. Boca Juniors adopte dès lors un maillot bleu barré d'une diagonale jaune. La bande diagonale est remplacée par une bande horizontale en 1913. Et justement jusqu'en 1913 l'équipe évolue en deuxième division et joue toujours sur son terrain d'Independecia Sud malgré un nombre de sympathisants toujours de plus en plus grands. Donc le club trouve un terrain plus grand vers les docks mais éloigné de la Boca, les supporters ne suivent et pas le club retourne dans le quartier de La Boca en 1916 et va attendre 1922 pour y construire ses premières tribunes.
On est loin du stade actuel mais déjà on voit les problèmes du club contraint par un urbanisme galopant dans la capitale argentine en ce début de 20ème siècle. Les problèmes fonciers de Boca Juniors vous allez le vor est le nerf de la guerre pour son expansion. Sur la vue aérienne ci-dessous de 1924 on comprend mieux.
Les architectes n'ont pas beaucoup de marges de manœuvre et pourtant le club remporte ses premiers titres et devient de plus en plus populaire. Donc en 1931 le club rachète le terrain adjacent d'une superficie de 21.471 m² contre plus de deux millions de dollars, une somme colossale à l'époque. Sur le cliché ci-dessous vous pouvez voir en bleu le terrain acheté pour l'expansion de la Bombonera.
Ensuite jusqu'en 1937, le président organise un concours d'architecte pour ce projet de nouveau stade. 6 ans  d'études ! Le président de Boca, le Dr. Camilo Cichero veut que ses 2 millions de dollars soit dépenser le mieux possible. Donc il faudra attendre le 10 avril 1938 pour que débutent les travaux qui dureront deux ans. Pendant ce temps-là Boca ira jouer sur le terrain de Ferrocarril Oeste
Le 25 mai 1940, le stade fut inauguré sous la présidence du club de Eduardo Sánchez Terrero, lors d'un match amical de Boca Juniors contre San Lorenzo. Boca Juniors s'imposa 2 à 0, deux buts de Ricardo Alarcón, premier buteur de l'histoire à la Bombonera. Le match suivant, comptant cette fois pour la compétition officielle, opposa le 2 juin Boca Juniors aux rosarinos de Newell's Old Boys. Boca Juniors s'imposa à nouveau 2 à 0, avec des buts de Ricardo Alarcón, encore lui, et Bernardo Gandulla. Voici à quoi ressemblait la Bombonera à son inauguration :
Ensuite il y eu une deuxième vague majeure de travaux entre 1949 et 1953 pour donner quasiment au stade sa configuration actuelle. Quelques travaux de rénovations en 1996 et c'est tout depuis 60 ans !! Voici aujourd'hui à quoi ressemble la Bombonera :
Pas contre on le voit bien sur le dernier cliché et cette vue aérienne, le stade est construit au ras des habitations et comme le club n'a jamais pu racheter une partie des terrains adjacents, on a cette forme incroyable de fer à cheval avec une tribune officielle qui est un véritable mur.
Si cette tribune fait de Boca un stade atypique, les dirigeants eux ne voient que le manque à gagner. Car si aujourd'hui la capacité est environ de 50 000 spectateurs, le club le plus populaire d'Argentine sait qu'il pourrait remplir à chaque match une enceinte de 80 000 places sans le moindre souci. Alors depuis le centenaire du club, en 2005, le club a décidé de passer la vitesse supérieure et entre 2009 et 2010 plusieurs projets ont atterris sur le bureau du président du club :
Mais aucun d'eux n'a donné de suite. Alors que le club se trouvait dans une impasse un nouveau projet fin 2011, début 2012 a changé la donne, mais qu'est ce que ce projet à de plus ? Vous allez le voir, ce n'est pas seulement lié à l'architecture même si il faut le reconnaître que la nouvelle Bombonera aura une sacrée gueule.
Et pour ce faire voici les différentes étapes ce ce réaménagement complet de la Bombonera :
Bon vous me direz dans ce nouveau projet aussi il faut plus de foncier et bien vous aurez raison :
Seulement le changement cette fois il est politique, en effet la Gran Ciudad de Buenos Aires, l'entité qui englobe toute la métropole de Buenos Aires, s'est emparé du sujet et dans son plan d'urbanisme a décidé de déplacer les deux blocs d'habitations qui bloquent depuis des décennies l'expansion du stade comme vous pouvez le voir sur le schéma-ci-dessus :
Mais attention il faut raison garder avec les projets de rénovation de la Bombonera même quand les politiques s'en mêlent. En 1975 la Bombonera devait subir d'important travaux et modifications en vue de la coupe du monde 78, c'était un projet national, pourtant le gouvernement argentin fera machine arrière devant le coût de l'opération. Sinon voilà à quoi ressemblerait le stade de Boca aujourd'hui :
En attendant de voir cette nouvelle Bombonera, voici le poster de l'actuel stade en version Full HD !

