UK Football Team - Liverpool FC 1980

Bon si pour l’instant dans la rubrique UK Footall-Team, je me suis plutôt attardé sur des seconds couteaux, voici aujourd’hui une des plus grandes équipes de l’histoire du foot anglais, les Reds de Liverpool 1979-80. Champion en titre, Liverpool ne va pas pourtant si bien que ça, la faute à deux éliminations successives prématurées en coupe d’Europe (Anderlecht en 78-79 et Tbilissi comme on va le voir en 79-80). Reste que lorsque Liverpool, est en forme cette équipe est inarrêtable. Voici quelques extraits de sa saison. Avant le match face à Crystal Palace, Terry VENABLES, l’entraîneur de Palace refuse, selon certaines sources, une offre d'un million de livres en 4 ans pour entraîner les Cosmos de New York. Peut-être était t'il préoccupé par ce choc de la 20 journée juste avant le boxing day face aux Reds à Anfield. Une rencontre disait-il, qui sera vraiment un examen pour sa jeune équipe, véritable surprise de cette première partie de saison. Crystal Palace était en effet 3ème au classement à seulement deux longueurs du leader, son adversaire du jour. Un petit succès de ses protégés et c'était le titre de champion d'automne.  

Seulement Liverpool montra ce jour que la jeune équipe avait encore beaucoup à apprendre. En première mi-temps d'un match rapide et excitant, Burridge, gardien de Palace, sauva son équipe à plusieurs reprises, mais deux minutes avant le repos Case réussit un but d'une tête sur un centre de Mc Dermott imparable. Au retour des vestiaires la furia des Reds se déchaînèrent encore de plus belle, il n'y avait qu'une équipe sur le terrain. Daglish marqua au bout de deux minutes seulement après le retour des équipes, par un petit lob précis alors qu'il était entouré de défenseur. On ne sait pas exactement comment, il fallu attendre 18 minutes encore avant le troisième but, inscrit par le toujours excellent, Terry Mc Dermott sur un contre à 100 à l'heure et un centre de Ray Kennedy. Voici un petit résumé vidéo de la rencontre et de la démonstration de force des Reds sur le championnat anglais.


Liverpool était vraiment l'équipe de cette année 1979 même si elle avait échouée dans la conservation de son titre en coupe d’Europe des clubs champions et que pour cette édition 1979-80, elle était sorti prématurément au 1er tour après avoir pris une raclée en URSS face au Dinamo Tbilissi (victoire 2-1 à Anfield mais lourde défaite 3-0 en terre soviétique). Mais concentré sur le championnat, Liverpool prendra une sérieuse option sur le titre lors de la 30ème journée. 

Tout d’abord car les Reds allaient remporter le derby de la Mersey à Goodison Park face à leur ennemi juré Everton (2-1, but de Phil Neal et David Johnson) tandis que dans le même temps, Manchester United qui était au coude à coude avec Liverpool s’écroula face à la terrible équipe d’Ipswich (demander aux joueurs de St-Etienne). Les Reds Devils qui étaient à égalité de points avec Liverpool pris la raclée de la saison avec un 6-0 (avec un hat-trick de l’inévitable Mariner) qui laissera des traces dans les esprits mancuniens. A noter que le match Everton-Liverpool fût marqué par un drame sordide. Dans les tribunes de Goodison Park, William « Dixie » DEAN, figure du foot anglais et d’Everton succomba d’une crise cardiaque avant le coup d’envoi de la rencontre. "Dixie" Dean, c'était une légende, et si à 72 ans il n'était plus en très bonne santé (depuis 76 il avait été amputée de la jambe droite), les anglais le considéraient comme l'avant-centre le plus extraordinaire qu'ils aient possédé. Sa puissance et son efficacité dans le jeu aérien sont présentes dans toutes les mémoires de ceux qui l'ont vu jouer. De surcroît le bonhomme était d'une correction alors que le jeu de l'époque n'était pas forcément l'apanage des gentlemen. Dean dans toute sa carrière n'a jamais reçu ni le moindre carton. De toutes les anecdotes la plus symbolique pour résumer le joueur, nous vient quelques années après sa retraite sportive. "Dixie" croise dans les rues de Liverpool, Elisha Scott ancien gardien des Reds, auquel il livrait des assauts historiques lors des derbys. Voyant une boule de papier sur le trottoir, "Dixie" Dean shoota dedans et encore plus fou, Scott se détend à l'horizontal pour la capter ! J'imagine la tête des passants ! Bon à mon avis sur que l'histoire s'est réglé au pub du coin avec une pinte....La mort de Dean effaça un peu le derby et la victoire des Reds et Bill Shankly, l’entraîneur légendaire de Liverpool lui rendra un hommage plein d'humour après la rencontre que le défunt aurait apprécié : « Dixie a bien choisi son moment pour mourir, il n'a pas vu Everton perdre le derby sur son terrain »

Si Liverpool entamait la dernière partie de la saison sereinement, l’équipe allait s’endormir sur ses lauriers. Seulement 2 victoires sur ses 9 derniers matchs (toutes compétitions comprises, dont 4 demi-finales de cup face à Arsenal après 3 replays !! Et une élimination à la clef). Finalement Liverpool ne sera champion qu’à l’issue de la 42ème et dernière journée, 3 jours après leur élimination face à Arsenal, les Reds ne laissent aucune chance à Aston Villa, un succès 4-1 conjuguée dans le même temps à la défaire de Man U à Leeds (2-0), cela faisait un second titre d’affilée pour Liverpool. Le 4ème en 5 saisons et ce n’était pas fini. Liverpool pensait maintenant qu’ à une seule chose, reconquérir sa couronne européenne mais ceci est une autre histoire. En attendant voici l’équipe de Liverpool 1979-80 en Panini :


Ray Clemence

Phil Neal

Phil Thompson

Alan Hansen

Alan Kennedy

Ray Kennedy

Terry McDermott

Graeme Souness

Jimmy Case

David Johnson

Kenny Dalglish

Steve Heighway

Frank McGarvey

David Fairclough

Bob Paisley (manager)


















Et petit cadeau, la planche de ce Liverpool 1979-80 avec les autocollants F.K.S (Merci Claude)

1 commentaire:

  1. Alan Hansen est je crois le défenseur le plus souvent cité dans l'équipe type de la saison du championnat anglais...5 ou 6 fois, non ?

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...