P.S : Histoires et anecdotes autour de la Bombonera :

La sélection argentine a joué 28 matchs à la Bombonera depuis sa création. Le bilan est de 18 victoires, 8 matchs nuls et seulement 2 défaites. Les 2 pays venus s'imposer sont la RFA (en 1977) et...la France en 1971 (Victoire 4-3). Les bleus ont été la première équipe à s'imposer dans ce stade mythique face à l'Albiceleste. En outre la France est invaincue à la Bombonera puisqu’elle y retournera dans le cadre de sa tournée sud-américaine et repartira avec un 0-0 face aux futurs champions du monde.

Si on peut penser que le terme de "La Bombonera" tire son nom de « la bombe » tellement l’ambiance est électrique et bouillante à l’intérieur (genre le chaudron pour sainté), il en est rien du tout. La Bombonera signifie simplement « la bonbonnière » et le stade tire son nom du fait qu’il a la forme des coffrets à bonbons de l’époque qui s’ouvraient sur le coté. (Merci Michael)

Une autre anecdote, un peu plus subtile. Sur la partie extérieure de l’enceinte, se trouvent des panneaux de pub fixés à même la paroi et visible à des km à la ronde. Parmi ces pubs, on en trouve de COCA COLA, entreprise mondialement connue qui ne peut faire autrement que d’être associée à une enceinte sportive aussi prestigieuse et mythique ( jusque là, rien de très original). Là où l’affaire se corse c’est que sur ces panneaux, on reconnait facilement la calligraphie unique et si particulière de la marque, mais le code couleur, symbole de l’identité de COCA COLA n’est pas respecté. En effet, l’écriture n’est pas blanche sur fond rouge comme partout dans le monde mais elle est grise sur fond noir. Vous aurez très facilement deviné pourquoi …Rouge et blanc = River Plate. Les supporters ainsi que les dirigeants de Boca ont » demandé » au géant américain de revoir son identité visuelle et de modifier son code couleur pour  être présents au stade, le rouge et blanc étant des couleurs bannies. Le plus fou dans l’histoire, c’est que COCA COLA a accepté. (Merci encore une fois Michael)

Boca : Dans le cratère de la Bombonera (25/10/2012)
Une étude menée par Nike a montré que le mythique stade de Boca Juniors, la Bombonera, était aussi puissant qu'un tremblement de terre. L'équipementier a fait appel à un sismologue qui a effectué des relevés lors de la finale de la dernière Coupe d'Argentine. Les conclusions sont stupéfiantes : quand les supporters célèbrent un but de leur équipe, les ondes générées en tribunes sont équivalentes à un séisme d'une amplitude de 6,4 sur l'échelle de Richter ! (Cette fois merci JP)

1 commentaire:

  1. En voyant l'image, je me souviens quand j'ai fait le tour du stade que le guide nous a dit de chercher quelque chose de choquant. En effet, à La Bombonera même le symbole de Coca-Cola change de couleur. Au fait, terrain de jeu très petit et l'impression es que le stade aussi.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...